restaur

RESTAUR

(rè-stor) s. m.
Ancien terme de commerce maritime. Recours que les assureurs ont les uns contre les autres, suivant la date de leur assurance, ou contre le maître, si l'avarie est de son fait (voy. RISTORNE).

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li secons cas en coi nul restors ne doit estre fes [fait] [BEAUMANOIR, XII, 17]
  • XIVe s.
    Li dui marechal de France priseront et estimeront loialment les chevals mors et les chevals de nos gens, et nos en fera nosdis sires plain restour selon leur prisie [DU CANGE, restaurum.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RESTAURER.