ruelle

ruelle

n.f.
1. Petite rue étroite ; venelle.
2. Aux xvie et xviie siècles, espace libre entre le lit et le mur, et où les dames de haut rang recevaient leurs visiteurs.

RUELLE

(ru-è-l') s. f.
Petite rue.
Je t'attendais du côté de la ruelle ; outre que c'est le plus court et le plus commode.... [DANCOURT, Fête du village, III, 5]
Coureur de ruelles, celui qui fréquente les lieux de débauche (à cause que les mauvais lieux sont souvent dans les ruelles).
Puis les Gascons et les trois péronnelles Y concertaient sur des tons de ruelles [GRESS., Ver-vert, III]
Fig. Ruelle du lit, ou, simplement, la ruelle, espace laissé entre le lit et la muraille.
La coutume d'Espagne est de recevoir les envoyés à la ruelle du lit ; et don Francisque avait témoigné désirer qu'on le traitât ainsi ; ce que l'on a déjà fait en France pour d'autres [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 35]
La fantaisie présente de son mari [le prince de Guéméné] est de sonner du cor à la ruelle de son lit [SÉV., 29 déc. 1679]
Se disait particulièrement des chambres à coucher sous Louis XIV, des alcôves de certaines dames de qualité, servant de salon de conversation et où régnait souvent le ton précieux.
Vous verrez courir, de ma façon, dans les belles ruelles de Paris, deux cents chansons, autant de sonnets [MOL., Préc. 10]
Moi, j'irais me charger d'une spirituelle Qui ne parlerait rien que cercle et que ruelle ! [ID., Éc. des f. I, 1]
Le style du P. Maimbourg me déplaît fort, il a ramassé le délicat des mauvaises ruelles [SÉV., 14 sept. 1675]
Tes bons mots autrefois délices des ruelles [BOILEAU, Sat. XI]
Qui saura comme lui chanter à table tout un dialogue de l'opéra, et les fureurs de Roland dans une ruelle ? [LA BRUY., VII]
Elle m'enviait bien quand on m'emmenait dans une ruelle pour me faire quelque confidence [GENLIS, Mme de Maintenon, t. I, p. 167, dans POUGENS]
Aujourd'hui, il ne se dit plus que figurément et pour caractériser ce qui est précieux et efféminé.
Il leur enseigne de traiter galamment Les grands sujets en style de ruelle [J. B. ROUSS., Épigr. II, 15]
Sans le secours d'un amour impertinent et d'une galanterie de ruelle, aussi déplacés dans l'Électre qu'ils le seraient dans Cornélie [VOLT., Lett. Mlle Clairon, 7 août 1761]
Un homme qui n'apprit à parler que dans les ruelles [J. J. ROUSS., Ém. I]
Fig. et familièrement, par dénigrement. Passer sa vie dans les ruelles, aller de ruelle en ruelle, ne s'occuper que de la société des femmes.
Plus content de sa journée que tous vos chasseurs de ruelle [ID., Ém. IV]
Briller dans les ruelles, briller dans la conversation des dames.
Terme de marine. Bordage à double cambrure, qui relie l'étambot au flanc d'un bâtiment.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Abstinence, la suer Reson, Est presque seule en sa meson, Qui tant est delitable et bele ; Si n'est pas en orde ruele, Ainz la porrez veoir à plain [RUTEB., II, 52]
  • XVe s.
    André passa la ruelle ou venelle de la maison [DU CANGE, venella.]
  • XVIe s.
    Quand Antigonus fut alendroit d'une ruelle, par où il faut destourner pour monter contre-mont au chasteau [AMYOT, Arat. 20]
    Il avoit en la ruelle de son lict un dard, duquel.... [D'AUB., Faen. III, 24]
    Entre le four d'un boulenger et le mur moitoyen doit avoir deux pieds de ruelle d'espace, ou contre-mur qui le vaille, pour eschever la chaleur et le peril du feu d'iceluy four [, Coust. gén. t. I, p. 370]
    [Chez les anciens] les femmes couchoient au lict du costé de la ruelle [MONT., I, 374]

ÉTYMOLOGIE

  • Dimin. de rue ; bourguig. roulôtte ; Berry, ruette ; picard, ruelette.

ruelle

RUELLE. n. f. Petite rue. Une ruelle qui aboutit dans une grande rue.

Fig., La ruelle du lit ou simplement La ruelle, L'espace qu'on laisse entre un des côtés du lit et la muraille. Mettez ce fauteuil dans la ruelle du lit, dans la ruelle.

Les ruelles se disait particulièrement, sous Louis XIII et sous Louis XIV, des Chambres à coucher, des alcôves de certaines dames de qualité, qui servaient de salons de conversation. Un poète de ruelles.

Fig. et fam., Cet homme passe sa vie dans les ruelles, il va de ruelle en ruelle, Il est souvent chez les dames, et il se plaît dans leur conversation. Il brille dans les ruelles, Il brille dans la conversation des dames. Ces phrases, et autres semblables, ont vieilli et ne s'emploient que par dénigrement.

ruelle

Une Ruelle ou petite rue, Viculus.

Traductions

ruelle

Gasse, Alkoven, Bettnische, Gartenlaube, Seitenstraßealley, lane, alcove, alleyway, passage, recess, side streetsteeg, bedgang [tussen bed en wand], alkoof, straatje, zijstraatמבוי (ז), מָבוֹיalcovastræde, sidegadealkovo, stratetoalcoba, calleja, calle lateralgangvicolo, alcova, angiporto, viuzza, strada lateralealcova, beco, rua secundáriagränd, sidogataзакоулок, боковая улицаشَارِعٌ جَانِبِيّpostranní uliceδρομάκιsivukatusporedna ulica横丁골목길sidegateboczna uliczkaทางแยกจากถนนใหญ่yan sokakcon phố ngang小巷 (ʀɥɛl)
nom féminin
petite rue

ruelle

[ʀɥɛl] nfalley