ration

ration

[ rasjɔ̃] n.f. [ du lat. ratio, calcul, compte ]
1. Quantité d'un aliment attribuée à une personne ou à un animal pour une durée déterminée ; mesure : Il a dû diminuer sa ration de pain. Donner à un âne sa ration d'avoine.
2. Ce qui est apporté par le sort à qqn : Elle a eu sa ration d'événements malheureux cette année dose, lot, part

RATION

(ra-sion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
Portion journalière de vivres ou de fourrages distribuée aux troupes.
Arnheim, avec les fours qu'on y a faits depuis peu, fournira par jour 97000 rations de pain [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 196]
Le roi, dès qu'on a été ici, leur fait donner double ration, c'est-à-dire deux pains au lieu d'un [ID., ib. t. II, p. 363]
Sur mer, quantité de pain ou de biscuits, de viande ou de boisson, etc. qui se distribue chaque jour à chaque homme d'équipage.
Je fus forcé de retrancher encore une once de pain sur la ration [BOUGAINVILLE, Voy. t. II, p. 210, dans POUGENS]
Substitution de rations, disposition par laquelle on remplace une denrée par une autre dans la composition des rations. Par extension, mettre à la ration, ne donner qu'une quantité limitée, et non autant que l'on veut de choses nécessaires. On dit de même : être à la ration.
Dans l'élève des animaux, ration d'entretien, ration calculée de manière à ne laisser ni diminuer ni augmenter le poids, en supposant que l'animal est en repos et ne donne aucun produit.
Telle ration de fourrage est quelquefois surabondante pour la nourriture d'un animal, tandis que telle autre ration du même poids est insuffisante ; la cause tient aux différents sols qui les ont produits [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 137, dans POUGENS]
Ration de production, tout ce qui est donné en sus de la ration d'entretien, afin d'engraisser ou au moins de renforcer l'animal.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Ausdiz chanoines seront appliquez tous les droiz que les racionniers de ladite eglise ont accoustumé avoir et prendre en icelle ; par telle maniere que, quant il vacquera aucune de racions, nul d'ilec en avant n'y sera mis ne institué ; mais vendront [viendront] successivement les droiz et rentes desdites racions auxdiz chanoines [DU CANGE, rationarius.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. rationem, mesure (voy. RAISON).

ration

RATION. n. f. Portion journalière soit de pain, soit d'autres vivres, soit de fourrage, qui se distribue aux soldats ou aux marins. Ration de pain, de viande, de légumes. Distribuer les rations aux soldats, les rations de foin et d'avoine aux cavaliers. Donner à un soldat sa ration; lui donner double ration, demi-ration. On dit de même : La ration d'un cheval.

Il s'emploie aussi au figuré. J'ai passé de dures journées dont chacune m'apportait sa ration d'épreuves.

ration


RATION, s. f. [Ra-cion, en~ vers ci-on] Portion de pain, de vivres ou de fourrage qu'on distribûe à chaque soldat, cavalier, ou matelot.

Synonymes et Contraires

ration

nom féminin ration
1.  Quantité d'un aliment.
2.  Ce que l'on subit.
Traductions

ration

Anteil, Portion, Rationshare, rationrantsoen, portie, aandeel, deel, taksraçãoрационrazioneration배급 (ʀasjɔ̃)
nom féminin
quantité de nourriture pour un temps déterminé

ration

[ʀasjɔ̃] nf
[quantité attribuée] → ration
(fig) [haine, larmes] → share
ration alimentaire nffood intake