renoncement


Recherches associées à renoncement: renonciation

renoncement

n.m.
1. Action de renoncer : Le renoncement d'un candidat aux élections renonciation, retrait
2. Sacrifice complet de soi-même ; abnégation : Mener une vie de renoncement sacrifice

renoncement

(ʀənɔ̃smɑ̃)
nom masculin
1. fait de renoncer, d'abandonner le renoncement d'un sportif pendant la compétition
2. fait de renoncer à ses biens les plus précieux vivre dans le renoncement

RENONCEMENT

(re-non-se-man) s. m.
Action de renoncer à quelque chose.
Je fais la révérence à la simple et modeste sépulture de Mme de Guise, dont le renoncement à celle des rois ses aïeux mérite une couronne éternelle [SÉV., 29 mars 1696]
Particulièrement, renoncement de soi-même, à soi-même, acte de l'âme qui se désintéresse de ses propres intérêts.
Il n'est point d'exemple d'une volonté plus soumise et d'un plus parfait renoncement de soi-même [BALZ., 7e disc. sur la cour.]
La vertu politique est un renoncement à soi-même, qui est toujours une chose très pénible [MONTESQ., Esp. IV, 5]
Dans l'histoire d'Angleterre, ordonnance ou acte de renoncement à soi-même, bill par lequel la chambre des communes arrêta que tout membre du parlement serait exclu des fonctions civiles et militaires (1644).
Dans la morale chrétienne, action de renoncer aux choses du monde.
Le renoncement à l'amour des créatures étant un des engagements de notre baptême [NICOLE, Essais, t. V, p. 216, dans POUGENS]
Donnant de grands exemples de modestie, de prudence, de piété, et d'un parfait renoncement à tous les soins et à tous les plaisirs du siècle [FLÉCH., Hist. de Théodose, III, 88]
L'abbé de Rancé, qui dès lors méditait cet entier renoncement au monde, dont il donna depuis un si terrible exemple [D'ALEMB., Éloges, Testu.]
C'était une musique toute religieuse qui conseillait le renoncement à la terre [STAËL, Corinne, X, 4]
Absolument.
Je ferai de grandes austérités, des renoncements difficiles, des changements étonnants dans ma conduite [FÉN., t. XVIII, p. 118]
Une vie de renoncement et de sacrifice [MASS., Myst. Purific. 2]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si nostre sanctification consiste au renoncement de nostre propre volonté.... [CALV., Inst. 295]

ÉTYMOLOGIE

  • Renoncer ; provenç. renunciamen ; espagn. renunciamento ; ital. rinunziamento.

renoncement

RENONCEMENT. n. m. Action de renoncer. Il ne se dit que dans les sujets de morale et particulièrement de morale chrétienne. Le renoncement aux honneurs, aux plaisirs, à la vanité. Le renoncement à soi-même. Vivre dans le renoncement. Il vit dans un entier renoncement des choses de ce monde.

renoncement


RENONCEMENT, s. m. RENONCER, v. act. et n. RENONCIATION, s. f. [Re-nonceman, , cia-ci-on: 1re e muet, 2e lon. 3ee muet au 1er, é fer. au 2d.] Renoncer, 1°. V. n. Se déporter de quelque chôse. "Renoncer à une succession, à une entreprise, à la poursuite de ses droits. = 2°. Abandoner la possession, la prétention, le desir, l'afection de. "Renoncer à l'Empire, aux dignités, au monde, aux plaisirs; à sa Foi, à sa Religion. = 3°. V. act. Renier, désavouer. "S'il fait cela, je le renonce. Il a renoncé son Maître, etc.
   Rem. On dit, se renoncer soi-même avec le régime de l'acusatif; et renoncer à soi-même avec le datif. Il n'est donc actif, que lorsqu'il est réciproque, ou qu'il régit les persones. On dit, s'il fait telle chôse, je le renonce pour mon parent. Acad. Hors de là il est neutre, et régit le datif. L'Âcadémie ne dit point, renoncer la Foi, la Religion, mais, à la Foi, à la Religion. M. Fléchier, et d'autres bons Auteurs ont pourtant employé l'acusatif. "Leur Tyran a renoncé la Foi Chrétienne. = Avec faire, il régit l'acusatif de la persone, le datif de la chose: desirant le faire renoncer à toutes ces vanités; et non pas, lui faire renoncer, comme le dit un pieux Biographe. = * Ce verbe étant neutre, et prenant dans ses tems composés l'auxiliaire avoir, on ne doit pas l'employer au passif. On ne dit point: la Religion Catholique a été renoncée par cet homme: on doit dire, cet homme a renoncé à, etc. Le Traduct. de l'Hist. d'Angl. d'Hume a fait cette faûte, en suivant trop litéralement son modèle. "La suprématie du Roi y étoit reconûe, le Covenant renoncé. Il falait dire, on y reconaissait la suprématie, on y renonçait au Covenant. = Renoncer, Abjurer, Renier (syn.) Le 2d se dit toujours en bone part: l'Hérétique abjûre, quand il rentre dans le sein de l'Église. Renier, s'emploie toujours en mauvaise part: le Chrétien renie, quand il se fait Mahométan. Renoncer, est d' usage de l'une et de l'aûtre façon, tantôt en bien, tantôt en mal. "Le choix du bon nous fait quelquefois renoncer à nos anciènes habitudes, pour en prendre de meilleures; mais il arrive encôre plus souvent que le caprice et le goût dépravé nous fait renoncer à ce qui est bon, pour nous livrer à ce qui est mauvais. GIR. Synon. Voy. ABJURER.
   RENONCEMENT est l'action de renoncer; et RENONCIATION, l'acte par lequel on renonce. "Le renoncement aux plaisirs, aux honeurs, à la vanité, au monde, à soi-même. "Renonciation par écrit ou verbale. "Renonciation à une succession. On lui a doné acte de sa reconciation. = M. Beauzée compâre ces deux mots. "La désapropriation est, dit-il, l'éfet de l'un et de l'aûtre; et tous deux sont volontaires. Voici en quoi ils difèrent. — Renonciation est un terme d'afaires et de Jurisprudence; c'est l'abandon volontaire des droits que l'on avait ou que l'on prétendait sur quelque chôse: Renoncement, est un terme de spiritualité et de morale; c'est le détachement des chôses de ce monde et de l'amour propre. La renonciation est un acte extérieur, qui ne supose pas toujours le détachement intérieur. Le Renoncement, au contraire, est une disposition intérieure, qui n'exige pas l'abandon extérieur des chôses dont on se détache. BEAUZ. Syn. Voy. ABDICATION.

Synonymes et Contraires

renoncement

nom masculin renoncement
1.  Action de renoncer à.
Traductions

renoncement

selfverloëning, verloëning

renoncement

Entsagung, Selbstverleugnung, Abrenuntiation

renoncement

abnegacio

renoncement

abnegación

renoncement

sjálfsafneitun

renoncement

abnegatio

renoncement

rinuncia, rinunzia

renoncement

vzdání

renoncement

avstående

renoncement

[ʀ(ə)nɔ̃smɑ̃] nmrenunciation
renoncement à qch → renunciation of sth