rassoté, ée

RASSOTÉ, ÉE

(ra-so-té, tée) part. passé de rassoter
Il paraît que votre nation [les Français] n'est pas si aimable que vous ; elle est toute rassotée de vos lits de justice, de vos parlements qui ne veulent pas obtempérer [VOLT., Lett. Richelieu, 22 juin 1763]