recélé

RECÉLÉ2

(re-sé-lé) s. m.
Terme de pratique. Recèlement des effets d'une société, d'une succession.
Le mal fut les friponneries, les recélés, les fuites, à quoi la chambre de justice donna lieu [SAINT-SIMON, 455, 160]
L'héritier qui s'est rendu coupable de recélé [, Code Nap. 801]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si femme veuve recele ou detourne, la renonciation qu'elle fera ne luy profite ; ains sera tenue aux dettes, comme commune, et si perdra sa part au recelé ou detourné [LOYSEL, 133]

ÉTYMOLOGIE

  • Recélé 1.