revue

revue

n.f.
1. Examen méthodique : Faire la revue de ses vêtements d'hiver
2. Inspection détaillée des effectifs ou du matériel d'un corps de troupes.
3. Parade militaire : La revue du 14-Juillet
4. Publication périodique spécialisée dans un domaine donné : S'abonner à une revue littéraire
5. Spectacle de music-hall mis en scène avec beaucoup d'effets ; spectacle satirique : La revue des Folies-Bergère. Une revue de chansonniers.
Passer en revue,
examiner tour à tour ou successivement.
Revue de presse,
compte rendu des principaux articles de journaux, permettant de donner un panorama de ce qu'écrivent les journalistes sur l'actualité.

REVUE

(re-vue) s. f.
Action de revoir ; usité seulement dans cette locution familière : Nous sommes gens de revue, nous avons souvent occasion de nous revoir.
Recherche, inspection exacte.
Je m'avisai de faire une revue sur les diverses occupations qu'ont les hommes en cette vie, pour tâcher à faire choix de la meilleure [DESC., Méth. III, 5]
Le dernier [précepte était] de faire partout des dénombrements si entiers et des revues si générales que je fusse assuré de ne rien omettre [ID., ib. II, 10]
Mais quoi ! l'homme aux cent yeux n'a pas fait sa revue [LA FONT., Fabl. IV, 21]
Anne faisant passer ses péchés en revue [ID., Cas.]
J'ai fait une revue sur toute ma conduite d'hier, et je n'y trouve rien à me reprocher qui ait dû l'obliger à changer la sienne [BOURSAULT, Lett. nouv. t. II, p. 416, dans POUGENS]
Quelle revue il [Bossuet dans son Histoire universelle] fait de la terre ! il est en mille lieux à la fois [CHATEAUB., Génie, III, III, 6]
Inspection d'hommes, de troupes, que l'on fait ranger pour les examiner et les faire défiler.
Le roi fit en deux jours la revue générale de son armée [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 293]
Il me fit passer en revue parmi les soldats cypriens [FÉN., Tél. III]
De là ce goût de revues, qu'il [Louis XIV] poussa si loin que les ennemis l'appelaient le roi des revues [SAINT-SIMON, 406, 76]
Me voici dans Potsdam ; c'était sous le feu roi une place d'armes.... des revues pour tout spectacle, la liste des soldats pour bibliothèque [VOLT., Voy. à Berlin.]
Le roi [Louis XI], voulant passer en revue les habitants de Paris, les fit ranger vers la porte Saint-Antoine, le long de la rivière jusqu'à Conflans.... il s'y trouva quatre-vingt mille hommes, parmi lesquels trente mille ayant armes, jaques et brigandines [DUCLOS, Œuv. t. II, p. 320]
Les récompenses que dans les revues journalières [à Moscou] l'empereur leur prodiguait [aux soldats] n'étaient plus reçues qu'avec une joie grave, mêlée de quelque tristesse ; les places vides qu'on allait remplir étaient encore toutes sanglantes [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 11]
La revue de l'empereur, du général, etc. celle que fait l'empereur, le général. Terme de forestier. Revue des gardes, inspection que fait le conservateur, l'inspecteur. Terme de marine. Espèce de visite qu'un commissaire fait de l'équipage d'un bâtiment de l'État qui doit bientôt partir ; il y a aussi des revues ou inspections passées par les officiers.
J'ai reçu vos lettres.... ensemble les revues de toutes les galères, que je trouve en bonne forme [COLBERT, à Arnoul, 4 juill. 1670, dans JAL]
Par analogie.
Satan.... Faisait passer ses sujets en revue [LA FONT., Belph.]
Je connais la force de la coutume ....mais je sens néanmoins que j'aurais l'impudence de me promener au Cours, et d'y passer en revue avec une personne qui serait ma femme [LA BRUY., XIV]
Fig.
Faisant passer tout l'enfer en revue, Les B, les F voltigeaient sur son bec [GRESS., Ververt, IV]
Titre de certains écrits périodiques. Les revues paraissent à des intervalles plus ou moins éloignés. Quand on cite une revue en particulier, on met une majuscule. La Revue des Deux-Mondes, La Revue de Paris. La Revue d'Édimbourg.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La revue et monstre des chevaliers romains [AMYOT, P.-Aem. 61]
    À la reveue faite par l'admiral le lendemain, ne fut trouvé de perte en son armée, que de 2200 hommes [D'AUB., Hist. I, 170]

ÉTYMOLOGIE

  • Revu.

revue

REVUE. n. f. Action de voir de nouveau. Il ne s'emploie guère en ce sens que dans cette expression familière : Nous sommes gens de revue, Nous avons l'occasion de nous revoir.

Il se dit surtout de l'Action d'examiner avec soin, d'inspecter exactement. J'ai fait la revue de mes livres. Faire une revue de ses actions, de ses fautes, de sa vie passée. Passer en revue les actions de quelqu'un, les divers systèmes de philosophie, etc.

Revue de la presse, Examen, résumé des principaux articles des journaux.

REVUE désigne spécialement, dans le langage militaire, l'Inspection de troupes que l'on fait manoeuvrer et défiler. Revue d'un régiment. Le colonel a fait la revue. Il a passé tant d'hommes en revue. Passer une revue. La revue du 14 juillet.

Revue du général, du colonel, du capitaine, etc., Inspection que fait un général, un colonel, un capitaine, etc.

Revue de détail, Inspection que fait un officier en vue de vérifier si les hommes d'un corps de troupes sont tous munis des effets, des armes et de toutes les pièces d'équipement que prescrivent les règlements, et en vue de juger de leur état et de leur entretien.

REVUE désigne aussi une Publication périodique où l'on traite avec une certaine ampleur des questions variées, politiques, littéraires, scientifiques, à l'ordre du jour, où l'on insère des poèmes, des romans, des nouvelles, etc. Un article de revue. Fonder, diriger une revue. La Revue des Deux Mondes. La Revue historique. La Revue médicale. La Revue philosophique.

En termes de Théâtre, Revue de fin d'année ou simplement Revue, Pièce satirique dont l'action est faite de scènes à peine reliées entre elles et où l'on chansonne des personnages et des événements qui ont récemment occupé l'attention publique. Le compère, la commère de la Revue, Ses principaux acteurs, ceux devant qui défilent tour à tour les personnages mis en scène.

revûe


REVûE, s. f. [1re et dern. e muet, 2e lon.] En général, inspection, recherche. "Faire la revûe dans sa maison, avant que de s' aler coucher. = Figurément. Faire la revûe de ses actions, de sa vie pâssée. L'Acad. a dit aussi; en ce sens, faire une revûe sur, etc. = En particulier, examen des troupes qu'on met en batâille, et qu'on fait défiler, pour voir si elles sont complètes. Faire la revûe, passer en revûe. Le dernier se dit aussi au figuré; pâsser en revûe les actions de la journée. "C'est homme est fort médisant: il a pâssé en revûe tous les états, toutes les persones de cette nombreûse assemblée.

Synonymes et Contraires

revue

nom féminin revue
2.  Cérémonie militaire.

revue

nom féminin revue
Publication périodique.
Traductions

revue

Revue, Zeitschriftmagazine, revue, journal, review, periodical, inspectionrevue, tijdschrift, periodiek, inspectie, overzicht, show met zang en dans, cabaret, magazineכתב עת (ז), מסדר (ז), מסקר (ז), מפקד (ז), סקירה (נ), צעדה (נ), צְעָדָה, כְּתַב עֵת, מִסְדָּר, מִפְקָד, סְקִירָהtydskrifrevistatidskriftrevuorevistaaikakauslehtirivista, periodico, rassegnatidsskriftczasopismo, rewiarevistarevistăжурнал, парад검토 (ʀəvy)
nom féminin
1. journal, magazine une revue scientifique
2. regarder avec attention chaque élément de qqch passer en revue différentes questions
3. spectacle aller voir une revue

revue

[ʀ(ə)vy] nf
(= périodique) → magazine
(= inventaire, examen) → review
(MILITAIRE) (= défilé) → review, march past
passer en revue [+ troupes] → to review, to inspect (fig) → to review (SPORT) [+ défense] → to get past, to beat
(= inspection) → inspection, review
(= pièce satirique) → revue
[music-hall] → variety show
revue de presse nfpress review