roule

ROULE

(rou-l') s. m.
Voy. ROULEAU, n° 20.

ÉTYMOLOGIE

  • Le même que rôle, du lat. rotulus, rouleau, et radical de rouleau.

roulé

ROULÉ, ÉE. participe

roule

Un roule contenant le denombrement de quelque chose, Catalogus. Aucuns escrivent Roole.

Il n'y avoit aucun qui n'eust le roule de vous autres, Libelli nominum vestrorum in manibus erant omnium.

Mettre au roule, Conscribere appellatores, vel appellationum causas. B.

Oster un gendarme du roule, E numeris militem eximere, Expungere militem, Exauthorare. B.

¶ Jouër le roule d'autruy ne convenant pas à sa nature, Personam alienam ferre.

En cette farce le serviteur jouë son roule, Habet partes in hac comoedia seruus.

Le roule, Volumen. B.

Roule des appelans, Nomina ascripta prouocatorum. B.

Les roules des causes d'appel, Codices et catalogi nominum appellatorum.

Causes de roule, Causae prouocationum in ordinem redactae et voluminares. B.

Le roule des causes, Volumen causarum, Volumina causarum, Catalogi nominum, Causarum album, Codex, vel Volumen, Causarum nomenclaturae, Causarum sortitiones, Catalogus causarum, Volumen Curiale.

Roules extraordinaires, Volumen peculiare, Audientiarum congiaria. Budaeus.

Le roule de ce parlement, Codex hornotinarum appellationum, tôn épétéiôn kai tôn autoétôn. B.

Le tour du roule, Recitatio nominum. B.

Appeler du roule, Causarum nomina citare, Nomina voluminis citare. Bud.

Appeler les roules des causes pour plaider, Volumina causarum exituratum recitare inclamabunde, etc. B.

Appeler quelques causes qui ne sont pas du roule, Extraordinem recitare aliqua nomina.

Mettre les causes au roule, N'appeler ou ne plaider que du roule, In ordinem cogere nomina. Bud.