rond, onde

ROND, ONDE1

(ron, ron-d') adj.
Qui est de telle figure que toutes les lignes droites tirées du centre à la circonférence sont égales. Un cercle est rond, une sphère est ronde. Table ronde. Rond comme une boule.
Qu'un autre aille chercher.... Comment, tout étant plein, tout a pu se mouvoir, Ou que Bernier compose et le sec et l'humide Des corps ronds et crochus errant parmi le vide [BOILEAU, Ép. V]
Péronnelle faisait une danse ronde le long d'un clair ruisseau avec ses compagnes [FÉN., t. XIX, p. 6]
De petites mains, une bouche ronde, qui seraient un agrément en Europe, sont presque une difformité chez ce peuple [les sauvages de la baie d'Hudson], parce qu'on n'y voit que l'effet d'une faiblesse d'organisation [RAYNAL, Hist. phil. XVII, 6]
La machine ronde, le globe terrestre.
Pour peupler la machine ronde, Qu'on est fou de mettre du sien ! [BÉRANG., âge fut.]
Chevaliers de la table ronde (voy. TABLE). Terme de boucherie. La pièce ronde, morceau de tranche grasse.
Cylindrique. Un bâton bien rond. Une barre de fer ronde. Un bras rond et potelé.
Fil rond, fil un peu retordu. Toile ronde, faite avec du fil retordu.
Une bourse ronde, une bourse bien remplie.
Avec toi, Dieu me damne, et cette bourse ronde, Pour te plaire, dit-il, j'irais au bout du monde [BOISSY, Impatient, V, 2]
La pièce ronde, une pièce de monnaie d'argent.
Pour gagner la pièce ronde [BÉRANG., Paillasse.]
Fig. Une fortune ronde, une fortune assez considérable.
Ma fortune est assez ronde, vous le savez [COLLIN D'HARLEVILLE, Vieux célib. II, 6]
Figures de ronde bosse, celles dont les différentes parties ont tout leur contour.
La sculpture de ronde bosse me paraît autant au-dessus de la peinture, que la peinture est au-dessus de la sculpture en bas-relief [DIDER., Observ. sur la sculpture, Œuv. t. XV, p. 311, dans POUGENS.]
Terme de pêche. Morue ronde, morue qui n'est fendue que jusqu'à l'anus. Filet rond, filet qui a la forme d'un entonnoir.
Lettre ronde, ou, substantivement, la ronde, sorte d'écriture à la main dont les jambages sont presque perpendiculaires ; ainsi dit à cause de la rondeur affectée aux caractères, qui sont composés surtout de lignes courbes et aussi larges que hauts. Écrire en lettre ronde, en ronde. B rond, nom que les Italiens donnent au bémol.
En Angleterre, tête ronde, se dit des partisans de Cromwell, des puritains, à cause de leur manière de se coiffer.
Voici nos têtes rondes [V. HUGO, Cromwell, I, 8]
Terme d'anatomie. Le muscle grand rond, ou, substantivement, le grand rond, muscle étendu de la partie inférieure et du bord axillaire de l'omoplate à la coulisse bicipitale de l'humérus. Ligament rond, ligament de l'articulation radio-cubitale moyenne, qui s'étend de l'apophyse coronoïde au bas de la tubérosité du radius. Ligaments ronds de la matrice, ceux qui fixent la matrice dans sa position.
10° Par exagération. Il est tout rond, il est rond comme une boule, il est gros et court. Familièrement, une personne un peu ronde, une femme enceinte.
Certaine personne un peu ronde Réclame ses secours savants [du médecin] [BÉRANG., Doct. et mal.]
Populairement. Il est rond, bien rond, il a bu ou mangé avec excès.
Ces trois grands coquins de frères S'en donnent jusqu'au menton.... Puis ronds comme des futailles.... [, Chanson du frère Étienne]
11° Fig. et familièrement. Rond, tout rond, sans façon, plein de sincérité.
Et [je] suis homme fort rond de toutes les manières [MOL., Dép. amour. I, 1]
M. le duc de Berry, qui était tout bon et tout rond [SAINT-SIMON, 356, 197]
Je n'ai même encore aujourd'hui foi qu'en quelques bonnes âmes d'hommes tout ronds et de femmes sans prétention [DIDEROT, Lett. à Mlle Voland, 20 déc. 1765]
Rond en affaires, qui traite les affaires largement, sans chicanes ni petites difficultés.
Oh ! des billets, de l'argent, de bon papier, de bonnes signatures.... moi, je suis rond en affaires [PICARD, Duhautcours, V, 12]
Il se dit aussi du parler, de la mine.
Un discours aussi rond Fait taire l'éloquence et l'art de Cicéron [REGNARD, Distr. IV, 9]
Le ton rond et sans fard de Mme de Fécourt, et cette façon d'être la première à me demander mon amitié [MARIV., Pay. parv. 6e part.]
L'autorité qu'il se concilie n'est due qu'à des grâces, à sa modération et à une physionomie ronde qui est tout à fait persuasive [VOLT., L'homme aux 40 écus, grande querelle]
12° Fig. Terme de musique. Voix ronde, voix pleine et égale.
13° Terme de littérature. Période ronde, période nombreuse et d'une agréable cadence.
14° Fig. Compte rond, compte sans fraction.
....Quatre, c'est compte rond [LA FONT., Psaut.]
On dit de même : nombre rond.
La rapidité d'un rayon de soleil est, en nombre rond, 1 660600 fois plus forte que celle d'un boulet de canon [VOLT., Phil. newt. II, 2]
15° Terme de marine. Vent rond, vent de force uniforme et assez vif.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Soissante ans vesquit touz entiers, Et vint filz ot de vint moillers [femmes], Et trente filles en roont [, Brut, V. 1577]
  • XIIIe s.
    Encore i a autre raison por quoi il apert que la terre est reonde : que s'il n'eust sus la face de la terre nul empeschement, si que uns hom poist aler partout, certes il iroit tout droitement environ la terre, tant que il revenroit au leu meisme dont il seroit meuz [BRUN. LATINI, Trésor, p. 114]
    S'uns leus [loup] avoit chape roonde, Si resamleroit il provoire [prêtre] [RUTEB., 154]
  • XVe s.
    Li homs qui vit en leesce et en joie, Sanz soi troubler des fortunes du monde, Vit longuement s'il maine vie ronde [E. DESCH., Poés. mss. f° 330]
  • XVIe s.
    Martius a tousjours esté tenu pour homme rond de sa nature, simple, sans fart ni artifice quelconque [AMYOT, Cor. et Alc. comp. 2]
    Quand il [Artaxerce] eut ouy ses propos [de Pélopidas], qu'il trouva plus graves que ceulx des Atheniens, et plus ronds que ceulx des Lacedaemoniens.... [ID., Pélop. 55]
    Un parler sec, rond et crud [MONT., I, 292]
    Vaisseaux ronds, pour porter vivres et chevaux [LANOUE, 418]
    Au fond, vieil Gaulois et d'une ronde probité [D'AUB., Hist. III, 81]
    À ronde table n'y a debat pour estre assis au premier plat [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 234]
    Le seigneur bannier est tenu de tenir son moulin en point rond et bien cloz, sur peine d'amende arbitraire [, Coust. gén. t. I, p. 887]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. redon, redun ; catal. redó, rodó ; espagn. redondo ; ital. rotondo, ritondo ; du lat. rotundus, qui vient de rotare, dénominatif de rota, roue ; il en est le participe en dus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. ROND. Ajoutez :
    16° Terme de meunerie. Farine ronde, farine dont le toucher est sec, et où l'on sent cette granulation appelée gruau par les meuniers, gruau qui n'est pas, comme dans la farine du rayon de Paris, repassé sous les meules et bluté, ce qui donne à cette farine la douceur au toucher et la blancheur. La farine ronde est généralement faite et employée dans le Midi, elle est moins blanche et plus difficilement panifiable ; c'est un pétrissage tout autre que le nôtre, mais elle est de meilleur rendement pour le boulanger.
    17° Une heure bien ronde, une heure au moins, une bonne heure.
    Cela [la prière et la méditation] vous tiendra une heure bien ronde [, Lettre de saint François de Sales, dans Histoire de sainte Chantal, Paris, 1870, 7e éd. t. I, p. 251]