retentir

retentir

v.i. [ du lat. tinnire, tinter ]
1. Produire un son puissant ; être rempli d'un bruit : Des applaudissements retentirent dans la salle éclater résonner
2. Avoir des effets, des répercussions sur qqch d'autre : Cette maladie peut retentir sur la croissance des enfants se répercuter

retentir


Participe passé: retenti
Gérondif: retentissant

Indicatif présent
je retentis
tu retentis
il/elle retentit
nous retentissons
vous retentissez
ils/elles retentissent
Passé simple
je retentis
tu retentis
il/elle retentit
nous retentîmes
vous retentîtes
ils/elles retentirent
Imparfait
je retentissais
tu retentissais
il/elle retentissait
nous retentissions
vous retentissiez
ils/elles retentissaient
Futur
je retentirai
tu retentiras
il/elle retentira
nous retentirons
vous retentirez
ils/elles retentiront
Conditionnel présent
je retentirais
tu retentirais
il/elle retentirait
nous retentirions
vous retentiriez
ils/elles retentiraient
Subjonctif imparfait
je retentisse
tu retentisses
il/elle retentît
nous retentissions
vous retentissiez
ils/elles retentissent
Subjonctif présent
je retentisse
tu retentisses
il/elle retentisse
nous retentissions
vous retentissiez
ils/elles retentissent
Impératif
retentis (tu)
retentissons (nous)
retentissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais retenti
tu avais retenti
il/elle avait retenti
nous avions retenti
vous aviez retenti
ils/elles avaient retenti
Futur antérieur
j'aurai retenti
tu auras retenti
il/elle aura retenti
nous aurons retenti
vous aurez retenti
ils/elles auront retenti
Passé composé
j'ai retenti
tu as retenti
il/elle a retenti
nous avons retenti
vous avez retenti
ils/elles ont retenti
Conditionnel passé
j'aurais retenti
tu aurais retenti
il/elle aurait retenti
nous aurions retenti
vous auriez retenti
ils/elles auraient retenti
Passé antérieur
j'eus retenti
tu eus retenti
il/elle eut retenti
nous eûmes retenti
vous eûtes retenti
ils/elles eurent retenti
Subjonctif passé
j'aie retenti
tu aies retenti
il/elle ait retenti
nous ayons retenti
vous ayez retenti
ils/elles aient retenti
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse retenti
tu eusses retenti
il/elle eût retenti
nous eussions retenti
vous eussiez retenti
ils/elles eussent retenti

RETENTIR

(re-tan-tir) v. n.
Rendre, renvoyer un son éclatant.
Saint Jean-Baptiste.... appela tous les pécheurs à la pénitence, et fit retentir de ses cris tout le désert [BOSSUET, Hist. II, 6]
Alors les cris redoublèrent, et durant deux heures la place publique retentissait de ces mots : La grande Diane des Éphésiens ! [ID., ib. II, 12]
Le Jourdain se troubla, et tous ses rivages retentirent du son de ces lugubres paroles Comment est mort cet homme puissant qui sauvait le peuple d'Israël ? [FLÉCH., Turenne.]
De nos cris douloureux la plaine retentit [RAC., Phèd. V, 6]
Salomon multiplie les concerts, et son palais retentit de toutes parts de chants de volupté et de réjouissance [MASS., Carême, Enfant prod.]
L'occasion d'entendre quelques-uns des prédicateurs qui font retentir les églises de Rome pendant le carême [STAËL, Corinne, X, 2]
Fig.
Le P. Bourgoing était sur ses bancs [de l'école de théologie], faisant retentir toute la Sorbonne du bruit de son esprit et de sa science [BOSSUET, Bourgoing.]
Les provinces qu'elle a autrefois édifiées par sa piété et par les aumônes qu'elle y a répandues, retentissent du bruit de ses louanges [FLÉCH., Duch. de Mont.]
La terre a retenti assez de la simonie qui valut à ce Borgia la tiare [VOLT., Pol. et lég. Droits des hommes, acquisitions.]
On dit de même : Tout retentit du bruit de ses exploits.
Et déjà dans le port Tout retentit de nos prouesses [MOL., Amph. I, 1]
Faire ou produire un bruit éclatant. Ce coup de tonnerre a retenti avec une grande force dans la montagne.
Ils firent retentir les trompettes avec un grand bruit [SACI, Bible, Machab. I, III, 54]
Ô nuit désastreuse, nuit effroyable où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : Madame se meurt, Madame est morte ! [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Appelez tout le peuple au secours de son roi, Et faites retentir jusques à son oreille De Joas conservé l'étonnante merveille [RAC., Ath. V, 3]
Fig. Ses louanges retentissent partout.
Les prophètes faisaient retentir de tous côtés.... les menaces de Dieu [BOSSUET, Hist. II, 4]
Toutes ces trompeuses invitations à jouir du beau temps de la jeunesse, qui retentissent partout dans les poésies [de Quinault] [ID., Comédie, 3]
Je voudrais que le récit de toutes les injustices retentît sans cesse à toutes les oreilles [VOLT., Pol. et lég. la Méprise d'Arras.]
Quoi ! du siècle passé le fameux satirique Aura fait retentir la trompette héroïque ! [ID., Fontenoi.]
C'est à Bernoulli qu'on doit Euler, dont le nom retentit aujourd'hui dans toute l'Europe et à juste titre [D'ALEMB., Éloges, Bernoulli.]
Des noms célèbres pendant leur vie, mais qui retentissent plus faiblement de génération en génération [STAËL, Corinne, XVIII, 3]
Fig. Retentir dans l'âme, dans le cœur, se dit de paroles, de cris qui font une forte impression sur l'âme.
Chacune de ses paroles retentissait jusqu'au fond de mon cœur, et me causait des tressaillements [GENLIS, Vœux témér. t. II, p. 125, dans POUGENS]
Et le cri de la mort retentit dans mon âme [DELILLE, Parad. perdu, X]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Desoz les piez est li mons retentis [, Ronc. p. 72]
  • XIIIe s.
    De la noise que il menoient, Trestoz li airs retentissoit, Et toz li cielz en fremissoit [, Ren. 11875]
    Ferai ci-près tel cornerie, Que tot entor moi, sanz mentir, Ferai bois et plain retentir [, ib. 15981]
  • XVe s.
    Elle estoit tant blanche de chair, qu'il estoit advis que celle blancheur retentist par sa beauté à l'encontre de ses vestements, qu'estoient d'un vermeil samit [, Perceforest, t. V, f° 9]
  • XVIe s.
    Il [un chien] se prit à japper à pleine gorge, et feit retentir tout ce quartier là du bruit de son abboy [AMYOT, Aratus, 9]
    Au retentir d'un valon, le son d'une trompette semble.... [MONT., II, 362]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et l'ancien verbe tentir, qui vient, indirectement et par tinnitus, du lat. tinnire ; prov. retentir, retendir ; esp. retiñir ; portug. retinnir.

retentir

RETENTIR. v. intr. Rendre, renvoyer un son éclatant. Cette voûte retentit du bruit des trompettes. Les échos retentissaient, l'air retentissait de cris d'allégresse. Fig., Toute l'Europe, toute la terre retentit de ses louanges. Tout retentit du bruit de ses exploits, de ses grandes actions.

Il signifie aussi Faire ou produire un bruit éclatant. Ce coup de tonnerre a retenti dans toutes les vallées des environs. Faire retentir sa voix. Fig., Ses louanges retentissent dans tout l'univers.

Il signifie, par extension et figurément, Produire dans l'âme une forte impression. Ses paroles ont retenti en moi.

retentir

Retentir, Consonare, Remugire, Resonare, Plangere, Reboare, Retonare.

La maison retentit du son des fleutes, Personat domus cantu tibiarum.

Lieu où la voix ne retentit point, Locus surdus.

Les oreilles me retentissent et cornent du cry de mes compagnons qui pleurent, Strepunt mihi aures clamoribus plorantium sociorum.

retentir


RETENTIR, v. neut. RETENTISSANT, ANTE, adj. RETENTISSEMENT, s. m. [Re-tanti, ti-san, sante, ticeman: 1re e muet, 2e lon. 3e lon. au 2d et au 3e, e muet au dern] Ils ont le même sens que Résoner, Résonant, Résonement, et ils sont plus usités. Ils expriment l'action de rendre, renvoyer un son éclatant. "Voûte qui retentit; les échos retentissent. Lieu retentissant; voix, voûte retentissante. "Le canon a produit un retentissement à ébranler tous les corps environans, et toutes les têtes surtout. = Le verbe est souvent suivi de la prép. de: "L'air retentissait de cris d'allegresse. "L'armée fait retentir tous les environs de ses cris pitoyables. Maimb. Et figurément: "Toute l'Europe retentissait de ses louanges, du bruit de ses exploits. = Il se dit de ce qui renvoie le son et du son lui-même. "Ce coup de tonerre a retenti dans toutes les vallées des environs. "La voix retentit contre les voûtes de cette Église. "Ses louanges retentissent dans tout l'Univers. "Ô nuit éfroyable où retentit tout-à-coup, comme un éclat de tonerre, cette étonante nouvelle, MADAME se meurt, MADAME est morte. Boss. = Quelques Auteurs l'ont employé dans un sens métaphorique un peu précieux. "Ses tristes accens viènent retentir sur son coeur. Jér. Déliv. — Dans l'Ann. Litt. on critique une expression à peu prês semblable.
   Vos cris ont retenti dans son coeur consolé.
"Des cris qui retentissent dans le coeur, dit le critique, est une métaphore, qui, pour être un peu usée, n'en est pas moins guindée.

Synonymes et Contraires

retentir

verbe retentir
1.  Littéraire. Renvoyer un son puissant.
2.  Avoir des effets sur.
Traductions

retentir

blare, jangle, peal, resound, ring, boom, soundהדהד (הפעיל), היכה גלים, טרטר (פיעל), רעם (פ'), רָעַם, הִדְהֵד, טִרְטֵרweergalmen, terugwerken (op), weerslag hebben, rollen, weerklinkenschrillenбабахнутьecheggiare, rimbombare, risonare (ʀətɑ̃tiʀ)
verbe intransitif
produire un son très fort La sonnerie retentit.

retentir

[ʀ(ə)tɑ̃tiʀ] vi
[sirène, alarme] → to ring out
retentir de qch [+ bruit, son] [lieu] → to ring with sth, to resound with sth
(= se répercuter) retentir sur qch → to have an effect on sth
Cette crise retentit sur le moral des habitants de la cité → This crisis is having an effect on the morale of the estate's residents.