ravi, ie

RAVI, IE

(ra-vi, vie) part. passé de ravir
Enlevé de force. Enfants ravis par des pirates.
Ravi au ciel, enlevé, transporté jusque dans le ciel.
S'il fallait être ravi comme Paul jusques dans le ciel [MASS., Carême, Prière 1]
Ils disent que saint Eucher ayant été ravi dans le ciel, il vit Charles-Martel tourmenté dans l'enfer inférieur [MONTESQ., Esp. XXXI, 11]
Dans le langage mystique, être ravi en extase, être transporté hors de soi par l'effet d'une forte contemplation et d'une grâce particulière. Dans le langage général, ravi en extase, transporté d'admiration. à la vue de ce grand spectacle il fut ravi en extase. Ravi hors de soi-même, saisi d'un transport qui absorbe toutes les facultés de l'âme.
Philis, qui me voit le teint blême, Les sens ravis hors de moi-même, Et les yeux trempés tout le jour [MALH., V, 10]
Souvent il [David] ne pensait qu'à célébrer la gloire de Salomon son fils ; et, tout d'un coup ravi hors de lui-même et transporté bien au delà, il a vu celui qui est plus que Salomon en gloire aussi bien qu'en sagesse [BOSSUET, Hist. II, 4]
Enchanté, charmé, transporté. Ravi de joie, d'étonnement.
Et mon âme est ravie Que mon coup d'essai plaise à qui je dois la vie [CORN., Cid, III, 6]
Tout le monde était ravi en admiration de ses paroles [BOSSUET, Nouv myst. 4]
Et ravi de l'éclat immortel d'une vie toujours si réglée et toujours si irréprochable [ID., Mar.-Thér.]
Triomphe, disait-il, immortelle nature, Tandis que devant toi ta frêle créature, Élevant ses regards de ta beauté ravis, Va passer et mourir ; triomphe ! tu survis ! [LAMART., Harold, 42]
Familièrement et par exagération, être ravi de quelque chose, en éprouver un vif plaisir, en être bien aise.
Je sais ta passion, et suis ravi de voir Que tous ses mouvements cèdent à ton devoir [CORN., Cid, II, 2]
Madame de Chaulnes est ravie de m'emmener [SÉV., 532]
Vous auriez été ravie de l'entendre, et moi encore plus ravie de vous le voir entendre [ID., 27]
Mazarin, que les négociations attiraient souvent à Turin, fut ravi d'y trouver un homme d'une si grande capacité [BOSSUET, le Tellier.]
Être ravi que, avec le subjonctif. Je suis ravi qu'il ait gagné son procès. On le trouve aussi avec l'indicatif.
Il est ravi que je suis hors d'affaire [SÉV., 26 juill. 1675]