revenu

revenu

n.m. [ du p. passé de revenir ]
Somme annuelle perçue à titre de rente ou à titre de rémunération d'une activité : Avoir de gros revenus
gain : L'impôt sur le revenu.
Revenu minimum d'insertion ou R.M.I.,
en France, revenu garanti par la loi aux personnes les plus démunies, et destiné à faciliter leur insertion sociale : En 2009, le R.M.I. a été remplacé par le RSA.
Revenu de solidarité active ou RSA,
en France, allocation attribuée aux personnes sans emploi et aux travailleurs pauvres : Le RSA a remplacé le R.M.I en 2009.

REVENU2

(re-ve-nu) s. m.
Ce qu'on retire annuellement d'un bien, d'une pension, d'une rente.
Jean s'en alla comme il était venu, Mangeant son fonds avec son revenu [LA FONT., Épitaphe.]
N'imite point ces fous dont la sotte avarice Va de ses revenus engraisser la justice [BOILEAU, Ép. II]
Leibnitz avait un revenu très considérable, et vivait toujours assez grossièrement [FONT., Leibnitz.]
N'avais-je pas sujet de concevoir l'espérance d'une merveilleuse fortune, en m'établissant un revenu sur les sottises d'autrui ? [ID., Dial. I, Morts anc. et mod.]
Les ilotes, qui étaient une espèce d'esclaves, cultivaient leurs terres [des Lacédémoniens], et leur en rendaient un certain revenu [ROLLIN, Traité des Ét. V, 3e part. ch. 2]
Un astrologue, un moine, un chimiste effronté Se font un revenu de sa crédulité du public] [VOLT., Ép. 46]
Cette république [Genève] fabriquait pour plus de dix millions de montres par an ; et c'est avec ce produit bien économisé qu'elle a acquis pour six millions de revenus sur les finances de Votre Majesté [ID., Pol. et lég. Au roi en son conseil.]
Fig.
À la fin j'ai connu Que la fidélité n'est pas grand revenu [RÉGNIER, Sat. II]
Dans l'ancien langage précieux.
Cette proposition peut-elle être avancée par une personne qui ait du revenu en sens commun ? [MOL., Crit. 3]
Revenus casuels, certains profits qui ne sont pas compris dans les revenus ordinaires.
Revenus publics, ou revenus de l'État, tout ce que l'État retire des contributions et de ses propriétés.
Les revenus de l'État sont une portion que chaque citoyen donne de son bien pour avoir la sûreté de l'autre [MONTESQ., Esp. XIII, 1]
L'avantage d'un État libre est que les revenus y sont mieux administrés [ID., Rom. 4]
La sottise, la folie et les vices font partout une partie du revenu public [VOLT., Mœurs, 102]
Ce roi [Louis XII] n'avait environ que treize millions de revenu ; mais ces treize millions en valent environ cinquante d'aujourd'hui [ID., Mœurs, 114]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'augmentation du revenu publicque [MONT., III, 251]

ÉTYMOLOGIE

  • Revenu 1. Autrefois on disait revenue : XIVe s.
    Toutes les revenues de ladite ville [DU CANGE, accensare]
    Wallon, rivnow, s. f.

REVENU3

(re-ve-nu) s. m.
Terme de chasse. Se dit de la queue qui revient aux faisandeaux, aux perdreaux, du bois qui renaît à la tête du cerf, du daim, des chevreuils.
Recuit de l'acier. Donner le revenu aux aiguilles.

ÉTYMOLOGIE

  • Revenu 1.

revenu

REVENU. n. m. Ce qu'on retire annuellement d'un domaine, d'un emploi, d'une pension, d'une constitution de rente, etc. Revenu clair et net, clair et liquide. Revenu médiocre, bien assuré. Des revenus considérables. Une terre d'un bon revenu, d'un mauvais revenu, d'un revenu fort incertain. Recevoir, toucher son revenu, ses revenus. Il a tant de revenu en terres. Sa charge lui vaut tant de revenu. Son revenu consiste en terres et en pensions. Il en tire tant de revenu. Son revenu monte à tant. On a saisi tous ses revenus. Il a mangé, dissipé en deux mois tout le revenu d'une année. Il faut régler sa dépense sur son revenu. Cette dépense dépasse mon revenu, excède mon revenu. L'impôt sur le revenu.

Revenus casuels, Certains profits qui ne sont point compris dans les revenus ordinaires. On dit aussi substantivement et absolument Casuel. Voyez ce mot.

Revenus publics, Tout ce que l'État retire, soit des contributions, soit de diverses recettes.

revenu

Revenu, m. acut. Tantost est le participe de Revenir, comme, Je suis revenu de là, Inde iam redij, Sum reuersus. Tantost est un nom substantif, et signifie la revenuë annuelle de quelque heritage, Annuus prouentus, Reditus praedij cuiuspiam, comme le revenu de cette terre m'appartient, Prouentus fundi huius ad me pertinet. Fructus. Cic. ep. 30. lib. 12. epist. ad Atticum.

Il a tant de revenu, Prouentus illius tanti proditur.

Revenuë, f. C'est revenu, Prouentus, car l'un et l'autre est usité. Il est aussi particip. feminin de Revenir, comme Isabeau est revenuë du marché, Isabella a foro venali reuersa est.

Revenuz de beaucoup d'années, Annui perplures reditus.

Le revenu d'une année, Annua. B.

Bailler homme vivant et mourant, à la mutation duquel le seigneur aura le revenu d'une année pour son droict seigneurial, Adumbrare possessorem subdititium et fiduciarium, cuius morte annua iusta debeantur patrocinij iure. B.

Ma terre vaut tant de revenu, Tantum meritat fundus meus, Pensitat mihi annua centena. B.

Le demaine et revenu du peuple, Publicum.

Le revenu du demaine d'un Roy, ou Empereur, Fiscus.

Les revenuz du Royaume se perdent et dechéent, Dilabuntur vectigalia.

Le revenu de rentes, Obuentio.

Accroistre ou diminuer le revenu, Vectigalia reformare.

Diminuer de son revenu, Ex reditu detrahere.

revenu


REVENU, s. m. REVENûE, s. f. [1re et 2e e muet, 3e lon. au 2d.] Revenu est ce qu'on retire annuellement d'un domaine, d'une charge, d'un bénéfice, etc. "Une terre de bon revenu. "Il a tant de revenu en terres, tant en capitaux, etc. "On a saisi tous ses revenus. = Revenûe ne se dit que du jeune bois, qui revient sur une coupe de tâillis.

Synonymes et Contraires

revenu

nom masculin revenu
Somme perçue.
Traductions

revenu

Einkommen, Rente, Verdienst, Staatseinnahmenincome, revenue, return, yield, allowance, annuity, pensionrente, inkomen, opbrengstהכנסה (נ), תשואה (נ), תְּשׂוּאָה, הַכְנָסָהrendaindkomst, indtægtrentorenta, ingresoskorko, tulot, verotulotrenda, juro, provento, receita, rendimentoreddito, assegnamento, proventoإِيْراد, دَخْلٌpříjemεισόδημα, έσοδοprihod収入, 所得세입, 소득inntekt, omsetningdochód, dochód pieniężnyдоходinkomst, intäkterรายได้gelir, vergi geliridoanh thu, thu nhập收入收入 (ʀəvəny)
nom masculin
argent gagné avoir de faibles revenus

revenu

[ʀ(ə)v(ə)ny]
pp de revenir
nm
(= rémunération) → income; [État] → revenue
[capital] → yield revenus
nmpl (= rémunération) → income sg
revenu national brut nmgross national income