ratière

(Mot repris de ratières)

ratière

n.f.
Piège à rats.

RATIÈRE

(ra-tiè-r') s. f.
Piége pour prendre les rats.
Voilà le digne neveu de mon oncle Perez pris comme un rat dans une ratière [LESAGE, Gil Blas, I, 3]
Fig.
Saint Paul dit lui-même que des gens défendront les mariages, et lui-même en parle aux Corinthiens d'une manière qui est une ratière [PASC., Pens. XXV, 155, édit. HAVET.]
Métier du rubanier pour faire la ganse.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Onques ras ne fu pris si bien à la ratiere Que furent Espaignol.... [, Guesclin. 12090]
  • XVIe s.
    Les secretains avec une ratouere prirent une souris qui estoit pleine, et feit cinq petits souriceaux dedans la ratouere mesme [AMYOT, Sylla, 16]
    Comme nasses ou ratoires à prendre poissons et rats [O. DE SERRES, 418]

ÉTYMOLOGIE

  • Rat 2 ; Berry, ratouère ; bourguig. raitore ; provenç. rateira ; catal. ratera ; portug. ratoeira.

ratière

RATIÈRE. n. f. Petit piège à prendre les rats. Tendre une ratière. Il s'est pris un rat dans la ratière. Il a été pris comme dans une ratière.

ratiere

Une ratiere, Muscipula muscipulae.

Traductions

ratière

trappola