razzier

(Mot repris de razzieraient)

razzier

[ razje ou radzje] v.t.
Exécuter une razzia sur ; piller : Des soldats ont razzié la région écumer

razzier


Participe passé: razzié
Gérondif: razziant

Indicatif présent
je razzie
tu razzies
il/elle razzie
nous razzions
vous razziez
ils/elles razzient
Passé simple
je razziai
tu razzias
il/elle razzia
nous razziâmes
vous razziâtes
ils/elles razzièrent
Imparfait
je razziais
tu razziais
il/elle razziait
nous razziions
vous razziiez
ils/elles razziaient
Futur
je razzierai
tu razzieras
il/elle razziera
nous razzierons
vous razzierez
ils/elles razzieront
Conditionnel présent
je razzierais
tu razzierais
il/elle razzierait
nous razzierions
vous razzieriez
ils/elles razzieraient
Subjonctif imparfait
je razziasse
tu razziasses
il/elle razziât
nous razziassions
vous razziassiez
ils/elles razziassent
Subjonctif présent
je razzie
tu razzies
il/elle razzie
nous razziions
vous razziiez
ils/elles razzient
Impératif
razzie (tu)
razzions (nous)
razziez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais razzié
tu avais razzié
il/elle avait razzié
nous avions razzié
vous aviez razzié
ils/elles avaient razzié
Futur antérieur
j'aurai razzié
tu auras razzié
il/elle aura razzié
nous aurons razzié
vous aurez razzié
ils/elles auront razzié
Passé composé
j'ai razzié
tu as razzié
il/elle a razzié
nous avons razzié
vous avez razzié
ils/elles ont razzié
Conditionnel passé
j'aurais razzié
tu aurais razzié
il/elle aurait razzié
nous aurions razzié
vous auriez razzié
ils/elles auraient razzié
Passé antérieur
j'eus razzié
tu eus razzié
il/elle eut razzié
nous eûmes razzié
vous eûtes razzié
ils/elles eurent razzié
Subjonctif passé
j'aie razzié
tu aies razzié
il/elle ait razzié
nous ayons razzié
vous ayez razzié
ils/elles aient razzié
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse razzié
tu eusses razzié
il/elle eût razzié
nous eussions razzié
vous eussiez razzié
ils/elles eussent razzié

RAZZIER

(ra-zi-é) v. a.
Néologisme. Faire une razzia. Les tribus razziées.

RAZZIER

RE ou RÉ. RE ou RÉ.
Particule prépositive qui se met au commencement des mots et marque tantôt répétition, comme : redire, revoir ; tantôt, retour ou action rétroactive, comme : réagir, repousser ; tantôt enfin ne fait que reproduire l'idée du verbe simple, en l'augmentant ou même quelquefois sans valeur bien sensible, comme : reluire, rétrécir.
On donne familièrement à un verbe quelconque le sens itératif au moyen de cette particule. Avant d'acheter ce vin il l'a goûté et regoûté.
Souvent un même mot reçoit des significations très différentes, selon qu'il est précédé de re avec l'e muet, ou de ré avec l'e fermé : reformer c'est former de nouveau ; réformer c'est donner une meilleure forme. Repartir c'est répliquer, ou partir pour retourner ; répartir c'est distribuer en plusieurs parts.
Devant les verbes commençant par a ou é, si cet a ou cet é répond au lat. ad ou ex, l'e de la particule est élidé : r-avaler, r-échauffer. Il en est de même devant le préfixe en : r-enforcer, r-emporter.
Devant un mot commençant par s, l's est d'ordinaire redoublée, si elle doit conserver le son dur : ressembler, ressentir. Toutefois, en général, on ne double pas l's dans les verbes à signification itérative, lorsque ceux dont ils dérivent sont exprimés dans la même phrase. Ainsi l'on écrit : il a été saigné et resaigné ; il m'a salué et resalué ; cet acteur a été sifflé et resifflé, etc. ; mais l's se prononce dure : re-si-flé. Au contraire, quand les mots ont un rang dans la langue, l's se redouble : ressembler, ou se prononce douce : résister, résumer.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. re, qui exprime réduplication et quelquefois retour en arrière ; la forme complète en est red.

razzier

RAZZIER. v. tr. Faire une razzia.