relié, ée

RELIÉ, ÉE

(re-li-é, ée) part. passé de relier
Lié de nouveau. Une gerbe déliée, puis reliée.
À quoi on a mis une reliure.
L'un prend le seul Jonas qu'on ait vu relié, L'autre un Tasse français, en naissant oublié [BOILEAU, Lutr. V]
Apparemment le livre relié fit retenir le paquet ; j'ai appris depuis qu'il ne fallait envoyer par la poste aucun livre relié [VOLT., Lett. Mme de Fontaine, 4 janv. 1761]
Fig. Lié, uni par des liens de famille, d'amitié.
[Mme la Duchesse] qui, reliée à lui [Monseigneur] par le mariage de leurs enfants, usurperait une puissance sous laquelle tout plierait [SAINT-SIMON, t. VIII, p. 220, édit. CHÉRUEL.]