resté, ée

RESTÉ, ÉE

(rè-sté, stée) part. passé de rester
Qui est de reste.
De tous ses amis morts un seul ami resté [BOILEAU, Art p. IV]
Se dit des choses qu'on laisse en un certain lieu ou état.
Mme la princesse, craignant peut-être alors qu'on ne songeât à revenir contre la transaction restée entre ses mains, la fit homologuer au parlement [STAAL, Mém. t. I, p. 309]