ruban

ruban

n.m. [ du moyen néerl. ringhband, collier ]
1. Ornement de tissu plat et étroit : Elle retient ses cheveux avec un ruban de velours noir
faveur [vieilli]
2. Marque de décoration portée à la boutonnière : Le ruban rouge
la Légion d'honneur
3. Bande mince et étroite de matière souple et flexible : Du ruban adhésif.
4. Litt. Ce qui est long et étroit comme un ruban : La rivière déroule son long ruban.
Ruban bleu,
trophée symbolique accordé autref. au paquebot qui traversait le plus rapidement l'Atlantique ; fig., reconnaissance symbolique d'une réussite, d'un mérite.

RUBAN

(ru-ban) s. m.
Tissu de soie, de fil, de laine, etc. plat, mince et étroit.
Beaucoup de pauvres ouvriers faiseurs de rubans se plaignent fort de cet édit [qui défendait des passements d'or, etc.] [GUI PATIN, Lettres, t. II, p. 257]
À quoi servent tous ces rubans dont vous voilà lardé depuis les pieds jusqu'à la tête ? [MOL., l'Av. I, 5]
Le maréchal de Bellefond totalement ridicule, parce que, par modestie et par mine indifférente, il avait négligé de mettre des rubans au bas de ses chausses de page [SÉV., 502]
L'argent ne nous vient pas si vite que l'on pense ; Chacun de tes rubans me coûte une sentence [RAC., Plaid. I, 4]
Habits, cornettes, pièces de toiles et rubans de toutes couleurs, et le ruban lui seul est un terrible séducteur de jeunes filles [MARIV., Pays. parv. 1re part.]
Ruban qui se porte à la boutonnière et qui indique qu'on appartient à un ordre de chevalerie. Le ruban de la Légion d'honneur.
Régner, c'est n'être point avare De lois, de rubans, de grands mots [BÉRANG., Math. Brun.]
Pour des rubans la France entière Fut en proie à de longs débats [ID., Mon habit.]
Ruban de queue, voy. QUEUE, n° 14.
Fig. Ce qui présente l'aspect d'un ruban.
Il [le zèbre] a la robe rayée de rubans noirs et blancs [BUFF., Morc. choisis, p. 180]
.... ce ruban frisé qui va s'amincissant Sous le rabot léger qui l'enlève en glissant [DELILLE, Imag. VIII]
Un éclair brille dans la nuée fendue par le tonnerre, et parcourt de ses rubans de feu les nuages épars dans la région de l'air [BERN. DE ST-P., Prol. à l'Arcad.]
Ce banc est un plâtre distribué par petits lits, dans les intervalles desquels on voit des rubans de cristaux gypseux [DESMARETS, Instit. Mém. scienc. t. V, p. 37]
Toute bande étroite que l'on distingue sur la superficie d'une coquille.
Terme de filature. Ruban, action de donner à la filasse la forme d'un ruban.
Terme d'architecture. Ornement en forme de ruban tortillé.
Terme d'anatomie. Rubans de la glotte ou rubans vocaux, l'un des noms des cordes vocales.
Terme de blason. Bande très étroite.
Canon à ruban, canon d'arme portative, formé par une lame de métal, qu'on plie en ruban autour d'une broche et qu'on soude le long de la spirale de jonction.
10° Bande de pâte dont on entoure certaines pâtisseries.
11° Cire réduite en petits filets plats.
12° Ruban-d'eau, sorte de plante aquatique, sparganium ramosum, typhacées, à qui ses longues feuilles ont fait donner ce nom. Ruban panaché, variété du roseau cultivé.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ung riban garni d'une lerme d'or d'un bout et d'une esguille de l'autre bout [, Bibl. des Ch. 6e série, t. I, p. 427]
  • XVIe s.
    Je voudrois estre le riban Qui serre ta belle poitrine [RONS., 508]
    Petits rubans de filet, semblables à ceux dont les femmes entortillent et lient leurs cheveux [PARÉ, XIII, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon et Berry, riban ; angl. ribbon. Origine incertaine ; il est plus ancien que ne le ferait croire l'historique : on trouve dans du Cange rubanus, en un texte de 1367. Diez y voit le mot allemand Band, lien, comme dans hau-ban, raban, et pense que la première syllabe répond à Ring, anneau : flamand, ring-band, cravate.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • RUBAN. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Pour les rubenz d'or de Chipre pour royer les robes de nos diz enffanz [, Mandements de Charles V, 1376, Paris, 1874, p. 676]
    Une piece de ruban d'or de Chippre [, Nouv. Rec. de comptes de l'argenterie des rois, par Douët-d'Arcq, p. 146 (1387)]

ruban

RUBAN. n. m. Bande étroite de soie, de fil, de laine, etc., qui est plate et mince, et qui ordinairement n'a que quelques centimètres de large. Ruban d'or, d'argent. Ruban de taffetas. Ruban satiné. Ruban uni. Ruban couleur de feu. Ruban bleu, vert, etc. Attacher un ruban. Nouer des rubans. Mettre un ruban à son chapeau. Une garniture de rubans. Une touffe de rubans. Un noeud de rubans. Une fabrique de rubans.

Le ruban de la Légion d'honneur, le ruban rouge, Petit ruban rouge que les chevaliers de la Légion d'honneur portent à la boutonnière.

RUBAN désigne par analogie les Choses qui ressemblent à un ruban. Ruban métallique.

Fig., Un joli ruban de route, Une longue route qui se déroule.

RUBAN, en termes d'Architecture, désigne un Ornement en forme de ruban tortillé, qu'on taille dans les baguettes et les rudentures.

En termes de Botanique, Ruban-d'eau, Plante qui croît dans les ruisseaux et dont les feuilles flottantes ont l'apparence d'un ruban.

ruban


RUBAN, s. m. RUBANIER, NIèRE, s. m. et f. [3e. é fer. au 2d, è moy. et long au 3e; nié, nière.] Ruban, tissu de soie, de fil, de laine, etc. qui est plat et mince, qui n'a guère ordinairement que trois ou quatre doigts de large.
   Chacun de tes rubans me coûte une Sentence.
       Les Plaideurs.
= Rubanier, ière, celui, celle qui fait du ruban.

Synonymes et Contraires

ruban

nom masculin ruban
Ornement de tissu.
Traductions

ruban

Bandribbon, tape, bandband, lint, ordelint, strook, lintjeסרט (ז), קישור (ז)cinta, vetarubandocinta, banda, cordónnastro, fettuccia, nastrinotaśma, wstążkafita, banda, faixa, tiraشَرِيطstužkabåndκορδέλαkoristenauhavrpcaリボン리본båndлентаbandริบบิ้น เส้นหรือแถบผ้ายาวที่ใช้ผูกเพื่อประดับตกแต่งkurdeledải ruy-băng缎带 (ʀybɑ̃)
nom masculin
1. bande de tissu longue et étroite attacher ses cheveux avec un ruban
2. bande qui colle sur une des faces

ruban

[ʀybɑ̃] nm
(sur vêtement, paquet)ribbon
(pour ourlet, couture)binding
[téléscripteur] → tape
[acier] → strip
ruban adhésif nmadhesive tape
ruban carbone nmcarbon ribbon