revenant, ante

REVENANT, ANTE1

(re-ve-nan, nan-t') adj.
Qui revient, qui est reproduit.
Je suis fort aise que vous ayez compris la coiffure.... on marque quelques boucles ; le bel air est de se peigner pour contrefaire la petite tête revenante [où les cheveux commencent à repousser] [SÉV., 15 avr. 1671]
Fig. Qui plaît, qui revient.
Ce canevas fut brodé par moi de toutes les couleurs que je crus les plus revenantes à ceux à qui je les faisais voir [RETZ, III, 244]
Quelquefois pourtant, nombre de gens ont estimé que j'étais un garçon assez revenant [MARIV., le Legs, 3]
Un jeune bachelier de mes parents, de la plus grande espérance, plein d'esprit, de sentiments, de talents, et d'une figure fort revenante [BEAUMARCH., Barb. de Sév. II, 2]
Il s'est dit substantivement.
Ce terme est encore fort en usage et nouveau : quand une femme a quelque chose d'agréable, on dit : elle a bien du revenant [MARG. BUFFET, Observ. p. 34, 1668]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    En effet, il n'avoit rien de revenant.... [, Mém. s. du G. ch. I]