rogné, ée

ROGNÉ, ÉE

(ro-gné, gnée) part. passé de rogner
Écu rogné, écu dont on a enlevé, par fraude, quelque parcelle.
Àl'échelle chaque hébreu monte, Fraudant eau-de-vie et tabac, Des écus rognés dans un sac [BÉRANG., Échelle.]