revenue

REVENUE

(re-ve-nue) s. f.
Chemin qu'on fait en revenant. L'allée et la revenue.
Terme de vénerie. Heure où les bêtes sortent du bois pour pâturer.
Terme d'eaux et forêts. Le jeune bois qui revient sur une coupe de taillis. Une belle revenue.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'on voit qu'il [le bois] vaille mains [moins] par malvès teroir ou par malvese revenue [BEAUMANOIR, XXVII, 12]
    En cest cas seroit il atendus tant c'on saroit sa mort ou se [sa] revenue [ID., XXXIV, 65]
  • XIVe s.
    L'aprentis demande quel est le deduit de traire à aguet à la revenue [du gibier] [, Modus, f° 60]
    Seront gardées et deffendues les revenues copées à taille et à ordon, jusques elles aient accompli le temps de quatre feuilles [DU CANGE, revenuta.]
  • XVe s.
    Vous faites paistre chacun jour ses herbes, et manger le revenu et bourgon de ses bois à vos bestes [DU CANGE, revenuta.]
  • XVIe s.
    Pour la conservation des rejects et revenues jusqu'à ce que les bois se puissent deffendre suffisamment [, Coust. génér. t. I, p. 423]

ÉTYMOLOGIE

  • Revenu 1.

revenue

REVENUE. n. f. T. d'Eaux et Forêts. Il se dit du Jeune bois qui revient sur une coupe de taillis. Voilà une belle revenue.

Il se dit aussi, en termes de Chasse, de l'Action des bêtes qui sortent du bois pour repaître.