ronfler

ronfler

v.i.
1. Produire, en respirant pendant le sommeil, un bruit sonore venant de la gorge : Tu as ronflé toute la nuit.
2. Produire un bruit sourd, régulier : Un moteur qui ronfle ronronner, vrombir

ronfler


Participe passé: ronflé
Gérondif: ronflant

Indicatif présent
je ronfle
tu ronfles
il/elle ronfle
nous ronflons
vous ronflez
ils/elles ronflent
Passé simple
je ronflai
tu ronflas
il/elle ronfla
nous ronflâmes
vous ronflâtes
ils/elles ronflèrent
Imparfait
je ronflais
tu ronflais
il/elle ronflait
nous ronflions
vous ronfliez
ils/elles ronflaient
Futur
je ronflerai
tu ronfleras
il/elle ronflera
nous ronflerons
vous ronflerez
ils/elles ronfleront
Conditionnel présent
je ronflerais
tu ronflerais
il/elle ronflerait
nous ronflerions
vous ronfleriez
ils/elles ronfleraient
Subjonctif imparfait
je ronflasse
tu ronflasses
il/elle ronflât
nous ronflassions
vous ronflassiez
ils/elles ronflassent
Subjonctif présent
je ronfle
tu ronfles
il/elle ronfle
nous ronflions
vous ronfliez
ils/elles ronflent
Impératif
ronfle (tu)
ronflons (nous)
ronflez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ronflé
tu avais ronflé
il/elle avait ronflé
nous avions ronflé
vous aviez ronflé
ils/elles avaient ronflé
Futur antérieur
j'aurai ronflé
tu auras ronflé
il/elle aura ronflé
nous aurons ronflé
vous aurez ronflé
ils/elles auront ronflé
Passé composé
j'ai ronflé
tu as ronflé
il/elle a ronflé
nous avons ronflé
vous avez ronflé
ils/elles ont ronflé
Conditionnel passé
j'aurais ronflé
tu aurais ronflé
il/elle aurait ronflé
nous aurions ronflé
vous auriez ronflé
ils/elles auraient ronflé
Passé antérieur
j'eus ronflé
tu eus ronflé
il/elle eut ronflé
nous eûmes ronflé
vous eûtes ronflé
ils/elles eurent ronflé
Subjonctif passé
j'aie ronflé
tu aies ronflé
il/elle ait ronflé
nous ayons ronflé
vous ayez ronflé
ils/elles aient ronflé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ronflé
tu eusses ronflé
il/elle eût ronflé
nous eussions ronflé
vous eussiez ronflé
ils/elles eussent ronflé

RONFLER

(ron-flé) v. n.
Faire le bruit nommé ronflement.
Tout ronflait et de bonne sorte [SCARR., Virg. II]
Il n'y avait pas longtemps qu'il dormait, ronflant comme une pédale d'orgue [ID., Rom. com. II, 16]
Il dort le jour, il dort la nuit et profondément, il ronfle en compagnie [LA BRUY., VI]
J'entends ronfler autour de nous, dit Leandro Perez, et je crois que c'est ce gros homme que je démêle dans un petit corps de logis [LESAGE, Diable boit. 16]
Je n'osai jamais interrompre ma lecture, et continuai de lire tandis qu'il continuait de ronfler [J. J. ROUSS., Confess. IX]
Il se dit d'un cheval à qui la peur, la colère, etc. fait faire un certain bruit des narines.
Fig. et familièrement. Faire un bruit prolongé, en parlant de certaines choses bruyantes. Le canon ronflait de ce côté. Une toupie qui ronfle.
Il faut entendre aussi ronfler les violons, Et je veux avec vous danser les cotillons [REGNARD, le Légat. II, 4]
Et les échos de ces sauvages bois Où le dieu Mars fait ronfler son tonnerre [MARMONTEL, Polym. ch. I]
Fig. Faire ronfler des vers, les déclamer avec emphase.
Ils ne savent pas faire ronfler les vers, et s'arrêter au bel endroit [MOL., Préc. 10]
Vingt poëtes épris Sur de sublimes tons font ronfler Melpomène [VOLT., Ép. 104]
Il se dit de ce qui est ronflant.
Je conviendrai qu'en effet, lorsqu'un vers ronfle bien dans la bouche d'un acteur, quelquefois le parterre ne demande rien de plus [D'OLIVET, Rem. Rac. 75]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Mais ceulx dormant à qui il s'aloit desraignant [parlant], Nul mot n'ont respondu ; aincois vont fort ronflant [, Guesclin. 19474]
  • XVe s.
    Et le cheval qui devant le duc alloit atout les deux escuyers, quand il sentit iceux derriere lui, il commença à ronfler et à avancer [MONSTREL., I, 36]
  • XVIe s.
    Il ne vouloit point de soudards qui ronflassent plus fort en dormant, qu'ilz ne crioient en se battant [AMYOT, Caton, 17]
    ...Puis en le caressant [Bucéphale] un peu de la voix et de la main tant qu'il le veit ronflant et soufflant de courroux.... [ID., Alex. 9]
    Ils faisoient ronfler leur contrat et ordonnances bien hautement de ceste qualité [CARL., III, 25]
    Après avoir faict ronfler [tirer] son artillerie.... [ID., IV, 14]
    Barbare peuple, arrogant et volage, Vanteur, causeur, n'ayant rien que langage, Qui, jour et nuict dans un poisle enfermé, Pour tout plaisir se joue avec un verre, Ronfle à la table ou s'endort sur la terre [DESPORTES, Diverses amours, XLIII, Adieu à la Poloigne.]
    [Caton, prêt à se tuer] se print si profondement à dormir, que ses valets de chambre l'entendoient ronfler [MONT., I, 340]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. ronflar ; toscan, ronfiare ; sicilien, runfuliari ; vénét. ronflar ; ce sont, d'après Diez, des onomatopées. On a dit ronchier, qui vient de rhoncare : XIIIe s.
    Vos me ronchiez lez l'oïe, Cant je dor leis vos costeiz [, Arch. miss. scient. 2e série, t. V, p. 240]

ronfler

RONFLER. v. intr. Faire un certain bruit de la gorge et des narines en respirant pendant le sommeil. Cet homme n'a fait que ronfler toute la nuit. Je l'entendais ronfler paisiblement. Il ronfle en dormant. Il y a des chiens qui ronflent comme les hommes.

Il se dit aussi d'un Cheval, quand la peur, la colère, etc., lui font faire un certain bruit des narines.

Il se dit, figurément et par extension, de Certaines choses qui font un bruit grave et prolongé, comme le tonnerre, le canon, l'orgue, etc. On entend ronfler le tonnerre. J'entends ronfler l'orgue, la contrebasse, la basse. Cette toupie ronfle bien. Un moteur qui ronfle.

Fig. et fam., Faire ronfler des vers, Les déclamer avec une certaine emphase.

ronfler

Ronfler, Stertere, Proflare pectore somnum, Rhoncissare.

Le son de celuy qui ronfle, Rhonchus.

Synonymes et Contraires

ronfler

verbe ronfler
Produire un bruit sourd.
Traductions

ronfler

schnarchensnore, snort, roarsnurken, ronken, knorren, snorken, brommen, maffenטרטר (פיעל), נחר (פ'), טִרְטֵר, נָחַרbramar, bramular, roncarsnorkeronkironcarberkeruh, mendengkur, mengeruhrussare, ronzareroncar, ressonarροχαλίζωيَغُطُّ فِي النَّومِchrápatkuorsatahrkatiいびきをかく코를 골다snorkechrapnąćхрапетьsnarkaกรนhorlamakngáy打鼾 (ʀɔ̃fle)
verbe intransitif
faire du bruit en dormant

ronfler

[ʀɔ̃fle] vi
(en dormant) → to snore
[moteur, poêle] → to hum; (plus fort) → to roar