recommandation


Recherches associées à recommandation: lettre de recommandation, recommendation

recommandation

n.f.
1. Exhortation pressante sur la conduite à tenir : Les enfants n'ont pas écouté les recommandations de la monitrice avertissement, consigne, directive avis, conseil
2. Action de recommander qqn : La postulante a une lettre de recommandation de son ancien employeur appui
3. Opération par laquelle La Poste assure la remise en main propre d'une lettre, d'un paquet, moyennant une taxe spéciale pour l'expéditeur.

RECOMMANDATION

(re-ko-man-da-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de recommander quelqu'un.
Il [Faret] vint à Paris fort jeune, avec des lettres de recommandation de M. de Meziriac pour plusieurs personnes d'esprit, entre autres MM. de Vaugelas et de Boisrobert [PELLISSON, Hisi. Acad. IV, 7]
Il me donna par lui-même ou me procura de bonnes recommandations pour Paris [J. J. ROUSS., Confess. VII]
Je me méfie de la facilité des grands dans leurs recommandations [MARMONTEL, Mém. v.]
Fig.
Si l'âme d'un homme ou sa nature a donné à son visage l'expression de la bienveillance, vous le sentirez.... ce visage est une lettre de recommandation écrite dans une langue commune à tous les hommes [DIDER., Ess. sur la peint. 4]
Terme d'Église. Prière de la recommandation de l'âme, la prière que l'Église catholique fait à Dieu pour les agonisants. Avis que les curés donnent dans leurs prônes de faire quelque aumône ou quelques prières pour des personnes qu'ils désignent.
Il se dit aussi des choses qui servent de recommandation.
Quelque inconnu que l'on fût, on n'avait besoin d'autre recommandation auprès de M. de Montausier que de celle que portent avec soi la vertu et l'innocence persécutée [FLÉCH., Duc de Mont.]
Quelle horrible peine à un homme qui est sans prôneurs et sans cabale, ....mais qui est seul et qui n'a que beaucoup de mérite pour toute recommandation, de se faire jour à travers l'obscurité où il se trouve ! [LA BRUY., II]
Un duel lui servait de recommandation chez eux [les Anglais] [HAMILT., Gramm. 9]
J'ai dit froidement la vérité : qui est-ce qui se soucie d'elle ? triste recommandation pour un livre [J. J. ROUSS., Préf. à la lett. à d'Alemb.]
Les étrangers le recherchaient avec empressement, et son nom était dans toute l'Europe, pour les voyageurs, une des recommandations les plus honorables et les plus efficaces [CONDORCET, Duhamel.]
En recommandation, digne d'être estimé, en parlant des choses.
J'ai l'honneur en recommandation, et j'aimerais mieux me voir morte que de me voir déshonorée [MOL., Festin, II, 2]
Après m'avoir conjuré de prendre l'amour du prochain en recommandation [HAMILT., Gramm. 3]
Ô frères Nonotte, Guyon, Patouillet, soyez bien humbles ; ayez toujours la modestie de l'âme en recommandation [VOLT., Dict. phil. Humilité.]
Conseils pressants, injonctions. Il a suivi vos recommandations. Si vous vous acquittez de mes recommandations. Il oublia les recommandations de son ami.
Terme de procédure. Opposition à la mise en liberté d'un prisonnier arrête à la requête de quelqu'un.
À la Bastille ont été mis certains Anglais qui médisaient atrocement de Cromwell, et qui n'y sont qu'à sa recommandation, car c'est lui qui a prié pour les y faire mettre [GUI PATIN, Lettres, t. II, p. 302]
Fig.
Cette mort va me délivrer, sans aucune recommandation, des fers, des persécutions [BERN. DE ST-P., Mort de Socr.]
Terme de féodalité. Acte par lequel un propriétaire d'alleu cédait son domaine à quelque seigneur puissant qu'il choisissait pour patron, et de qui il recevait immédiatement ce même domaine à titre de bénéfice, en se soumettant à certaines charges.
Ancien terme d'orfévre. Billet qu'on envoyait chez tous les orfévres de Paris lorsqu'on avait perdu quelque vaisselle d'argent, afin que, si on leur portait cette vaisselle perdue, ils la retinssent et arrêtassent la personne qui la leur voudrait vendre.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Heraultz, menestrels crioient à haulte voix : Tout vainct le noir chevalier ; au tournoy n'a si preux. Quant le chevalier à la fumée eut ouy la recommendation du noir chevalier, il en fut dolent [, Perceforest, t. VI, f° 75]
    [Ils] diront les recommandations [feront les compliments] telles qui appartiennent à madame de Bourbon [, Preuves sur le meurtre du duc de Bourgogne, p. 291, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Se travailler à donner principale recommandation de soy par la poesie [MONT., I, 57]
    " Recommendez-vous seulement à luy [Dieu], suivit l'aultre [parlant à un condamné à mort], vous y serez bientost. " " Il vault doncques mieulx, que je luy porte mes recommandations moy-mesme, " [ID., I, 297]
    Quant à vous autres Grecs, on dit que vous n'avez rien si cher ny en si grande recommandation, que la liberté et l'égalité.... [AMYOT, Épît.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RECOMMANDER ; prov. recomandatio ; espagn. recomendacion ; ital. raccommandazione.

recommandation

RECOMMANDATION. n. f. Exhortation instante, conseil pressant. Il a fait cela malgré toutes mes recommandations. Il se dit aussi de l'Action de recommander quelqu'un. C'est une puissante recommandation que la sienne. Il m'a accordé cette faveur à votre recommandation. Il a eu égard à ma recommandation. Il a eu de fortes recommandations auprès de ses examinateurs. Lettres de recommandation. Une recommandation pressante.

Prière de la recommandation de l'âme, La prière que l'Église catholique fait à Dieu pour les agonisants.

RECOMMANDATION se dit encore de l'Estime qu'on a pour la vertu, pour le mérite. La sainteté de sa vie l'avait mis partout en grande recommandation.

Il se dit aussi d'un Titre dont on peut se prévaloir, qui vous vaut de l'estime. Avoir servi ainsi n'est pas une recommandation. C'est déjà une recommandation d'avoir été employé dans cette maison.

Il se dit encore, en termes d'Administration postale, de l'Action de recommander une lettre, un paquet. La recommandation d'une lettre. Il y a un supplément à payer pour la recommandation.

recommandation

Recommandation non point petite, mais fort affectueuse, Non vulgaris commendatio.

Brieve recommandation, Breuis commendatio.

Soigneuse recommandation, Commendatio accurata.

Serviteurs qui font les recommandations, Salutigeruli pueri, id est, internuncij amorum. B. ex Plaut.

recommandation

¶ Avoir ses richesses en plus grande recommandation que son honneur, Se laisser surmonter à ses richesses, Mores opibus tradere.

Tant avoyent en recommandation la gent Italique, Tantum antiquitatis curaeque maioribus pro Italica gente fuit.

Qui ont grandement à coeur et en grande recommandation l'affaire d'autruy, Defensores studiosissimi.

Bailler à quelqu'un une recommandation de bonté envers les hommes, Commendare aliquem ad opinionem innocentiae.

Synonymes et Contraires

recommandation

nom féminin recommandation
1.  Action de soutenir quelqu'un.
Traductions

recommandation

Empfehlung, Warnung, Ermahnung, Zuspruchrecommendation, warning, admonition, exhortation, testimonial, advocacy, alert, caution, caveat, enrollment, enrolment, registrationaanbeveling, boeking, inschrijving, recommandatie, registratie, waarschuwing, aanmaning, aansporing, tip, vermaan, vermaning, (het) aantekenen [brief], raadgevingaanbeveling, aanprysing, waarskuwinganbefaling, advarselaverto, registrado, rekomendado, rekomendorecomendación, admonición, advertencia, avisoanjur, anjuranraccomandazione, avviso, segnalazione, suggerimentorekomendacjaadvertência, aviso, recomendaçãorekommendation, anbefallning, förordσύστασηanbefalingتَوْصِيَةdoporučenísuosituspreporuka勧め추천рекомендацияการแนะนำönerisự khuyến nghị推荐препоръка推薦המלצה (ʀəkɔmɑ̃dasjɔ̃)
nom féminin
1. conseil suivre les recommandations de qqn
2. soutien apporté à qqn une lettre de recommandation

recommandation

[ʀ(ə)kɔmɑ̃dasjɔ̃] nfrecommendation