rebroché, ée

REBROCHÉ, ÉE

(re-bro-ché, chée) part. passé de rebrocher
Rebroché s'est dit pour broché, en parlant d'étoffes.
J'ai été à cette noce de Mme de Louvois ; que vous dirai-je ? magnificence, illumination, toute la France, habits rebattus et rebrochés d'or, pierreries [SÉV., 388]
Fig.
Quand il vient de Paris quelques livres nouveaux, tout pleins d'esprit qu'on n'entend point, tout hérissés de vieilles maximes rebrochées et rebrodées avec du clinquant nouveau [VOLT., Lett. de Mme du Deffant, 31 mai 1751]