registre

registre

n.m. [ de l'anc. fr. regeste, récit ]
1. Gros cahier sur lequel on inscrit les faits, les actes dont on veut garder la trace : Les mariés doivent signer un registre à la mairie. Consulter le registre comptable d'un commerçant livre
2. Ton, caractère particulier d'une œuvre artistique : Son dernier ouvrage est dans le registre catastrophiste tonalité
3. Niveau de langue : Ce texte est écrit dans un registre assez soutenu.
4. Étendue des moyens dont dispose qqn dans un domaine : Cet écrivain a un registre très étendu éventail, palette gamme
5. En musique, chacune des trois parties (le grave, le médium, l'aigu) qui composent l'échelle sonore ou la tessiture d'une voix.

REGISTRE

(re-ji-str' ; plusieurs disent re-jî-tr' ; prononciation qui est celle de Chifflet, Gramm. p. 236) s. m.
Livre où l'on inscrit les actes, les affaires de chaque jour. Les registres du greffe, de l'état civil.
Il [le doyen de la faculté de médecine] garde nos registres, qui sont de plus de cinq cents ans [GUI PATIN, Lettres, t. II, p. 365]
Comment ranger cette chevance ? Quels registres, quels soins, quel temps il leur fallut ! [LA FONT., Fabl. VII, 6]
Le registre qu'on tenait des choses passées servait de règle à la postérité [BOSSUET, Hist. III, 5]
Ce fut François Ier qui, en 1539, ordonna que tous les curés tiendraient des registres de baptême et de mort [RICHELET, ]
Il est plus aisé d'aller chercher dans les registres de baptême si Pierre est fils de Paul, que d'aller prouver ce fait par une longue enquête [MONTESQ., Espr. XXVIII, 44]
Les Phéniciens, étant de si grands commerçants, cultivèrent nécessairement l'art de l'écriture ; ils tinrent des registres, ils eurent des archives [VOLT., Phil. Déf. mil. Bolingbr. 9]
L'Académie française a inscrit dans ses registres la lettre dont vous avez honoré M. d'Alembert à ce sujet [la statue de Voltaire, par Pigal] [ID., Lett. roi de Pr. 20 août 1770]
Les Chaldéens paraissent avoir connu la période de dix-huit ans qui ramène les éclipses de lune dans le même ordre, et que la simple inspection de leurs registres devait promptement leur donner [CUVIER, Révol. p. 234]
Fig.
De tels ministres [instruits des choses passées] sont des registres vivants qui, toujours portés à conserver les antiquités, ne les changent qu'étant forcés par des nécessités imprévues et particulières [BOSSUET, Polit. X, II, 3]
Il y a des esprits, si j'ose le dire, inférieurs et subalternes, qui ne semblent faits que pour être le recueil, le registre ou le magasin de toutes les productions des autres génies [LA BRUY., I]
Fig. Les registres du temps, les annales.
Les désastres se succèdent et sont à la longue effacés des registres du temps [VOLT., Louis XIV, 34]
Charger un registre, écrire sur le registre. Décharger un registre, donner une décharge et l'écrire sur le registre. Faire registre de quelque chose, l'inscrire sur le registre.
L'avocat général Lamoignon.... parla de l'honneur que la cour [du parlement] recevait ce jour-là, et l'on en fit registre [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 301]
Tenir registre de quelque chose, écrire quelque chose sur un registre.
Nous serions tous bien honteux, si nos parents avaient tenu registre de toutes les choses dures, cruelles même, que nous avons dites ou faites, quand nous étions jeunes [DIDER., Lett. à Mlle Voland, 11 nov. 1760]
Fig. Tenir registre de tout, remarquer tout ce qui se passe et s'en souvenir.
Comme s'ils [les hommes] avaient une infinité de temps à perdre, il ne leur suffit pas de s'informer de ce que les choses sont en effet ; mais ils tiennent aussi registre de toutes les fantaisies que les autres ont eues sur les mêmes choses [NICOLE, Ess. de mor. 1er traité, ch. 6]
Qui pourrait avoir tenu registre de tout ce qui se fit autour de toi ? [J. J. ROUSS., Hél. I, 34]
De ses faits je tiens registre, C'est un homme sans égal [BÉRANG., Sénateur.]
Cet homme est sur mes registres, il est écrit sur mes registres, je me souviendrai du déplaisir qu'il m'a fait.
J'étais bien sûr d'être inscrit en encre rouge sur les registres du roi de Prusse [à cause d'un distique qu'il avait mis au bas du portrait du roi] [J. J. ROUSS., Conf. XI]
Il se dit aussi en bonne part.
Reçois avec plaisir l'épître De ton ami ressuscité, Cher Rousseau, qui se sent flatté D'être par toi sur le registre De ceux dont la fidelité A le mieux mérité ce titre [LA FARE, à Rouss.]
Ancien terme de finance. Registre sexte, registre dit aussi cadastre, dans lequel sont contenus les noms des habitants des paroisses et les sommes imposées par les collecteurs des tailles, le nombre des personnes dans chaque famille et ce qu'ils ont pris de sel au grenier, etc.
Officiers du registre, se dit, en cour de Rome, du vice-chancelier du collége des scripteurs des brefs, des douze maîtres du registre et des régistrateurs.
Registres d'orgue, règles de bois que l'organiste tire pour se servir des différents jeux.
Terme de musique. Changement dans l'étendue de la voix d'un chanteur. Les registres de la voix sont des changements qui vont du bas en haut de la voix.
Plaque, ordinairement de tôle, soit ronde, soit en parallélogramme, qu'on pousse, tire ou tourne en différents sens pour activer ou diminuer le tirage d'un fourneau, d'un poêle, d'une cheminée dont ce registre occupe tantôt l'entrée, tantôt le tuyau, afin de donner plus ou moins de passage à l'air [LEGOARANT, ]
Des fourneaux entourés de briques, où l'on a ménagé des registres pour diriger l'air et le porter aux parties qui en ont besoin [BUFF., Min. t. II, p. 390]
Terme de mécanique. Dans certaines machines à vapeur, appareil qui met la chaudière en communication alternative avec le dessous et le dessus du piston.
Terme d'imprimerie. Correspondance exacte des lignes du recto avec celles du verso d'un feuillet. Bon registre, l'exactitude de cette correspondance ; mauvais registre, le défaut de cette correspondance. Faire son registre, tirer l'une sur l'autre les deux pages d'un feuillet, de manière que les lignes se répondent exactement.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Doit l'en les vers et les regestes Et les estoires lire as festes [WACE, Rou, au commencement.]
  • XIIIe s.
    Or dist li contes et li registres de sainte Eglise qui le tesmoignent, que.... [BRUN. LATINI, Trésor, p. 88]
  • XIVe s.
    Et garde les registres [règlements], bons usaiges et coustumes [DU CANGE, regestum.]
    Cuides tu avoir cinquante sols de ta jument, mesel [lépreux] pourri, et plusieurs autres registres, injures et villenies [ID., ib.]
  • XVe s.
    Que sceuist-on qui fu Gawains.... Li roi Artus, et il roi Los, Se ne fuissent li registre Qui euls et leur fes aministre ? [FROISS., Buiss. de jonece.]
    Gracieux et sachant homme, qui avoit hanté la cour. et estoit, au vrai dire, le registre d'honneur [LOUIS XI, Nouv. XXX]
  • XVIe s.
    Est enjoint à touts hostelliers et autres personnes qui logent gens, tenir registre du jour qu'ils seront arrivés et partis de leurs logis, et iceluy registre apporter chacune semaine deux fois [CONDÉ, Mémoires, p. 606]
    Toutes appretiations de bleds, vins, bois, et autres choses se doivent faire sur le registre du rapport [la mercuriale] qui s'en fait en justice, et selon l'estimation commune de l'année qu'elles estoient dues [LOYSEL, 689]
    Ils receurent au nombre des citoyens romains tous ceulx qui se presenterent pour estre enregistrez ès registres publiques [AMYOT, Flamin. 35]
    Sa langue estoit comme un instrument de musique à plusieurs jeux et plusieurs registres [ID., Anton. 32]
    Le registre des negoces du mesnage où se logent les menus comptes, payements, marchés qui ne requierent la main du notaire [MONT., I, 257]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. registre ; espagn. et ital. registro ; portug. registo ; du lat. regesta, regestorum, choses reportées (de regerere, de re, et gerere, porter, voy. GÉRER), d'où livre où on les reporte.

registre

REGISTRE. n. m. Livre où l'on écrit les actes, les affaires de chaque jour. Les registres du Conseil d'État. Les registres de la Cour de Cassation, de la Cour d'Appel, de la Cour des Comptes, etc. Les registres de l'état civil. Le registre des mariages, des naissances, des décès. Registre mortuaire. Les registres d'un marchand, d'un banquier, etc. Registre de greffier, de notaire. Tenir registre. Mettre, coucher sur le registre. Extraire quelque chose d'un registre, des registres. Extrait des registres. Cette feuille a été tirée, arrachée des registres. Compulser les registres.

Tenir registre de quelque chose, Écrire quelque chose sur le livre, sur le registre.

Fig., Cet homme tient registre de tout, Il remarque tout exactement et il s'en souvient.

REGISTRE, en parlant d'un Orgue, désigne une Petite tige de bois munie d'un bouton, indiquant et appelant chacun des jeux de l'orgue. Dans les instruments mus par l'électricité, cette tige est remplacée par une étiquette en os ou en ivoire.

En termes de Musique, Le registre de la voix, Étendue de l'échelle vocale. Registre aigu, moyen, grave.

REGISTRE, en termes de Chimie industrielle, se dit de Plaques ou tuyaux placés à des ouvertures de fourneaux, et que l'on fait mouvoir pour régler le tirage en donnant plus ou moins de passage à l'air.

En termes d'Imprimerie, il se dit de la Correspondance que les lignes du recto et du verso d'un feuillet ont l'une avec l'autre. Bon registre, L'exactitude de cette correspondance. Mauvais registre, Le défaut de cette correspondance. Faire son registre, Tirer l'une sur l'autre les deux pages d'un feuillet, de manière que les lignes se répondent exactement.

registre

Registre, m. penacut. Signifie ce livre de papier journal où l'on redige par escrit les actes et affaires qui occurrent du jour à la journée. Il vient du verbe Latin, Regero, qui signifie reduire en lieu certain pour y avoir recours au besoin, et ainsi peut on Latin appeler Regestum tel livre selon l'advis de Budé. On dit les Registres des cours souveraines et inferieures, pour les livres où les actes, arrests et jugemens intervenus en icelles cours sont redigez par escrit par jours, mois et années. Registre és anciennes chartres de Normandie est usité tantost pour la coustume dudit païs, et tantost pour la chartre aux Normands, ou Normande. Selon cette signification est escrit és ordonnances de l'Eschiquier, que les advocats plaidans ou consultans en l'Eschiquier, ne proposeront, ne allegueront faict ne coustume, usage ne registres, s'ils ne croyent que ce soit verité. On le peut rendre en Latin aussi par Codex rationarius, Ephemeris, Commentarius, vel Commentarium.

Registre et papier journal, Tabulae rerum cottidianarum.

Registres et chartres, Literae publicae.

Un petit registre, Commentariolum, Breue.

Un petit registre, ou livret qui sert pour memoire, Libellus memorialis.

Le registre au net, ou en forme, La grosse, Tabulae et codex.

Le registre d'un appoinctement faict entre les parties ou leurs procureurs appelez, Syngrapha edicti. B.

Le registre de la geole, Ratio carceris vel custodiarum. B.

Les registres, de la Cour, Hypomnemata.

Registres, Papiers journaux, Tabulae, Perscriptiones, Regesta, Breuia, Calendaria, Rationes. B.

Registres de greffiers où il defaut quelques fueillets, Commentarii scribarum intercisi. B.

Registres des greffes, Commentarij scribarum, quae Regesta Latine dici possunt, B.

Les registres des procureurs, Litium ephemerides. B.

Rayer des registres, Memoriae eximere, Ex actis Curiae delere, Ex ephemeride Curiae delere. B.

Qui tient le registre, Scripturarius. B. ex Cic.

Les registres des plaidoyez, actes et expeditions de la Cour, Libri actorum Curiae, Ephemeris Curiae, Acta diurna Curiae, et Annales, Actorum Curiae libri. B.

Par registres, actes, et enseignemens publiques, Tabulis et memoria publica. B.

Extraicts des registres de la Cour, Authoritates prolatae e monumentis Curiae repetitae. B.

Faux registres des confessions faites à la torture et gehenne, Falsae conscriptiones quaestionum.

Les registres en sont encore, Extat memoria.

Escrire és registres et chartres, ou faire public registre, In literas publicas referre.

Faire registres, Commentarios facere, vel scribere.

Faire registre de ce qui a esté fait, Rationem conficere, Tabulas conficere.

Ville qui fait registre de tout ce qu'elle fait, Conficientissima literarum ciuitas.

Mettre en son registre, In tabulas siue tabellas referre.

Mettre ou escrire en public registre, In literas publicas referre.

Voila les registres, vous les pouvez tous voir, Tabulae sunt in medio.

Synonymes et Contraires

registre

nom masculin registre
Livre où l'on inscrit des faits.
Traductions

registre

register, damper, log, registryאוגר (ז), דפתר (ז), משלב (ז), פנקס (ז), רשימה (נ), רשימון (ז), רשם (ז), מִשְׁלָב, פִּנְקָס, רְשִׁימָה, רְשִׁימוֹן, רֶשֶׁם, אוֹגֵרregisterEnregistrement, Registerregistroسِجِلّrejstříkregisterμητρώοregistrorekisteriregistar登録簿등록registerrejestrregisto, registroжурналregisterทะเบียนkayıtsổ sách登记簿 (ʀəʒistʀ)
nom masculin
cahier qui contient des informations le registre des naissances

registre

[ʀəʒistʀ] nm
(= livre) → register
registre maritime → shipping register (aussi registre de comptabilité) → ledger
(MUSIQUE) [voix] → register; [orgue] → stop
(LINGUISTIQUE)register
registre de comptabilité nmledger
registre de l'état civil nmregister of births, marriages and deaths