rave

(Mot repris de raves)

1. rave

[ rav] n.f. [ anc. fr. reve, du lat. rapa, navet ]
Plante potagère à racine comestible, voisine du navet.

2. rave

[ rɛv] n.f. [ de l'angl. to rave, délirer, s'extasier ]
Rassemblement festif dansant et plus ou moins clandestin des amateurs de house ou de techno, génér. dans un bâtiment désaffecté ou en plein air : Il a organisé plusieurs raves.

rave

(ʀɛv)
nom féminin
fête où l'on écoute de la musique techno une rave sauvage dans un champ

RAVE1

(ra-v') s. f.
Racine violette et allongée provenant d'une variété du raphanus sativus L., dont une autre variété a une racine arrondie appelée radis. Petites raves, se dit quelquefois pour radis.
Souvent on donne le nom de rave, de grosse rave, de rabioule, à la racine du brassica rapa, L., autre plante de la famille des crucifères.
Dans beaucoup de contrées de la France, on appelle aussi rave, le navet ordinaire, qui est la racine du brassica napus, L.
Rave entre en composition dans différents mots : betterave, célerirave, chou-rave.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le clerc [disciple d'Arnaud de Villeneuve].... mercia le roy [qui l'avait invité à la cour].... mais que.... si estoit trop plus aise à repoz, à povre vie mengant chouls et rabes, en speculant philosophie [CHRIST. DE PISAN, Charles V, III, 22]
  • XVIe s.
    Par ce mot, rave, sont entendues et la rave commune, et le raifort, telle appellation confondant ces deux racines [O. DE SERRES, 526]
    La rave se distingue en diverses especes, dont les aucunes ont la racine entierement ronde : autres platte ou en ovale. Nulle ne ressemble au raifort ni en figure ni en saveur. Le raifort ne se mange communement que cru : au contraire la rave, que cuite, excepté en Limosin, Auvergne, Savoye [ID., 527]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, reuve, reve, rabe ; bressan, rova ; génev. remettre à quelqu'un ses raves dans son sac, lui retorquer ses arguments ; provenç. raba ; espagn. raba ; ital. rapa ; du lat. rapa ; grec.

RAVE2

(ra-v') s. f.
Synonyme de rafle, sorte de maladie, voy. RAFLE 2.

RAVE3

(ra-v') s. f.
Terme de pêche. Se dit des œufs de morue. Rave de poissons, appât pour les sardines et les maquereaux.

ÉTYMOLOGIE

  • La même que rogue, s. f., qui a même sens.

rave

RAVE. n. f. Pliante crucifère dont la racine est une sorte de gros navet rond, large et aplati.

Céleri-rave, Variété de céleri à racine renflée, ronde et blanche.

rave

Rave, f. penac. Signifie tantost cette racine longue et blanche que les Latins appellent Raphanus, et qu'on nomme autrement Raifort, comme si l'on disoit Radix fortis, par ce qu'elle picque la langue par son acrimonie en la mangeant, et tantost cette racine ronde et grosse que les Latins appellent Rapa, ou Rapum. Aussi vient il du Latin Rapa, par changement de p, en v, consone, voyez Ravaudeur, Bunias, Gongylis, Gongyle.

Rave sauvage, Elatine.

rave


RAVE, s. f. Plante, dont la racine est une sorte de gros navet. = On apèle plus communément de ce nom cette plante potagère dont la racine est d'un rouge foncé et qui est tendre, cassante et bone à manger. "Une assiette de raves, de petites raves.

Traductions

rave

rave, technopárty

rave

rave

rave

ylistävä arvostelu

rave

rave

rave

rave

rave

べたぼめ

rave

광란의 파티

rave

rave

rave

rave

rave

rejvfest

rave

งานเต้นรำของวัยรุ่น

rave

bữa tiệc linh đình

rave

吹捧

rave

1 [ʀav] nf (= navet) → turnip (= radis) → radish (= colza) → rape
voir aussi céleri-rave

rave

2 [ʀav] nf (= rassemblement, fête) → rave