romance

1. romance

n.m. [ mot esp. signif. « petit poème » ]
Chanson espagnole épique ou narrative, composée en octosyllabes.

2. romance

n.f. [ de 1. romance ]
Chanson sentimentale : Les romances populaires de l'entre-deux-guerres refrain

romance

(ʀɔmɑ̃s)
nom féminin
chanson romantique écouter des romances

ROMANCE1

(ro-man-s') adj. f.
Il n'est usité que dans cette locution : La langue romance, la langue qu'on a supposée avoir été intermédiaire entre le latin et les langues modernes, et qui n'a pas existé.
La langue romance commençait à se former [VOLT., Mœurs, 19]
La langue italienne était un composé de la langue romance et du latin [ID., ib. 51]
Un jeune homme nommé Ilgebert, qui faisait des vers en langue romance [du temps de Charlemagne] [ID., Ann. de l'emp. Charlemagne, 781]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Lettres.... l'une en roumanch [en langue d'oïl], l'autre en latin [DU CANGE, romancia.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ROMAN 1.

ROMANCE2

(ro-man-s') s. f.
Ancienne histoire, écrite en vers simples et naïfs, dont le fond est touchant et la forme appropriée au chant.
Chez les peuples grossiers, la facilité de retenir les vers, la vanité des nations les engagea à mettre en chansons leurs actions les plus mémorables ; tels sont les chants des sauvages de nos jours, ceux des anciens bardes.... et les romances des peuples modernes de l'Europe [TURGOT, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 271]
Regrettez-vous le temps où nos vieilles romances Ouvraient leurs ailes d'or vers leur monde enchanté ? [A. DE MUSSET, Rolla.]
Nom d'une sorte de poëme espagnol divisé en stances, dont le sujet est ordinairement quelque histoire d'amour ou de guerre.
Toute pièce de vers moderne, en couplets, roulant sur un sujet tendre ou même plaintif, et mise en musique.
Si Moncrif n'est pas l'inventeur de la romance, s'il l'a reçue de nos bons aïeux, il a du moins le mérite de l'avoir fait renaître de nos jours avec des grâces nouvelles, et de l'avoir comme remise en honneur chez sa nation, devenue plus délicate et plus difficile [D'ALEMB., Él. Moncrif.]
Nous avons des chansons plaintives sur des sujets attendrissants ; celles-ci s'appellent romances ; c'est communément le récit de quelque aventure amoureuse ; leur caractère est la naïveté ; tout doit y être en sentiment [MARMONTEL, Œuv. t. VI, p. 92]
Là courent à la ronde et les propos joyeux Et la vieille romance et les aimables jeux [DELILLE, Rec. FEUGÈRE, p. 338]
Corinne prit sa harpe, et devant ce tableau elle se mit à chanter les romances écossaises dont les simples notes semblent accompagner le bruit du vent qui gémit dans les vallées [STAËL, Corinne, VIII, 4]
Air sur lequel se chante une romance.
Deux ménétriers ouvraient la pompe [des fiançailles] en jouant sur leur violon des romances du temps de la chevalerie [CHATEAUB., Génie, I, I, 10]
Romance sans paroles, morceau de piano ou de quelque instrument assez court et présentant un motif gracieux et chantant. Mendelssohn a composé des romances sans paroles.

ÉTYMOLOGIE

  • Romance 1, parce que les anciennes romances étaient écrites, non en latin, mais en langue romance ou romane. L'ancien français avait romancier en un sens analogue.

romance

ROMANCE. n. f. Chanson tendre ou plaintive. C'est un tel qui a fait les paroles, qui a composé l'air de cette romance. Une jolie romance. Chanter une romance. Il chante bien la romance.

Il se dit aussi de l'Air sur lequel se chante une romance. Jouer une romance.

Romance sans paroles, Morceau de musique instrumentale, court et sur un motif gracieux.

ROMANCE se dit, au figuré, de Tout ce qui marque une certaine sensibilité banale. C'est de la romance. On dit familièrement et par apposition : Avoir l'air romance, un air romance.

Synonymes et Contraires

romance

nom féminin romance
Mélodie accompagnée.
Traductions

romance

ballad

romance

浪漫

romance

Romance

romance

Romance

romance

로맨스

romance

Romance

romance

[ʀɔmɑ̃s] nfballad