ravager

(Mot repris de ravagerais)

ravager

v.t.
1. Causer des dommages considérables par l'effet d'une action violente : La tempête a ravagé les forêts dévaster, saccager détruire
2. Fig. Causer à qqn de graves troubles physiques ou moraux : La perte de leur enfant les a ravagés anéantir
Être ravagé,
Fam. être fou.

ravager


Participe passé: ravagé
Gérondif: ravageant

Indicatif présent
je ravage
tu ravages
il/elle ravage
nous ravageons
vous ravagez
ils/elles ravagent
Passé simple
je ravageai
tu ravageas
il/elle ravagea
nous ravageâmes
vous ravageâtes
ils/elles ravagèrent
Imparfait
je ravageais
tu ravageais
il/elle ravageait
nous ravagions
vous ravagiez
ils/elles ravageaient
Futur
je ravagerai
tu ravageras
il/elle ravagera
nous ravagerons
vous ravagerez
ils/elles ravageront
Conditionnel présent
je ravagerais
tu ravagerais
il/elle ravagerait
nous ravagerions
vous ravageriez
ils/elles ravageraient
Subjonctif imparfait
je ravageasse
tu ravageasses
il/elle ravageât
nous ravageassions
vous ravageassiez
ils/elles ravageassent
Subjonctif présent
je ravage
tu ravages
il/elle ravage
nous ravagions
vous ravagiez
ils/elles ravagent
Impératif
ravage (tu)
ravageons (nous)
ravagez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ravagé
tu avais ravagé
il/elle avait ravagé
nous avions ravagé
vous aviez ravagé
ils/elles avaient ravagé
Futur antérieur
j'aurai ravagé
tu auras ravagé
il/elle aura ravagé
nous aurons ravagé
vous aurez ravagé
ils/elles auront ravagé
Passé composé
j'ai ravagé
tu as ravagé
il/elle a ravagé
nous avons ravagé
vous avez ravagé
ils/elles ont ravagé
Conditionnel passé
j'aurais ravagé
tu aurais ravagé
il/elle aurait ravagé
nous aurions ravagé
vous auriez ravagé
ils/elles auraient ravagé
Passé antérieur
j'eus ravagé
tu eus ravagé
il/elle eut ravagé
nous eûmes ravagé
vous eûtes ravagé
ils/elles eurent ravagé
Subjonctif passé
j'aie ravagé
tu aies ravagé
il/elle ait ravagé
nous ayons ravagé
vous ayez ravagé
ils/elles aient ravagé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ravagé
tu eusses ravagé
il/elle eût ravagé
nous eussions ravagé
vous eussiez ravagé
ils/elles eussent ravagé

RAVAGER

(ra-va-jé. Le g prend e devant a et o : ravageant, ravageons) v. a.
Porter le ravage.
Provinces que nos ennemis avaient déjà ravagées dans le désir et dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons [FLÉCH., Turenne.]
M. de Louvois veut qu'on aille en Allemagne, et qu'on ravage sans pitié le Palatinat [MAINTENON, Lett. à Mme de St-Géran, 4 nov. 1688]
Ils [les Goths] ravagèrent tout depuis le Danube jusqu'au Bosphore, exterminèrent Valens et son armée, et ne repassèrent le Danube que pour abandonner l'affreuse solitude qu'ils avaient faite [MONTESQ., Rom. 17]
Il se dit des fléaux atmosphériques.
Il aura passé comme un torrent pour ravager la terre, et non comme un fleuve majestueux pour y porter la joie et l'abondance [MASS., Pet carême, Tent. grands.]
Il se dit aussi des maladies. La peste ravageait l'Italie.
En général, faire beaucoup de mal.
Si dans les droits du roi sa funeste science, Par deux ou trois avis n'eût ravagé la France [BOILEAU, Sat. I]
On traitait rigoureusement les rois qui, au lieu d'être bons et vigilants pasteurs des peuples, n'avaient songé qu'à ravager le troupeau comme des loups dévorants [FÉN., Tél. XVIII]
Le même corps de magistrature [où tous les pouvoirs sont réunis] a, comme exécuteur des lois, toute la puissance qu'il s'est donnée comme législateur ; il peut ravager l'État par ses volontés générales.... [MONTESQ., Esp. XI, 6]

SYNONYME

  • RAVAGER, DÉVASTER. Ravager, dans lequel est le radical du latin rapere et rapina, exprime l'impétuosité et l'instantanéité de l'action. Dévaster, qui signifie proprement rendre vaste, c'est-à-dire désert, exprime une action étendue à une contrée où on ne laisse rien subsister, ni hommes ni choses.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Je Guillaume tiens et advoue à tenir le droict de prandre et ravager [lever un impôt] par droict de jussion et de juridiction jusques à sept solz sur tous ceulx qui.... [DU CANGE, ravale.]
  • XVIe s.
    Cleomenes se meit en fantaisie de l'aller ravager [Mégalopolis] ; car il n'est rien à quoy ressemble mieux la soudaineté de cest exploit, dont personne ne se fut jamais doubté, qu'à un ravage [AMYOT, Agis et Cléom. 53]
    Ils ont entré aux eglises et ravagé en icelles ce qu'ils ont peu prandre et voller [CARL., VIII, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Ravage ; wallon, ravagi.

ravager

RAVAGER. v. tr. Faire du ravage. Les ennemis ont ravagé toute la province. Ces enfants ont ravagé mon verger. Les sangliers ont ravagé cette pièce de blé. Les pluies, les orages ont ravagé ces contrées. Le débordement des eaux a ravagé la campagne. La grêle a ravagé ces vignes.

Le participe passé s'emploie adjectivement. Un visage ravagé.

Synonymes et Contraires

ravager

verbe ravager
1.  Causer des dégâts matériels.
2.  Littéraire. Causer de graves troubles.
Traductions

ravager

umreißen, verheeren, vernichten, zerstören, abreißen, einreißen, niederreißen, untergraben, zugründe richten, zunichte machen, fressenravage, destroy, quash, ruin, devastate, spoil, trash, wreckverwoesten, vernielen, ruïneren, vernietigen, teisteren, misvormenבזז (פ'), בילע (פיעל), החריב (הפעיל), עשה שמות, בָּזַז, הֶחְרִיבdestruirødelægge, ruineredetrui, ruinigiarruinar, destruirrombol, rontdistruggere, rovinare, devastareannihilare, annullare, pervertereniszczyć, rujnowaćdefazer, demolir, destruir, subverterdistruge, stricaförinta, förstöra, ruinerabozmakλεηλατώ, ρημάζω (ʀavaʒe)
verbe transitif
causer des dégâts importants L'inondation a ravagé les récoltes.

ravager

[ʀavaʒe] vt [guerre, tempête] [+ pays] → to devastate, to ravage; [maladie] [+ personne] → to ravage