retrait


Recherches associées à retrait: translate

retrait

n.m. [ de l'anc. fr. retraire, retirer ]
1. Action de retirer : Le retrait d'un document administratif à la mairie dépôt suppression
2. Action de se retirer : Le retrait des manifestants évacuation, reflux ; invasion défection
En retrait,
en arrière d'un alignement : Le porche de l'église est en retrait ; fig., se dit d'une position moins audacieuse qu'une autre : Sur ce point, il est en retrait sur vous.

RETRAIT1

(re-tré) s. m.
Retrait de la mer, tendance graduelle qu'a la mer, dans certains parages, à abandonner les côtes.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Au retrait de none [à la fin de none, lorsqu'on se retire de l'église] [DU CANGE, retrahere.]

ÉTYMOLOGIE

  • Retraire (voy. l'historique).

RETRAIT2

(re-trè) s. m.
Retrait de mouture, le résidu grossier de la mouture.
Le premier aliment que l'on donne aux oisons nouveau-nés est une pâte de retrait de mouture ou de son gras, pétrie avec des chicorées ou des laitues [BUFF., Ois. t. XVII, p. 55]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ils [les seigneurs] ont les vins, les espices et les bons pains ; et nous avons le seigle, le retrait [farine dont on a tiré la fleur], la paille, et buvons de l'eau [Jean Bulle aux serfs anglais] [FROISS., II, II, 106]

ÉTYMOLOGIE

  • Retraire.

RETRAIT3

(re-trè) s. m.
Synonyme peu usité de lieu d'aisances.
Dites que le suisse entre Pour traîner cette infâme au centre d'un retrait [MAÎTRE ADAM BILLAUT, Œuvr. p. 14, dans POUGENS]
Dans le moyen âge, appartement retiré, réservé, cabinet privé où on faisait sa toilette et où on déposait les chaises de retrait [DE LABORDE, Émaux, p. 485]
Le retrait où dit ses heures Monsieur Louis de France [V. HUGO, Notre-Dame de Paris, X, 5]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ains fuit vers un caisne [chêne] à retrait [refuge] [, Roi Guillaume, p. 49]
  • XIVe s.
    Douze barilles d'eau roze de Damas mis ou retrait de la royne [DE LABORDE, Émaux, p. 485]
  • XVe s.
    S'iert [ma femme sera] le retret de ma jonesse, S'iert le baston de ma vieillesse [E. DESCH., Miroir de mariage, p. 11]
    Et après sa messe, il [le comte de Foix] les fit tous entrer dans sa chambre de retrait [cabinet] [FROISS., II, III, 18]
    Adonc se tire chascuns par devers son retraict [logis], si que en peu d'heure la compaignie fut toute vuide de chevaliers [, Percefor. t. I, f° 132]
  • XVIe s.
    Heliogabalus feut tué en un retraict [latrines] [MONT., I, 249]
    Ils n'ont pas seulement leur retraict pour retraicte [les grands] [ID., III, 289]
    Rome est l'esgout et le retrait inespuisable de toutes ordures et vilainies du monde [SLEIDAN, f° 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Retrait 1. Le sens général est lieu où l'on se retire, demeure, et, en particulier, latrines.

retrait

RETRAIT. n. m. Action de retirer. Le retrait d'un projet de loi. Le retrait d'une somme placée à la caisse d'épargne. Il y a eu cette semaine à la caisse d'épargne beaucoup de retraits.

Retrait d'emploi, Mesure disciplinaire par laquelle un fonctionnaire est privé de son emploi. Mettre quelqu'un en retrait d'emploi.

RETRAIT se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence, d'une Action en justice, par laquelle on retire un bien qui avait été vendu. Faire, exercer un retrait. Retrait de biens ecclésiastiques.

Retrait lignager, Action par laquelle un parent du côté d'où était venu à un vendeur le bien par lui vendu, pouvait dans un délai fixé, et suivant certaines formalités, retirer ce bien des mains de l'acquéreur, en lui remboursant le prix qu'il avait payé. Retrait féodal, Celui qui s'exerçait par le seigneur d'un fief sur un bien vendu dans sa mouvance.

RETRAIT se dit encore de l'Action, de l'état de ce qui se retire, de ce qui revient en arrière. Le retrait de la mer sur certaines côtes.

En termes d'Architecture, Une construction en retrait, En arrière de l'alignement.

RETRAIT se dit aussi de la Diminution de volume du mortier, de la terre, etc., lorsqu'ils sont secs, et des métaux lorsqu'ils sont refroidis. Le retrait du mortier fait gercer les enduits. La terre glaise a un douzième de retrait.

Synonymes et Contraires

retrait

nom masculin retrait
1.  Action de se retirer.
2.  Action d'ôter la possession de.
Traductions

retrait

withdrawal, withdrawl, retreat, removalהתקפלות (נ), זיח (ז), פרישה (נ), רתע (ז), שלייה (נ), שליפה (נ), שְׁלִיָּה, שְׁלִיפָה, רֶתַע, הִתְקַפְּלוּת, פְּרִישָׁהterugtrekking, (het) afhalen, (het) ontnemen, (het) opnemen [geld], (het) terugtrekken, ontheffing, ontslag, opvragen, intrekking, verwijderingAbhebung, Beseitigung, Zurückziehungritiro, prelievo, traslocoإزَالَة, اِنْسِحَابodstranění, ukončenífjernelse, tilbagetrækningαπόσυρση, αφαίρεσηextracción, retirada, trasladomuutto, vetäytyminenodstranjivanje, povlačenje引っ込めること, 移動물러나기, 제거fjerning, tilbaketrekkingcofnięcie, przeprowadzkaremoção, retiradaотведение, перемещениеflyttning, tillbakadragandeการเคลื่อนย้าย, การถอนçekme, taşımasự di dời, sự rút khỏi收回, 移开оттегляне (ʀətʀɛ)
nom masculin
1. action de prendre faire un retrait d'argent à la banque le retrait du permis de conduire
2. action d'abandonner qqch annoncer son retrait d'un projet
3. en arrière, à l'écart rester en retrait

retrait

[ʀ(ə)tʀɛ] nm
[soutien, troupes] → withdrawal
[argent] → withdrawal
[billets] → collection
retrait de (la compétition, du marché) → withdrawal from
(= rétrécissement) [bois, béton] → shrinkage
(= confiscation) retrait du permis, retrait du permis de conduire → disqualification from driving (Grande-Bretagne), revocation of driver's license (USA)
(alignement) en retrait de la route → set back from the road
(fig) être en retrait [personne] → to be in the background
rester en retrait → to stay in the background
(TYPOGRAPHIE) (en début de paragraphe)indentation
écrire en retrait → to indent