ravelin

RAVELIN

(ra-ve-lin) s. m.
Terme de fortification. Synonyme de demi-lune.
Il [Charles XII] s'arrêta le 21 jusqu'à minuit sur un petit ravelin tout ruiné par les bombes et par le canon [VOLT., Charles XII, 8]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La ville de Gand, qui en deux ans a esté parachevée de rempars, ravelins, fossez et contrescarpes [LANOUE, 337]
    Casemates, ravelines, ruffiennes, etc. [CARL., VI, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. rebellin ; portug. revelim ; ital. rivellino. D'après Ménage, le mot français vient de l'italien ; mais on ne sait d'où vient l'italien. Dans le Berry ravelin est le diminutif de ravin.

ravelin

RAVELIN. s. m. Ouvrage de fortification extérieure, composé de deux faces qui font un angle saillant, et qui sert ordinairement à couvrir une courtine, un pont, etc. C'est la même chose qu'une Demi-lune.

ravelin


RAVELIN, s. m. [Rave-lein: 2e e muet.] Ouvrage de fortification extérieure, composé de deux faces qui font un angle saillant; et qui sert ordinairement à couvrir une courtine, un pont. — On l'apèle aussi demi-lune.