rebiffer

se rebiffer

v.pr.
Fam. Se refuser à qqch avec brusquerie : Les employés se sont rebiffés contre cette mesure se cabrer, s'insurger, regimber

rebiffer

(səʀəbife)
verbe pronominal
refuser vivement de faire qqch se rebiffer contre un ordre

REBIFFER (SE)

(re-bi-fé) v. réfl.
Terme populaire. Regimber, ne pas vouloir, refuser.
N'avez-vous pas conscience de vous rebiffer contre un pauvre valet qui vous remontre si bonnement vos sottises ? [, Théât. ital. dans LE ROUX, Dict. comique]
Se rengorger. Un soldat qui se rebiffe sous les armes est un homme dont le port est martial.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Bien li keurt [lui court] sus, bien le rebiffe ; Nel prise pas une viés biffe [espèce de drap] [DU CANGE, biffa.]
    Et si ont si grans bouches, et le nez si rebiffé [épaté], et les levres si grosses... [MARC POL., p. 685]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et l'anc. franç. biffe, sorte d'étoffe : desbiffer, déranger les plis de l'étoffe, et rebiffer, la remettre en ses plis, d'où se rengorger, ou la rebrousser, d'où les sens de rabrouer (voy. BIFFER, à l'étymologie).
Synonymes et Contraires

rebiffer (se)

verbe pronominal rebiffer (se)