retrancher

(Mot repris de retranchant)
Recherches associées à retranchant: se retrancher

retrancher

v.t.
Ôter d'un tout : Quand je retranche 4 de 10, j'obtiens 6 enlever, retirer, soustraire ; additionner, ajouter à prélever décompter, déduire, défalquer couper ; insérer

se retrancher

v.pr.
1. Se mettre à l'abri : Les gangsters se sont retranchés dans la banque.
2. Invoquer qqch comme moyen de défense : Il s'est retranché derrière le secret professionnel.

retrancher


Participe passé: retranché
Gérondif: retranchant

Indicatif présent
je retranche
tu retranches
il/elle retranche
nous retranchons
vous retranchez
ils/elles retranchent
Passé simple
je retranchai
tu retranchas
il/elle retrancha
nous retranchâmes
vous retranchâtes
ils/elles retranchèrent
Imparfait
je retranchais
tu retranchais
il/elle retranchait
nous retranchions
vous retranchiez
ils/elles retranchaient
Futur
je retrancherai
tu retrancheras
il/elle retranchera
nous retrancherons
vous retrancherez
ils/elles retrancheront
Conditionnel présent
je retrancherais
tu retrancherais
il/elle retrancherait
nous retrancherions
vous retrancheriez
ils/elles retrancheraient
Subjonctif imparfait
je retranchasse
tu retranchasses
il/elle retranchât
nous retranchassions
vous retranchassiez
ils/elles retranchassent
Subjonctif présent
je retranche
tu retranches
il/elle retranche
nous retranchions
vous retranchiez
ils/elles retranchent
Impératif
retranche (tu)
retranchons (nous)
retranchez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais retranché
tu avais retranché
il/elle avait retranché
nous avions retranché
vous aviez retranché
ils/elles avaient retranché
Futur antérieur
j'aurai retranché
tu auras retranché
il/elle aura retranché
nous aurons retranché
vous aurez retranché
ils/elles auront retranché
Passé composé
j'ai retranché
tu as retranché
il/elle a retranché
nous avons retranché
vous avez retranché
ils/elles ont retranché
Conditionnel passé
j'aurais retranché
tu aurais retranché
il/elle aurait retranché
nous aurions retranché
vous auriez retranché
ils/elles auraient retranché
Passé antérieur
j'eus retranché
tu eus retranché
il/elle eut retranché
nous eûmes retranché
vous eûtes retranché
ils/elles eurent retranché
Subjonctif passé
j'aie retranché
tu aies retranché
il/elle ait retranché
nous ayons retranché
vous ayez retranché
ils/elles aient retranché
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse retranché
tu eusses retranché
il/elle eût retranché
nous eussions retranché
vous eussiez retranché
ils/elles eussent retranché

RETRANCHER

(re-tran-ché) v. a.
Ôter quelque chose d'un tout.
Quelques-unes des branches ont été retranchées [BOSSUET, Hist. II, 7]
Il ne fallait aux Romains que panem et circenses ; nous avons retranché panem ; il nous suffit du circenses, c'est-à-dire de l'opéra comique [VOLT., Lettre citée par GRIMM, Corr. t. VI, p. 370]
Il [un arbrisseau] rampe près de terre, où ses rameaux penchés Par la dent des chevreaux sont toujours retranchés [LAMART., Harm. IV, 10]
Il se construit avec la préposition de ou à. Retrancher des rameaux à un arbre.
Le Scythe l'y trouva [un sage dans son jardin] qui, la serpe à la main, De ses arbres à fruit retranchait l'inutile, Ébranchait, émondait.... [LA FONT., Fabl. XII, 20]
Quand il n'en faudrait retrancher [de la vie] ni l'enfance où l'homme ne se connaît pas, ni les maladies où l'on ne vit point [BOSSUET, le Tellier.]
Si je retranchais de votre gloire ce qui ne vous en appartient pas, si je donnais à vos soldats, à vos capitaines, au hasard même, la part qui leur en est due [FONTEN., Dial. 1 Morts anc.]
Un jour, paraissant rêveur dans une assemblée où il [Phocion] se préparait à parler, on lui en demanda la cause : je songe, répondit-il, si je ne puis rien retrancher de ce que j'ai à dire [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 86, dans POUGENS]
Le musicien Timothée ayant ravi les Spartiates par la beauté de ses chants, un éphore s'approcha de lui, tenant un couteau dans sa main, et lui dit : Nous vous avons condamné à retrancher quatre cordes de votre lyre ; de quel côté voulez-vous que je les coupe ? [BARTHÉL., Anach. ch. 45]
On ne se sert que de à quand le régime indirect est une personne.
Celui à qui on ne peut rien retrancher n'a rien dit que de parfait [FÉN., Dial. des morts anc. (Démosthènes, Cicéron).]
Nos ordonnances ont retranché aux accusés tant d'avantages, qu'il est bien juste de leur conserver ce qui leur reste [VOLT., Louis XV, 42]
Ôter entièrement.
Je ne sais s'il n'est pas mieux de travailler à rectifier et adoucir les passions des hommes, que de vouloir les retrancher entièrement [MOL., Tart. préf.]
Vous ne devez pas être honteuse de retrancher vos tables, puisque le roi même.... a retranché celles de Marly [SÉV., 13 déc. 1688]
J'ai retranché le souper entièrement pour jamais [ID., 8 mars 1676]
On a retranché toutes les pensions et gratifications à la moitié [ID., 15 déc. 1675]
Retrancher par la mortification évangélique toutes les délicatesses des sens et de la chair [BOURDAL., Exhort. sur la flagell. de J. C. t. II, p. 87]
Quels scandales ont-ils retranchés ? [ID., Domin. I, Par. de Dieu, 287]
Ce mot me semble froid, Je le retrancherais [BOILEAU, Art p. I]
Le roi [Charles XII] retrancha de sa main tout ce qui [dans le récit de la bataille de Narva] était trop avantageux pour lui et trop injurieux pour le czar [VOLT., Charles XII, 2]
Absolument.
Plus on retranche en prose, en vers, en tout genre, excepté en finance, moins on fait de sottises [VOLT., Lett. Lekain, juillet 1764]
Les médecins lui ont retranché le vin, ils lui ont interdit l'usage du vin.
Il se dit quelquefois des amputations chirurgicales. Retrancher un doigt surnuméraire.
Elle [une salamandre] reproduit constamment une partie égale et semblable à celle qui a été retranchée [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 253, dans POUGENS]
Faire des réductions, des économies. Retrancher une dépense.
Plus pâle qu'un rentier à l'aspect d'un arrêt qui retranche un quartier [BOILEAU, Sat. III]
Absolument.
Et : Je serai forcé de retrancher sur ce que je donne, était la seule crainte qu'il confiât à ses amis, lorsque des circonstances imprévues le menaçaient de quelque perte ou de quelque retardement [CONDORCET, d'Alembert.]
Fig. et absolument.
Quand on s'aime et qu'on prend intérêt les uns aux autres, je pense qu'il n'y a rien de plus agréable que de parler de soi : il faut retrancher sur les autres pour faire cette dépense entre amis [SÉV., 5 janv. 1676]
Se retrancher quelque chose, retrancher, ôter quelque chose à soi-même.
Je me suis retranché les dîners du roi [Frédéric II] ; il y a trop de généraux et trop de princes [VOLT., Lett. Mme Denis, 13 oct. 1750]
Retrancher quelqu'un, le supprimer, le faire disparaître.
Les impies seront retranchés de dessus la terre, et ceux qui commettent l'injustice en seront exterminés [SACI, Bible, Prov. de Salom. II, 22]
Ils [de mauvais écrivains] ont bien ennuyé le roi, toute la cour, Sans que le moindre édit ait, pour punir leur crime, Retranché les auteurs, ou supprimé la rime [BOILEAU, Sat. IX]
Dieu rejeta sa race [de Cambyse], Le retrancha lui-même et vous mit en sa place [RAC., Esth. III, 4]
Que m'importe après tout que depuis six années Ce roi fût retranché [Charles X] des têtes couronnées ? [V. HUGO, Voix, II]
Retrancher de la communion des fidèles, excommunier.
Vous ne me retranchez de l'Église que parce que vous croyez que mes lettres vous font tort [PASC., Prov. X]
Terme de marine. Retrancher un homme à bord d'un bâtiment, le priver d'une partie de sa ration pour le punir de quelque faute.
Réduire à, borner à.
Je retranche mon chagrin aux appréhensions du blâme qu'on pourra me donner [MOL., L'Av. I, 1]
Terme de guerre. Fortifier par des retranchements.
Cette saillie aiguë [la pointe d'un plateau] est entourée par la Kologha et par un ravin profond et marécageux ; sa crête élevée, sur laquelle grimpe la grande route, en sortant de Borodino, est fortement retranchée [SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 6]
10° Se retrancher, v. réfl. Se réduire à, se restreindre à. Il s'est retranché à ne plus voir que peu de monde.
Et lorsqu'on se retranche au langage des yeux [CORN., Agésil. IV, 5]
Et si l'on se retranchait à me dire que c'est la mort après tout qui décide du sort éternel des hommes.... [BOURDAL., Pensées, t. I, p. 137]
Retranchons-nous maintenant à examiner comment on peut réparer le passé [FÉN., Tél. X]
11° Absolument. Se retrancher, faire des économies.
La piété ingénieuse à se retrancher pour avoir de quoi se répandre dans l'exercice de la charité [PASC., Prov. XI]
Si vous n'avez le courage de vous retrancher.... vous rendrez inutile le secours que la Providence vous adresse [SÉV., 19 janv. 1689]
On se retranche, on s'abstient, on se mortifie en secret [BOURD., Avent, sur l'Évang. 417]
Que de prétextes pour ne pas payer des dettes qu'on accumule, et ne pas se retrancher sur mille profusions, ou inutiles, ou criminelles ! [MASS., Profess. relig. serm. 2]
En tout pays, lorsqu'une marchandise est chère, on en achète moins ; on se retranche sur toutes les dépenses [VOLT., Pol. et lég. Au roi en son conseil.]
12° Terme de guerre. Se fortifier par des retranchements.
Il [Pyrrhus] leur apprit [aux Romains] à se retrancher, à choisir et à disposer un camp [MONTESQ., Rom. 4]
On dit de même : se retrancher derrière une haie, derrière un mur, derrière un fossé, dans un village, etc.
Quelque avantage que prenne un ennemi habile autant que hardi, et dans quelque affreuse montagne qu'il se retranche [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
13° Il se dit aussi d'une position que l'on prend comme une espèce de fortification. Il se retrancha dans le fond de l'appartement.
Son chien se retrancha contre la porte par laquelle son maître était sorti [BUFF., Quadr. t. XII, p. 272]
Fig.
....dans l'épaisse nuit où vous vous retranchez [CORN., Suréna, V, 1]
14° Fig.
Borner sa défense, son attitude à.... Ces dragons de vertu, ces honnêtes diablesses, Se retranchant toujours sur leurs sages prouesses [MOL., Éc. des f. IV, 8]
C'est en vain que vous vous retranchez sur une fausse modestie [ID., Comtesse, 1]
Il [l'amour-propre] se dédommage, en petits détails, des sacrifices qu'il a faits en gros ; il se retranche dans un meuble, dans un habit, un livre, un rien qu'on n'oserait nommer [BOSSUET, Sermons, Oblig. ét. relig. 2]
On quitte ces vices qui font horreur, on se retranche dans une vie moins criminelle mais toujours lâche [FÉN., t. XVIII, p. 33]
Un caractère sérieux dans lequel il se retranche [LA BRUY., IX.]
Vous et vos sœurs les vertueuses, Vous vous retranchez sur l'esprit [DANCOURT, Céphale et Procris, prologue.]
Comme ce qui paraît de leurs actions donne d'ordinaire peu de prise à la malignité et à la censure, on se retranche sur leurs intentions [MASS., Carême, Injust. du monde.]
Le reste du jour, il se retrancha dans la dignité du silence [MARMONTEL, Mém. II]
Peut-être la meilleure manière dont une femme d'un esprit supérieur peut reprendre sa froideur et sa dignité, c'est lorsqu'elle se retranche dans la pensée comme dans un asile [STAËL, Corinne, VI, 3]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    ....Corsolt d'outre la rouge mer, Le plus fort home que l'en oïst parler ; Cil retrancha à Guillaume son nez [, Li coronemens Looys, t. I, p. 9]
  • XVe s.
    Ce grandement les desavance, Et retrence leur dons parmi [FROISS., Buiss. de jonece.]
    Ces escuiers et chevaliers françois retrenchoient [taillaient en pièces] à la fois et ruoient jus les fourageurs anglois [ID., liv. II, p. 87, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Et aussi ne retrancha il pas le mal au vif [AMYOT, Solon, 23]
    En quoy faisant, Valerius n'abaissa pas tant sa dignité, comme il se retrancha d'envie [ID., Publ. 19]
    Il veoit, de son regne, sa dignité ravallée et sa gloire retranchée [diminuée] [ID., Agésil. 52]
    Je retranche en ma maison autant que je puis de la cerimonie [MONT., I, 51]
    La mer a retrenché la Sicile d'avecques l'Italie [ID., I, 231]
    Ce meslange [de l'utile, dans une récompense d'honneur], au lieu d'augmenter l'estimation, il la ravale et en retrenche [ID., II, 64]
    Les limites de l'honneur ne sont pas retranchez du tout si court [ID., III, 337]
    D'abordée il battit la basse ville (qui n'estoient que des maisons retranchées) de neuf pieces de batterie [D'AUB., Hist. II, 275]
    ....canal qui retrenche le territoire de Hulst [ID., ib. III, 439]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et trancher ; provenç. retronchar.

retrancher

RETRANCHER. v. tr. Séparer une partie du tout, ôter quelque chose d'un tout. Il faut retrancher plusieurs branches de cet arbre. Il y a plusieurs passages à retrancher dans ce livre. On lui a retranché le tiers de ses appointements. Il a retranché de ses dépenses pour payer ses dettes.

Retrancher quelqu'un de la communion des fidèles, L'excommunier.

En termes d'Arithmétique, Retrancher un nombre d'un autre, En faire la soustraction.

RETRANCHER signifie aussi Ôter entièrement, supprimer. On lui a retranché sa pension.

En termes de Guerre, il signifie Munir une place, une troupe de fossés, de tranchées et autres travaux, pour arrêter les attaques de l'ennemi. Les ennemis avaient retranché leur camp. Il avait retranché son armée sur une hauteur. Les troupes se retranchèrent à l'approche de l'ennemi. Ils se sont si bien retranchés qu'ils ne craignent pas qu'on les force. Un camp retranché.

SE RETRANCHER se dit figurément dans une acception analogue. Il s'est retranché dans cette seule défense, dans ce seul argument. Il se retranche dans un silence mystérieux.

Il signifie encore Se restreindre, se réduire. Il voyait autrefois beaucoup de monde, il s'est retranché à ne recevoir que peu de personnes.

Il s'est retranché à la moitié de sa dépense. Il est vieux en ce sens.

Synonymes et Contraires

retrancher

verbe retrancher
1.  Enlever une partie d'une quantité.

retrancher (se)

verbe pronominal retrancher (se)
Se mettre à l'abri derrière.
Traductions

retrancher

abholen, abnehmen, abräumen, abrechnen, abschneiden, abziehen, entziehen, fortnehmen, subtrahieren, wegnehmendeduct, subtract, abstract, count down, cut off, take away, remove, excise, curtail, cut, retrench, seize, slash, take, truncate, write off, abateafhalen, afnemen, afpakken, afsnijden, afsteken, aftellen, aftrekken, inhouden, korten, rissen, ritsen, weghalen, wegnemen, amputeren, beschermen (tegen), inhouden [geld], schrappen, weglatenניכה (פיעל)afsny, afsteek, aftel, aftrek, beneemamputar, cercenar, deduir, descomptar, restar, sostraure, sostreure, truncarfradrage, tage bortdekalkuli, depreni, detranĉi, forpreni, subtrahideducir, amputar, arrancar, arrebatar, cercenar, descontar, quitar, restar, sustraer, truncarritirare, detrarreabdere, adimereodejmować, zabraćarrancar, decepar, descontar, recortar, subtrair, tirar, tomar, trinchar, truncarвычитать, забирать, забрать減去빼기subtrahera (ʀətʀɑ̃ʃe)
verbe transitif
enlever qqch d'un ensemble retrancher un passage d'un texte retrancher cent euros d'une somme

retrancher

[ʀ(ə)tʀɑ̃ʃe] vt
[+ nombre, somme] retrancher qch de → to take sth from, to deduct sth from
[+ passage, détails] → to take out, to remove [ʀ(ə)tʀɑ̃ʃe] vpr/vi
se retrancher derrière [+ abri, mur] → to entrench o.s. behind (fig) [+ argument] → to hide behind