royal

royal, e, aux

[ rwajal, o] adj. [ lat. regalis, de rex, regis, roi ]
1. Qui est propre au roi, à sa fonction : Le pouvoir royal régalien
2. Qui appartient, se rapporte à un roi : Le palais royal princier
3. Qui relève de l'autorité du roi : Une ordonnance royale.
4. Digne d'un roi : Une demeure royale magnifique, somptueux ; modeste, simple
5. Dont l'allure est particulièrement majestueuse (surtout pour qualifier certaines espèces animales ou végétales) : Un aigle royal. La fougère royale.
Prince royal, princesse royale,
héritier, héritière présomptifs de la couronne.
Voie royale,
moyen le plus sûr, le plus glorieux pour parvenir à qqch.

royale

n.f.
Petite touffe de barbe que des hommes laissent pousser sous la lèvre inférieure.
La Royale,
Fam. la Marine nationale, en France.

royal

ROYAL, ALE. adj. Qui appartient, qui a rapport à un roi. Manteau royal. Domaines royaux. La justice royale et les justices seigneuriales. L'autorité royale. La puissance royale. Prérogative royale. Recourir à la clémence royale.

Maison royale, Tous les princes et toutes les princesses du sang royal. Toute la maison royale était réunie.

Famille royale, Les enfants et petits-enfants du roi régnant, en ligne masculine. Il se dit aussi des Enfants et petits-enfants du roi défunt, nés avant sa mort.

Prince royal, Titre de l'héritier présomptif de la couronne dans certains États.

Altesse royale, Titre qui se donne à certains princes et à certaines princesses. Son altesse royale le duc, la duchesse de... Par abréviation, on écrit. S. A. R.

En termes d'ancienne Chancellerie, Lettres royaux, ordonnances royaux, Lettres, ordonnances émanées de l'autorité royale.

Almanach royal, Livre où étaient contenus les noms de la famille royale de France et des maisons souveraines de l'Europe, et. ceux des personnages attachés à la cour et de tous les fonctionnaires civils et militaires.

ROYAL s'est dit aussi de Certains établissements qui étaient, d'une manière spéciale, sous la surveillance ou sous la protection du roi. Musée royal. Imprimerie royale. Institut royal de France. Académie royale de musique.

Chemin royal, route royale, Grand chemin, grande route qui menait à une ville importante, et dont l'entretien était à la charge de l'administration centrale. On dit aujourd'hui Route nationale.

ROYAL signifie encore Qui est digne d'un roi. Magnificence royale. La clémence est une vertu royale.

Chant royal, Ancien genre de poésie française qui se rapproche de la ballade.

Tigre royal, aigle royal, Tigre, aigle de la plus grande espèce.

royal

Royal, Regius, Regalis Basilicus.

Juges non royaux, Iudices priuati tribunalis, priuatam ditionem, priuatum territorium habentes. B.

Lettres royaux, Codicilli, Diplomata.

royal


ROYALE, ALE, adj. ROYALEMENT, adv. ROYALISTE, adj. et subst. ROYAûME, s. m. ROYAUTÉ, s. fém. [Roa-ial, iale, leman, liste, roa-iô-me, o-té: 3e e muet au 2d et au 3e, lon. au 5e, dout. au 6e.] Royal, ale, 1°. qui convient à un Roi. "Trésor, sang royal. Maison royale. Manteau royal. = 2°. Juste, généreux, libéral, honête. "C'est un royal homme, une royale femme. St. famil. Acad. Royal homme forme une inversion dûre, à mon avis. Le féminin peut plus aisément précéder. "Une si royale main. Boss. "Cette royale maison. La Bruy. = Le Prés. Hénaut l'emploie substantivement au pluriel. Il dit, les royaux, pour les troupes du Roi, l'armée royale. Je ne me souviens pas d'avoir vu cette expression dans d'autres Historiens.
   ROYALEMENT, d'une manière royale, (n°. 2°.) noblement, magnifiquement. "Il vit royalement: il nous a traités royalement.
   ROYALISTE, qui suit le parti du Roi. On ne le dit que des guerres civiles de France et d'Angleterre. "Les Royalistes et les Ligueurs. Les Parlementaires et les Royalistes.
   ROYAûME se dit de l'État, et royauté de la dignité d'un Roi. "Le Royaume de France. Abdiquer la royauté: usurper la royauté.
   Rem. 1°. On dit, le Royaume des Cieux, et non pas du Ciel. = 2°. Royauté se dit de celui qui est Roi, et non de la Nation gouvernée par un Roi. * "Les Polonois, dit le P. Barre (Hist. d'Allem.) raportent à Othon III la première institution de leur royauté. Il devait dire, raportent à, etc. le titre de Roi doné à leur Souverain.

Synonymes et Contraires

royal

adjectif royal
Traductions

royal

pluriel royaux (ʀwajo)

royale

königlichroyal, regal, kingly, imperial, princelykoninklijk, vorstelijk, volmaaktמלכותי (ת), ממלכתי (ת), מַלְכוּתִי, מַמְלַכְתִּיβασιλικόςreĝakirályireale, regale왕실의, 왕족의królewskiкоролевский王室的, 皇家的regio, realمَلَكِيّkrálovskýroyalkuninkaallinenkraljevski王室のkongeligrealkungligเกี่ยวกับราชวงศ์kraliyetthuộc hoàng gia皇家 pluriel royales (ʀwajal)
adjectif
1. qui concerne le roi, la reine la famille royale
2. très grand, très important un repas royal un salaire royal

royal

[royaux] (mpl) [ʀwajal, o] adj
[résidence] → royal
(fig) (= somptueux) un accueil royal → a royal welcome (= total) une paix royale → perfect peace
une indifférence royale → supreme indifference