reprise

reprise

n.f.
1. Action de reprendre, de s'emparer de nouveau de : La reprise du pouvoir reconquête
2. Continuation d'une chose interrompue : La reprise des cours après les vacances recommencement ; arrêt, interruption
3. Nouvel essor après une récession : Les économistes annoncent une reprise redémarrage ; fléchissement, ralentissement
4. Fait de jouer de nouveau une pièce, un film : La reprise d'une comédie musicale.
5. Partie d'un morceau de musique que l'on doit jouer deux fois de suite.
6. Chacune des parties d'un combat de boxe round
7. Le début de la seconde mi-temps d'un match : Ils ont marqué un but à la reprise.
8. Somme d'argent versée par un nouveau locataire à son prédécesseur pour entrer dans un local : Une reprise justifiée.
9. Réparation faite à une étoffe déchirée : La reprise de ton pantalon est presque invisible raccommodage, stoppage
10. Passage d'un bas régime de moteur à un régime supérieur sans utilisation du changement de vitesse : Ce véhicule a de bonnes reprises accélération
À plusieurs reprises,
plusieurs fois successivement : Je l'ai rencontré à plusieurs reprises.

REPRISE

(re-pri-z') s. f.
Action de prendre de nouveau. La reprise d'une ville, d'une forteresse. Terme de mer. Vaisseau qui, après avoir été pris par l'ennemi, est repris par un navire de la nation à qui il appartenait.
Action de rentrer dans des fonds, dans des valeurs dont on a fait l'avance.
Le cultivateur doit en premier lieu prélever sur les récoltes la somme nécessaire pour se rembourser de ses avances annuelles et pour entretenir ses avances primitives, avec la juste rémunération de son travail et la juste compensation de ses risques ; c'est ce qu'il [Quesnay] appelle les reprises du cultivateur ; plus ses reprises sont assurées, plus la production s'accroît [DE LAVERGNE, Quesnay et ses maximes, Revue des Deux-Mondes, 15 avril 1867, p. 976]
Terme de finance. Ce qu'un comptable a droit de porter en dépense à la fin de son compte, parce qu'il l'avait porté en recette, bien qu'il ne l'eût pas reçu. Chapitre de reprise. Au pluriel. Terme de jurisprudence. Ce que chacun des époux, par lui ou par ses représentants, a droit de reprendre, par forme de prélèvement, avant partage, sur les biens de la communauté.
Mme de Quintin avait été fort jolie, parfaitement bien faite, riche de ses reprises et de 30 000 livres de rente [SAINT-SIMON, 53, 137]
À sa disgrâce [de Fouquet], Bellisle fut adjugée à sa femme pour ses reprises [ID., 523, 215]
Sauf aux héritiers de l'autre à faire la reprise des apports et capitaux tombés dans la communauté, du chef de leur auteur [, Code Nap. art. 1525]
Fig.
Il est vrai qu'il a depuis exercé ses reprises, et largement [ARNAULT, Loisirs d'un banni, t. II, p. 65, dans POUGENS]
Terme de féodalité. Reprise de fief, prise de possession d'un fief par l'héritier du vassal qui tenait ce fief.
Reprise de terre, le fait d'un laboureur qui déplace, dans le temps des semailles, le sillon qui borde sa terre et le trace dans celle de son voisin à la distance de quelques décimètres
Continuation de ce qui avait été interrompu.
Le roi d'Angleterre [Jacques II] se baissa fort, comme s'il eût voulu embrasser ses genoux [de Louis XIV] ; le roi l'en empêcha, et l'embrassa à trois ou quatre reprises fort cordialement [SÉV., 505]
Cette lettre-ci est écrite à bien des reprises [MAINTENON, Lett. au card. de Noailles, 3 oct. 1698]
Ces différentes reprises par lesquelles Dieu débrouille le chaos [FÉN., t. III, p. 86]
Il faudra le ménager et ne le faire travailler qu'à petites reprises [BUFF., Bœuf]
Je n'ai conservé que ma croix d'or et ma crosse d'argent doré ; personne n'a voulu me les acheter ; mais tous les orfévres en ont payé cent fois la valeur à plus de vingt reprises [, Paroles de Belzunce, évêque de Marseille, lors de la peste, dans les Souvenirs de la marquise de Créquy, t. II, ch. 8]
Terme de procédure. La reprise d'un procès, d'une instance, le renouvellement et la continuation d'un procès interrompu, lorsqu'il y a eu changement de parties ou d'avoué.
Des reprises d'instance, et constitution de nouvel avoué [, Code de Procéd. rubrique du titre 17]
Terme de manége. Chaque partie d'une leçon d'équitation, donnée au cavalier ou au cheval, et après laquelle ils se reposent. Il se dit également d'un nombre de cavaliers qui travaillent en même temps et ensemble. Faire des reprises de trois ou quatre cavaliers. Tête de reprise.
Terme d'hydraulique. On dit que l'eau va par reprise, lorsque, élevée dans une machine hydraulique, elle se rend dans un puisard ou dans une bâche d'où une autre pompe l'élève encore plus haut. C'est aussi, dans le cours d'une conduite, l'eau qui sort d'un regard pour prendre sa route dans une autre voie.
Remise à la scène d'une pièce de théâtre.
Après avoir totalement perdu de vue Tancrède pendant huit jours, je viens de le relire : pièce théâtrale, pièce touchante sur ma parole, pain quotidien pour les comédiens ; je demande la reprise à la Saint-Martin avec toutes les entrailles d'un père [VOLT., Lett d'Argental, 28 oct. 1760]
Denis fut remis au théâtre ; il eut à la reprise le même succès que dans la nouveauté [MARMONTEL, Mém. III]
10° Recommencement après une interruption. La reprise de la guerre. La reprise de la fièvre. Reprise de froid, se dit du temps qui redevient rigoureux après s'être adouci.
Après avoir eu un hiver fort doux, nous avons une reprise de froid très aigu [, Corresp. du général Klinglin, t. I, p. 194]
11° Vers d'un rondeau, d'une ballade, d'un couplet de chanson qu'on répète et qui sert de refrain.
12° Terme de musique. Deuxième exécution d'une partie de morceau. Partie d'un air, d'un morceau suivie de deux barres ayant deux points devant, si cette partie commence l'air, le morceau, ou ayant à chaque bout deux barres semblables, si cette partie est à une autre place qu'au commencement ; ce qui indique que cette partie doit être exécutée deux fois de suite.
Le même observateur a compté dans ce ramage [du rossignol] seize reprises différentes, bien déterminées par leurs premières et dernières notes, et dont l'oiseau sait varier avec goût les notes intermédiaires [BUFF., Ois. t. VIII, p. 123]
La seconde partie d'un air. Chacune des parties d'un rondeau, qui en a souvent trois, dont on ne répète que la première. Nom donné au signe qui marque qu'on doit répéter la partie de l'air qu'il affecte. Reprise du sujet, l'instant où le sujet d'une fugue revient Se dit du point du clavier de l'orgue, où un jeu qui n'en possède pas toute l'étendue, finit et se répète aussitôt.
13° Réparation faite à un mur. Reprise en sous-œuvre, réparation de la partie inférieure d'un mur, en laissant subsister la partie supérieure.
14° Action de raccommoder une étoffe déchirée ou coupée ; ce qui se fait en réunissant les parties de l'étoffe à l'aide de fils passés en travers de cette déchirure et contrariés ; c'est-à-dire que l'aiguille prend quelques fils de l'étoffe, passe sur quelques autres, reprend quelques fils, et ainsi de suite ; puis, en revenant, le fil est passé très près du premier, et l'aiguille reprend les fils de l'étoffe qui n'ont pas été pris par le premier fil passé.
À ton revers j'admire une reprise, C'est encore un doux souvenir [BÉRANG., Mon habit]
Que cherchez-vous ? nous dit l'institutrice chargée de cette exposition. - Des reprises, des ravaudages ; en avez-vous ? [, Moniteur universel, 4 avr. 1868, p. 479, 4e col.]
Reprise perdue, reprise faite en tirant les fils cassés et les remplaçant à l'aiguille ; on les fait partir plus ou moins loin de la déchirure, afin que l'œil n'aperçoive pas la jointure des fils.
15° Terme de jeu. Partie dont le nombre de coups est limité.
On jouera quelques reprises d'hombre et de lansquenet, qui seront suivies d'un grand souper [DANCOURT, Bourg. à la mode, IV, 6]
Je voudrais bien madame, que, malgré la défense, nous jouassions encore quelques reprises de lansquenet [ID., la Désol. des joueuses, sc. 8]
Je témoignai de la répugnance pour le jeu, et ce ne fut qu'après nous être un peu plus familiarisés ensemble, que je me défendis mollement de faire une reprise [ID., Guzm. d'Alf. V, 3]
Cartes de reprise, celles que prennent les coupeurs au lansquenet, après que leur première carte a été faite.
16° Se dit des nouvelles racines que les plantes poussent après leur transplantation.
En plantant des sauvageons pris dans les bois ou forêts sur un sol ingrat ou inculte, on est plus certain de la reprise [GENLIS, Maison rust. t. II, p. 471, dans POUGENS]
17° Action de mettre de la soudure pour boucher une crevasse qui s'est faite à un tuyau de conduite.
Reprise, nom donné à l'opération par laquelle on enlève tout l'argent à l'or [FOURCROY, Conn. chim. t. VI, p. 374]
18° Son et gruau qui restent après la première mouture du grain.
19° Nom vulgaire et spécifique de l'orpin reprise de certains auteurs, qui est l'orpin proprement dit (sedum telephium, L.).
20° Outil de celui qui fabrique les fauteuils de canne.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tant avoit laians de reprises [parties de jeu] Donées si cortoisement.... [RUTEB., 45]
  • XVIe s.
    Non qu'ilz feissent ce grand voyage tout d'une tire, mais à plusieurs reprises [AMYOT, Mar. 18]
    Pour juger du lustre de l'escarlatte, on nous ordonne de passer les yeulx par dessus, en la parcourant à diverses veues, soubdaines reprinses et reiterées [MONT., II, 100]
    Ce feut.... d'exprimer parfaictement [une pie qui imitait] leurs reprinses [des trompettes], leurs poses et leurs muances [ID., II, 175]
    Il le meit en prison et l'y tint, jusques à la reprise des troisiemes guerres civiles [D'AUB., Vie, XI]
    Leur empereur avoit tellement à cœur la reprise de Tunes, qu'il ne vouloit entendre autre chose [ID., Hist. II, 201]
    Bien qu'en plantant à la taravelle, presques toutes les racines des chevelues [marcottes] se couppent, ne doutés pourtant de leur reprinse [O. DE SERRES, 165]
    Ainsi par periodes la fievre a des reprises et intermissions, qui font que pour ce sujet elle est nommée fievre intermittente [PARÉ, XX, 17]
    Le comptable fait reprinse de telle somme [COTGRAVE, ]
    ....Recouvrant la parole : Pardonnez-moy, dit-il, ma reprise [réprimande] trop folle, Ô vous que j'ay repris... [BAÏF, Œuv. p. 184, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Repris.

reprise

REPRISE. n. f. Action de reprendre. La reprise d'une ville, d'une forteresse sur l'ennemi. Droit de reprise.

Il se dit spécialement, en termes de Marine, d'un Navire capturé par les ennemis et repris ensuite par la nation sur laquelle il avait été pris.

REPRISE signifie aussi Continuation de ce qui a été interrompu, réitération de ce qui a déjà été fait. La reprise des travaux. Le mur a été fait à plusieurs reprises, à différentes reprises. La reprise des hostilités.

En termes de Procédure, La reprise d'un procès, d'une instance, Le renouvellement et la continuation d'un procès interrompu, lorsqu'il y a eu changement de parties ou d'avoué. Assigner en reprise d'instance.

Reprise d'une pièce de théâtre, Action de remettre cette pièce à la scène. Ce genre de pièces ne supporte pas la reprise. Sa comédie a eu plusieurs reprises.

La reprise du froid, Le recommencement du froid après une interruption. Après quelques jours assez doux, nous avons eu une reprise de froid très désagréable. On dit de même Une reprise de fièvre.

La reprise des affaires, Le recommencement des transactions commerciales, des entreprises industrielles qui avaient éprouvé du ralentissement.

À plusieurs reprises, à différentes reprises, Plusieurs fois, différentes fois. Il m'a écrit à plusieurs reprises. Ce livre a été réimprimé à différentes reprises.

REPRISE se dit, en termes de Musique, de la Deuxième exécution d'une partie d'un morceau. Faire la reprise.

Il se dit, par extension, de la Partie qui doit être jouée une seconde fois. La reprise d'un air de Bach.

Il se dit en outre du Signe qui marque que l'on doit répéter la partie qui le précède.

En termes d'Escrime, il se dit d'un Nouvel engagement après un repos. Il fut touché à la troisième reprise.

En termes de Manège, il désigne Chaque leçon donnée au cavalier on au cheval, et après laquelle ils se reposent. J'ai fait trois reprises sur ce cheval. Faire une reprise au pas, au trot, au galop. La reprise a été longue, courte.

Il se dit également d'un Groupe de cavaliers qui travaillent en même temps et ensemble. Une reprise de trois ou quatre cavaliers. Mettez-vous en tête de la reprise.

REPRISE désigne, en termes d'Architecture, la Réparation qu'on fait à un mur, à un pilier, etc., soit à la surface, soit dans les fondations. Il y a des reprises à faire à cette façade. Il faut faire une reprise à ce mur, à ce pilier. Reprise en sous-oeuvre.

Il désigne aussi une Réparation qu'on fait à une étoffe, à une dentelle qui a été déchirée, à un tissu dont une maille s'est échappée. Il a fallu faire une reprise à ce vêtement. Il y a des reprises dans cette toile. Ses bas sont pleins de reprises. Elle fait bien les reprises.

Une reprise perdue, Une reprise faite si habilement qu'elle ne s'aperçoit pas.

REPRISES, au pluriel, se dit, en termes de Jurisprudence, de Ce que chacun des époux a droit, par lui ou ses représentants, de prélever, avant partage, sur la masse des biens de la communauté, lorsqu'elle est dissoute. Les reprises de la femme s'exercent avant celles du mari. En cas d'insuffisance de la communauté, la femme ou ses héritiers exercent leurs reprises sur les biens personnels du mari. Ils ont eu telle propriété pour leurs reprises. Reprises matrimoniales.

reprise


REPRISE, s. fém. [Reprîze: 1re et dern. e muet, 2e lon.] 1°. Continuation de ce qui a été interrompu. "Cet ouvrage a été fait à plusieurs reprises. — La reprise d'un procês. = 2°. La seconde partie d'un air, d'une chanson. "La reprise vaut mieux que le comencement. 3°. = La réparation d'un mur repris sous oeuvre. 4°. Il se dit d'une étofe, d'une dentelle, qui, ayant été déchirée, a été racomodée. = 5°. Vaisseau qui a été repris sur la Nation, sur laquelle il avait été pris.
   Rem. On dit ordinairement, à diférentes reprises, à plusieurs reprises (n°. 1°.) Fontenelle et Pluche ont dit simplement à reprises: "Les étoiles paroissoient briller à reprises: "Monter et s'élever par degré et à reprises. C'est contre l'usage.

Synonymes et Contraires

reprise

nom féminin reprise
2.  Fait de réapparaître.
3.  Réparation d'une étoffe.
raccommodage, rafistolage, rapiéçage, rapiècement, réparation, reprisage, stoppage -familier: rapetassage -vieux: ravaudage.
Traductions

reprise

Wiederholung, Repetitionround, repeat, resumption, revival, cover, renewal, recapture, trade in, continuation, repetition, retrieval, time, replayherhaling, hervatting, herneming, herroeping, repetitie, ronde, herovering, (het) weer nemen, acceleratievermogen [auto], nieuwe groei, opleving, overname, reparatie, ronde [boksen], verstelde plek, hausse, stop, comebackאיחוי (ז), דמי מפתח (ז״ר), התחלה מחדש (נ), חיזורת (נ), עסקת חליפין (נ), קנייה בהמרה (נ), תפר (ז), דְּמֵי מַפְתֵּחַgentagelse, omspilraŭndo, rekomenco, repreno, ripetoupprepning, omspelningrilievo, ripresa, replayيُعيدُ لَعِبopakování záznamuεπανάληψη φάσης αγώναrepeticiónuudelleen näyttörepriza再生다시보기omspillingpowtórkarepetir, replayповторการจัดการแข่งขันใหม่yeniden gösterimviệc chiếu lại重放възстановяване恢復 (ʀəpʀiz)
nom féminin
1. action de faire de nouveau qqch la reprise du travail la reprise des débats
2. plusieurs fois Je l'ai vu à plusieurs reprises.
3. fait de se développer de nouveau la reprise des affaires
4. action de prendre de nouveau qqch la reprise d'une marchandise défectueuse
5. rachat d'une chose usée contre une neuve reprise de votre ancienne voiture
6. fait de présenter de nouveau qqch la reprise d'un film au cinéma
7. action de réparer un tissu faire une reprise à un vêtement

reprise

[ʀ(ə)pʀiz]
nf
(= recommencement) [travaux, combats] → resumption
la reprise des hostilités → the resumption of hostilities
la reprise du travail (après une grève)return to work
Ils ont voté contre la reprise du travail → They voted against a return to work., They voted against returning to work.
la reprise des cours → start of term
Il faut attendre la reprise des cours → We'll have to wait until the start of next term.
(= occasion) à deux reprises → twice, on two occasions
à plusieurs reprises → on several occasions, several times
(économique)recovery
(TV) [émission] → repeat (CINÉMA) [film] → rerun
[chanson] → cover, cover version
(BOXE)round
(COMMERCE) [ancien appareil, véhicule] → trade-in, part exchange
Ils ont offert une excellente reprise → They offered an excellent trade-in deal., They offered an excellent part-exchange deal.
(COMMERCE) [article non désiré] → return
nous ne faisons pas de reprise → goods cannot be returned
(COMMERCE, FINANCE) [entreprise] → takeover, buyout
Ils sont candidats à la reprise de X → They're interested in buying out X.
(lors d'une location) sum asked for any extras or improvements made to the property
(= raccommodage) → mend; (à une chaussette)darn reprises
nfpl (AUTOMOBILES)acceleration