rogue

rogue

adj. [ de l'anc. scand. hrôkr, arrogant ]
D'une raideur hautaine et déplaisante : Un air rogue arrogant ; aimable

rogue

(ʀɔg)
adjectif
qui est plein de mépris Jamais je n'apprécierai ce personnage rogue. parler sur un ton rogue

ROGUE1

(ro-gh') adj.
Terme familier. Arrogant avec une nuance de rudesse en plus.
M. d'Elbeuf, qui, selon le caractère de tous les gens faibles, était rogue et fier, parce qu'il se croyait le plus fort [RETZ, Mém. t. I, liv. II, p. 280, dans POUGENS]
Je voudrais bien que les gens qui sont si fiers et si rogues sur leurs paillers voyageassent un peu dans l'Europe [VOLT., Lett. Chardon, 5 avril 1767]
Il se dit du ton, des manières.
De qui la mine rogue et le parler confus.... [RÉGNIER, Sat. X]
Est-il d'un esprit doux ou rogue ? [SCARR., Virg. III]
Vous avez le ton bien rogue, monsieur Remy [MARIV., Fauss. confid. III, 5]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et des sieges aiment as tables Les plus haus, les plus honorables, Et les premiers as synagogues, Com fiers et orguilleus et rogues [, la Rose, 11833]

ÉTYMOLOGIE

  • Diez le tire de l'islandais hrok, insolent, et croit que le mot a été apporté par les hommes du Nord qui s'établirent dans la Neustrie ; il regarde l'équivalent celtique comme emprunté au mot scandinave. Cependant la plupart des dialectes celtiques ont le mot : bas-bret. rok, rog, fier ; gaél. rucas, fierté ; irl. rucas, rocas, fierté. Cela rend douteuse l'opinion de Diez. Dans l'anglais, rogue signifie coquin et aussi espiègle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. ROGUE. Ajoutez :
    Substantivement. Une personne rogue.
    Mais son père [de Molière] ayant su que, moyennant finance, Dans Orléans un âne obtenait sa licence, Il y mena le sien, c'est-à-dire ce fieux Que vous voyez ici, ce rogue audacieux [BOULANGER DE CHALUSSAY, le Divorce comique, dans Élomire [Molière] hypochondre (1670)]

    HISTORIQUE

      Ajoutez :
    • XVIe s.
      On voit clairement le fruict qu'a produit la doctrine de Luther, c'est qu'elle a rendu le peuple si rogue et rebelle, qu'on n'en peut plus jouir [SLEIDAN, Hist. de l'estat de la religion et republique sous Charles V, p. 55, verso]

ROGUE2

(ro-gh') s. f.
Nom collectif désignant les œufs de poisson, le frai.
Œufs de poisson salés, dont on se sert comme d'appât, pour pêcher les sardines. Dépôt de salaisons liquides connues sous le nom de rogues, Tabl. des établissements insalubres et incommodes, annexé au décret impér. du 31 décemb. 1866.

ÉTYMOLOGIE

  • Danois, rogn ; holland. rogher ; angl. roe ; allem. rogen, œufs de poisson, peut-être dit ainsi, d'après M. Baudry, de l'all. Roggen, suédois rog, seigle, à cause des grains.

rogue

ROGUE. adj. des deux genres. Qui est hautain, arrogant, d'un abord raide et désagréable. Un homme rogue. Une humeur rogue. Il a l'air rogue, la mine rogue. Un ton rogue.

rogue

ROGUE. n. f. OEufs de poisson. Il se dit aussi spécialement d'OEufs de morue salés qui servent d'appât pour la pêche à la sardine. Appâter avec de la rogue.

rogue

Rogue, Arrogans.

rogue


ROGUE, adj. [Roghe: 2e e muet: l'u ne se prononce pas: il n'est mis là que pour doner au g un son rude, qu'il n'a pas devant l'e.] Fier, arrogant. "Des airs rogues: mine, humeur rogue. St. fam. et crit.

Synonymes et Contraires
Traductions

rogue

arrogans, trux

rogue

[ʀɔg] adjarrogant