rebrasser

REBRASSER

(re-bra-sé) v. a.
Terme vieilli. Retrousser. Rebrasser ses manches.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tuit [tous] estoient bien rebrachiez, Et de combattre encoragiez [DU CANGE, rebrachiatorium.]
  • XIVe s.
    L'exposant prit ledit Adenin, qui estoit enfant de l'aage de douze ans environ, le rebrassa par derriere, et lui donna pluseurs cops de la paume sur ses nages [fesses] [ID., ib.]
  • XVIe s.
    Les vents que nous haïssons le plus, ce sont ceulx qui nous rebrassent nos habillements ; mais le curieux ne rebrasse pas seulement les robbes et les sayes de ses voisins.... [AMYOT, De la curios. 7]
    Il faut rebrasser ce sot haillon qui cache nos mœurs : ils envoyent leur conscience au bordel, et tiennent leur contenance en regle [MONT., III 314]

ÉTYMOLOGIE

  • Rebras.