ravisseur

(Mot repris de ravisseurs)

1. ravisseur, euse

n.
Personne qui enlève qqn par la force ou la ruse : Les otages ont été bien traités par leurs ravisseurs kidnappeur

2. ravisseur, euse

adj.
Patte ravisseuse,
patte antérieure de certains insectes, comme la mante religieuse, qui se replie autour de la proie à la manière d'un couteau pliant.

RAVISSEUR

(ra-vi-seur) s. m.
Celui qui ravit.
Elle accourt, elle lui arrache [au chien] cet innocent animal [un poussin] ; en même temps on lui crie d'un autre côté qu'il le fallait rendre au ravisseur, dont on éteindrait l'ardeur en lui enlevant sa proie [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Faudra-t-il me faire connaître pour ce que je suis, pour un ravisseur du bien d'autrui ? [BOURDAL., Serm. 22e dim. après la Pentec. Dominic. t. IV, p. 346]
Adj. et fig.
Comment puis-je voir la douceur Qu'amour a peinte en ce visage, Les feux de cet œil ravisseur, La grâce de ce beau corsage ! [VOIT., Ballade.]
Celui qui ravit une femme, une fille.
Voilà donc le succès qu'aura votre ambassade ! Oreste ravisseur ! [RAC., Andr. III, 1]
Il [Énée dans l'Énéide] a trop l'air du ravisseur de Lavinie ; j'aimerais qu'il en fût le vengeur, je voudrais qu'il eût un rival que je pusse haïr [VOLT., Ess. poés. épiq. 3]
S. m. pl.Terme de zoologie. Famille d'insectes hémiptères. Les oiseaux de proie (BLAINVILLE).

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Par foi, se g'estoie ore lierres [larron], Ou traïstres ou ravissieres [, la Rose, 1517]
    Homicide, envenimeur, murtrier, larron, raviseor [, le Conseil de P. de Fontaines, 308]
  • XIVe s.
    Il doit estre dit injuste selon chescune espece de injustice, si come larron et adultere ou raviseur [ORESME, Eth. 154]
  • XVe s.
    Et des foiz plusieurs Sont loups ravisseurs Soubz peaulx de brebiz [CH. D'ORL., Chanson.]
  • XVIe s.
    Chauds regards, propos ravisseurs, Feints soupirs, poignantes douceurs [DESPORTES, Bergeries, VI, Imitation d'Horace.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ravir. Dans l'historique, ravissiere est au nominatif, et raviseor au régime.

ravisseur

RAVISSEUR. n. m. Celui qui ravit, qui enlève avec violence. Les ravisseurs du bien d'autrui. Un injuste ravisseur l'a privé de son bien.

Il se dit plus spécialement de Celui qui ravit une femme ou une jeune fille. Autrefois on punissait de mort les ravisseurs. On poursuivit le ravisseur.

ravisseur

Ravisseur, Raptor, Direptor, Ereptor, Miluinus pullus.

Traductions

ravisseur

(ʀavisœʀ) masculin

ravisseuse

Freibeuter, Wegelagerer, Entführerrobber, captor, kidnapper, abductorrover, ontvoerder/-rsterחוטף (ז), חטפן (ז), שובה (ז), שׁוֹבֶה, חוֹטֵףberowerrøverrabistobandidopenculikbandido, ladrão, salteadorrånare, rövareαπαγωγέαςrapitore (ʀavisøz) féminin
nom
personne qui enlève qqn Les ravisseurs demandent une rançon.

ravisseur

[ʀavisœʀ, øz] nm/fabductor, kidnapper
ravitaillable en vol [ʀavitajabl] adj → refuellable (Grande-Bretagne) in flight, refuelable (USA) in flight, in-flight refuellable (Grande-Bretagne), in-flight refuelable (USA)