reine-claude

reine-claude

n.f. [ abrév. de [prune de la] reine Claude, femme de François Ier ] [reines-claudes].
Prune de couleur dorée ou verte : De la confiture de reines-claudes.

REINE-CLAUDE

(rê-n'-glô-d' ; l'usage a prévalu de donner ici au c le son du g, voy. CLAUDE ; rè-neklo-d', que des puristes recommandent, est une prononciation affectée et réglée sur l'écriture) s. f.
Nom d'une prune qui est la meilleure de toutes pour son goût excellent et son parfum ; l'arbre qui la produit est une variété du prunus insititia, L.

REMARQUE

  • L'Académie écrit des reines-claude.
    Il n'y a qu'une reine Claude ; il faut écrire des reine-claude [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 88]
    On simplifierait beaucoup l'orthographe de ce mot en écrivant des reines-claudes, comme on écrit des dames-jeannes, des saints-germains, PAUTEX., Il faut en effet opter entre l'avis de Génin et celui de Pautex ; l'orthographe de l'Académie est irrationnelle.

ÉTYMOLOGIE

  • La reine Claude, de qui on donna le nom à ce fruit ; il est probable qu'on prononçait Glaude, comme Crillon écrivait son nom Grillon, voy. Lett. de Henri IV, édit. BERGER DE XIVREY, t. V, p. 49 et 278.

reine-claude

REINE-CLAUDE. n. f. Espèce de prune d'un vert tirant sur le jaune. Manger des prunes de reine-claude ou elliptiquement Manger des reines-claudes.
Traductions

reine-claude

greengage

reine-claude

reine-claude, reine-claude [pruim], groene pruim

reine-claude

[ʀɛnklod] nfgreengage