rebroussé, ée

REBROUSSÉ, ÉE

(re-brou-sé, sée) part. passé de rebrousser
Relevé à contre-sens, en parlant des cheveux, des poils.
Belon dit avoir remarqué que la queue du harle est souvent comme froissée et rebroussée par le bout [BUFF., Ois. t. XV, p. 419]
Une barbe rousse, épaisse, indocile à toutes les formes qu'on voulait lui donner, toujours mêlée, toujours rebroussée [Mme RICCOBONI, Œuv. t. V, p. 203, dans POUGENS]
Les poils des mammifères sont quelquefois rebroussés, c'est-à-dire en sens inverse de la direction du tronc et des membres, comme ceux de la crinière de plusieurs ruminants. Par extension.
Les rapides, selon qu'ils sont frappés des rayons du soleil, rebroussés par le vent ou ombrés par les nuages, s'élèvent en bouillons d'or, blanchissent en écume, ou roulent à flots brunis [CHATEAUBR., Amér. Journal sans date.]