reléguer

reléguer

v.t. [ du lat. relegare, bannir ]
1. Mettre à l'écart : Il a relégué son vieil ordinateur au grenier remiser cantonner, confiner
2. En sports, faire subir une relégation : Ces mauvais résultats relèguent l'équipe en deuxième division.

reléguer

(ʀəlege)
verbe transitif
mettre dans un endroit écarté reléguer des vieux meubles à la cave reléguer sa femme en cuisine

RELÉGUER

(re-lé-ghé. La syllabe lé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je relègue, excepté au futur et au conditionnel : je reléguerai ; je reléguais, nous reléguions, vous reléguiez ; que je relègue, que nous reléguions, que vous reléguiez) v. a.
Confiner en un endroit déterminé, avec conservation des droits civils et politiques, à la différence du banni qui les perdait (Quippe relegatus, non exsul dicor.... Nec mihi jus civis, nec mihi nomen abest, a dit Ovide, Tristes, II, 135).
L'empereur ne le fit point condamner [Ovide] par un arrêt du sénat, et il se servit du terme de reléguer, qui, dans le droit romain, était plus doux que le terme bannir [ROLLIN, Hist. anc. liv. XXV, 1, 2, 2]
Dans le langage général, infliger le confinement en un lieu déterminé.
S'il [le mort] est trouvé coupable de crimes qui soient d'un genre à pouvoir être expiés, il est relégué dans le Tartare pour un temps seulement, et avec assurance d'en sortir quand il aura été suffisamment purifié [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 490, dans POUGENS]
Le parlement de Paris vient d'être relégué dans une petite ville qu'on appelle Pontoise [MONTESQ., Lett. pers. 140]
Dépouillé de tous ses biens, qui étaient immenses, il [Basile Galitzin] fut relégué sur le chemin d'Archangel [VOLT., Russie, I, 5]
Par extension.
Ce n'est pas assez de faire une guerre heureuse contre ces barbares [les Turcs].... ce n'est pas assez de les humilier, il faudrait les reléguer pour jamais en Asie [VOLT., Lett. à Catherine II, février 1769]
Mettre, tenir à l'écart. Il relégua son fils à la campagne.
Pourquoi, de cette gloire exclu jusqu'à ce jour, M'avez-vous, sans pitié, relégué dans ma cour ? [RAC., Brit. II, 3]
Les deux princes ne furent pas plutôt en âge de régner, qu'ils reléguèrent Œdipe au fond de son palais [BARTHÉL., Anach. Introd. part. 1]
Fig.
Ce n'est pas qu'on y jouât alors [dans la tragédie, chez les anciens] les passions des jeunes gens ; nous avons vu à quel rang on les reléguait [dans la comédie] [BOSSUET, Coméd. 18]
Fig. il se dit des choses qu'on met à l'écart. Il faut reléguer ces vieilleries au grenier.
Il faut reléguer au rang des fables ces majestueux palais destinés à loger les incas dans le lieu de leur résidence et dans leurs voyages [RAYNAL, Hist. phil. VII, 6]
Se reléguer, v. réfl. Se retirer, se mettre à l'écart.
Ses disciples [d'Edesius] l'empêchent d'aller, par une crainte indigne d'un philosophe [la persécution], se reléguer dans le fond d'une forêt [DIDER., Opin. des anc. philos. (éclectisme).]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Ne bannir ne releguer [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Les Atheniens le bannirent et releguerent hors de leur ville pour cinq ans [AMYOT, Thém. 43]
    L'heremite relegué aux deserts d'Arabie [MONT., IV, 156]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. relegar, releguar ; espagn. relegar ; ital. relegare ; du lat. relegare, de re, et legare, envoyer (voy. LÉGAT).

reléguer

RELÉGUER. v. tr. Envoyer en exil dans un lieu déterminé. Ils furent tous relégués dans une île.

Il signifie spécialement, en termes de Jurisprudence, interner dans une colonie.

Il se dit, par extension, en parlant d'une Personne que l'on envoie demeurer dans un pays, dans un lieu retiré. Il a relégué sa femme à la campagne, en province. Se reléguer dans un faubourg écarté.

Il se dit figurément en parlant de Certaines choses qu'on éloigne, qu'on met à l'écart. On a relégué ce portrait dans une antichambre, cette armoire au grenier.

releguer

Releguer, ou confiner et bannir, Relegare, voyez Bannir.

Synonymes et Contraires

reléguer

verbe reléguer
1.  Expulser à l'étranger.
2.  Mettre à l'écart.
Traductions

reléguer

relegate

reléguer

degradovat

reléguer

forvise

reléguer

degradieren

reléguer

relegar

reléguer

alentaa

reléguer

uputiti

reléguer

左遷する

reléguer

좌천시키다

reléguer

degradere

reléguer

wydalić

reléguer

relegar

reléguer

relegera

reléguer

ลดตำแหน่ง

reléguer

giáng chức

reléguer

降级

reléguer

[ʀ(ə)lege] vt → to relegate
reléguer au second plan → to push into the background