reflux

reflux

[ rəfly] n.m.
1. Mouvement de la mer descendante (par opp. à flux) : La balise a été emportée par le reflux jusant
2. Mouvement de personnes qui reviennent en arrière : Le reflux de la foule devant les forces de l'ordre recul

reflux

(ʀəfly)
nom masculin
mouvement de la mer qui descend le flux et le reflux

REFLUX

(re-flû ; dans la prononciation soutenue l'x se lie : un re-flû-z inattendu) s. m.
Mouvement de la mer qui se retire après le flux.
Le flux les apporta, le reflux les remporte [CORN., Cid, IV, 3]
Il a été un temps où tous les habitants des ports de mer de l'Océan étaient persuadés qu'on ne mourait jamais quand la marée montait, et que la mort attendait toujours le reflux [VOLT., Dict. phil. Influence.]
Le reflux arrive par la pente naturelle des eaux ; lorsque l'astre a passé et qu'il n'exerce plus sa force, l'eau qui s'était élevée par l'action de cette puissance étrangère reprend son niveau [BUFF., Hist. nat. preuv. théor. terre Œuvr. t. II, p. 184]
Le flux et le reflux sont insensibles dans les petites mers, telles que la mer Noire et la mer Caspienne [LAPLACE, Expos. IV, 10]
Fig.
De changer trop souvent de domestiques ; de les recevoir aujourd'hui pour les renvoyer demain ; de faire un flux et reflux continuel de gens qui entrent et qui sortent.... [BOURDAL., Serm. Dim. t. II, p. 53]
Ce n'était plus par goût qu'il préférait ces doux entretiens, ces tête-à-tête délicieux pour moi, au flux et reflux d'une société tumultueuse [MARMONTEL, Cont. mor. Deux infort.]
Le reflux de la foule, le mouvement de la foule qui revient en arrière. Fig.
Jusqu'à ce que nous aimions celui [Dieu] qui peut seul par sa dignité nous arracher à nous-mêmes, nous n'aimerons que nous-mêmes ; la source de notre amitié pourra bien, en quelque sorte, couler sur les autres, mais elle aura toujours son reflux sur nous [BOSSUET, Sermons, 3e semaine de carême, 1]
Nous pouvons dire que c'est le reflux de son esprit [d'Homère] qui, comme un grand océan, se retire et déserte ses rivages [BOILEAU, Longin, Subl. ch. 7]
Ils ne font tous ensemble qu'une seule voix, une seule pensée, un seul cœur ; une même félicité fait comme un flux et reflux dans ces âmes unies [des bienheureux dans les champs Élysées] [FÉN., Tél. XIX.]
Comme Zadig se livrait à ce flux et à ce reflux de philosophie sublime [VOLT., Zadig, 9]
Vicissitude. Le flux et le reflux des choses humaines.
Les aventures du monde Vont d'un ordre mutuel, Comme on voit au bord de l'onde Un reflux perpétuel [MALH., II, 5]
Dans ce flux et ce reflux de succès et de pertes communs à presque toutes les guerres, Louis XV ne cessait d'être victorieux dans les Pays-Bas [VOLT., Louis XV, 30]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Non pour y [à Paris] voir la cour, le palais ou la Seine, Ny de tant d'habitants le reflus nompareil [DESPORTES, Élégies, II, 5]
    La cause du flux et reflux de la riviere du Nil [MONT., III, 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Re...., et flux ; ital. riflusso.

reflux

REFLUX. n. m. Mouvement réglé de la mer qui se retire du rivage après le flux. Il y a flux et reflux dans l'Océan. Dans la Méditerranée, le flux et le reflux sont à peine sensibles.

Il se dit figurément, surtout en parlant de la Vicissitude, du changement alternatif des choses humaines. Voyez FLUX.

Synonymes et Contraires

reflux

nom masculin reflux
Mouvement de recul.
Traductions

reflux

ebb

reflux

Reflux

reflux

reflux

reflux

[ʀəfly] nm
[mer] → ebb
(fig)backward surge