rustique

rustique

adj. [ lat. rusticus, de rus, ruris, campagne ]
1. Qui est fabriqué sur un modèle artisanal traditionnel : Des meubles rustiques.
2. Litt. Qui a le caractère, la simplicité de la campagne : Des gens rustiques des campagnards
3. Se dit d'une plante, d'un animal qui est apte à supporter des conditions climatiques difficiles : Une céréale rustique résistant, robuste

rustique

(ʀystik)
adjectif
1. qui est d'un style propre à la campagne des meubles rustiques
2. botanique zoologie qui peut vivre dans des conditions difficiles une plante rustique

RUSTIQUE

(ru-sti-k') adj.
Qui appartient aux manières de vivre de la campagne.
Je vois bien que vous n'êtes pas né pour vous reposer, et que nos plaisirs rustiques ne méritent pas d'amuser une âme de la forme de la vôtre [BALZ., Lett. 11, liv. VI]
Ajouter quelques politesses de l'art aux agréments rustiques de la nature [FLÉCH., le Tellier.]
Une table, au retour, propre et non magnifique, Nous présente un repas agréable et rustique [BOILEAU, Ép. VI]
On dirait que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques, Vient encor fredonner ses idylles gothiques [ID., Art p. II]
Vous n'aimez pas la chose rustique, et j'en suis fou ; j'aime mes bœufs, je les caresse, ils me font des mines [VOLT., Lett. d'Argental, 19 mars 1761]
Il y a certaines chansons rustiques qui conviennent aux bœufs, par préférence à toutes autres, et ces chansons renferment ordinairement les noms des quatre ou des six bœufs qui composent l'attelage [BUFF., Suppl. à l'hist. nat. Œuv. t. XI, p. 194]
Avant que l'art eût façonné nos manières et appris à nos passions à parler un langage apprêté, nos mœurs étaient rustiques, mais naturelles [J. J. ROUSS., Disc. rétabl. des sciences.]
Maison rustique, ensemble de tous les objets indispensables au cultivateur. La Maison rustique, titre d'un ouvrage d'agriculture. S. m. Le rustique, ce qui est rustique. La Fontaine a écrit rustic : Nous autres gens aurions voulu peut-être Du délicat ; ce rustic ne m'eût plu, la Jument.
En parlant des personnes, qui a un caractère d'homme de la campagne.
Je suis rustique et fier, et j'ai l'âme grossière [BOILEAU, Sat. I]
S. m. Paysan, campagnard.
Eh quoi ! cette musique [de Philomèle] Pour ne chanter qu'aux animaux, Tout au plus à quelque rustique ! [LA FONT., Fabl. III, 15]
Le rustique une fois marié peuplera infiniment [MONTESQ., Lett. pers. 122]
Qui pense à ces paysans laissés en Russie ? ces rustiques sont-ils contents d'avoir été à la grande bataille sous les murs de Moscou ? [CHATEAUBR., Mémoires, t. VI, p. 104]
Terme d'agriculture et de jardinage. Se dit des arbres, des plantes qui bravent le chaud et le froid, la sécheresse et l'humidité, ou de végétaux exotiques qui supportent le climat comme s'ils étaient indigènes.
Inculte, sauvage, sans art.
Apprends qu'on devine Dans ces rustiques lieux ton illustre origine [VOLT., Scythes, I, 3]
Je garde pour asile une maison rustique [M. J. CHÉN., Gracques, II, 3]
Virgile.... était faible de corps, rustique d'apparence [CHATEAUB., Génie, II, II, 10]
Dans les parcs, dans les jardins, banc, siége rustique, banc, siége taillé ou façonné avec une sorte de simplicité rustique.
Terme de charpente. Se dit du bois dont les fibres sont ondulées, tortues et nouées les unes avec les autres ; plus souvent rebours.
Comme ils [les ébénistes] emploient des bois durs et pleins de nœuds, qu'ils appellent bois rustiques, ils ont des rabots autrement disposés que dans la menuiserie ordinaire, [, Dict. des arts et mét. Ébéniste]
Terme d'architecture. Ouvrage, genre rustique, ouvrage en pierres brutes ou imitant les pierres brutes. L'ordre rustique, ou, substantivement, le rustique, celui dont les colonnes et l'entablement sont travaillés de manière à présenter une apparence brute, par un bossage uni ou piqué. Le palais du Luxembourg, à Paris, offre un exemple de l'ordre rustique.
Fig. Grossier, impoli, rude.
Mais, direz-vous, j'ai à converser avec cette sœur qui est d'une humeur si rustique et si incivile, qu'il me faut toute ma patience, pour ne la choquer ni rebuter quand elle est dans sa mauvaise humeur [BOSSUET, Instruct. aux ursul. sur le silence, 2]
Langue latine rustique, langue romaine rustique, se dit du latin corrompu qui se parlait dans les pays latins, après l'invasion des barbares.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Fierent Franzois par ruistes poestez [, Ronc. p. 69]
  • XIIIe s.
    I ot maint ruiste cop doné, Et mout en i ot de receu [, Ren. V. 27225]
  • XIVe s.
    Deux pastours acoustumé à user de ferremens rustiques et non pas d'armes [BERCHEURE, f° 20, verso.]
    Li chevaliers chantoient et disoient rimes et vers rustiques et mal composées, en quelles il reprenoient le consul [ID., f° 93, verso.]
  • XVIe s.
    Desjà pourtant je faisois quelques nottes De chant rustique.... [MAROT, I, 216]
    Rustique sejour [ST-GEL., 209]
    En l'ancienne Rome, l'estat rustique devançoit l'urbain ; là les premieres places estoient pour les rustiques [O. DE SERRES, 257]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. ruste, et rustic, rostic ; catal. rustic ; espagn. et ital. rustico ; du latin rusticus, qui vient de rus, campagne. Rusticus, avec l'accent sur ru, avait donné ruste, ruiste ; rustique a été refait sur le latin au XIVe siècle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RUSTIQUE. Ajoutez :
    Qui imite les choses de la campagne.
    Grand assortiment de kiosques en fer, toiture, peinture dite rustique [, Gaz. des Trib. 27-28 août 1877, aux annonces]
  • Bois rustique, bois brut avec son écorce et l'insertion encore saillante des branches. Chaises rotin, pieds bois rustique, ib.
    Ces étroites allées bordées de branches de fonte imitant des bois rustiques [E. ZOLA, la Curée, I]
  • Fer rustique, fer imitant le bois rustique. Meubles de jardin en fer rustique.

rustique

RUSTIQUE. adj. des deux genres. Qui est champêtre, qui appartient aux manières de vivre de la campagne. Vie rustique. Travaux rustiques. Économie rustique. Attelage rustique. Il existe un livre qui traite du ménage de la campagne, et qui est intitulé : la Maison rustique. Chansons, danses rustiques. Des meubles rustiques.

Il signifie aussi Qui est inculte, près de la nature, qui a la simplicité des choses de la campagne. Une demeure rustique.

Banc, siège rustique, Banc, siège de parc ou de jardin, taillé ou façonné avec une sorte de simplicité rustique.

En termes d'Architecture, Ouvrage, genre rustique, Ouvrage, genre d'ouvrage fait de pierres brutes ou de pierres taillées à l'imitation des pierres brutes : L'ordre rustique ou substantivement Le rustique, L'ordre dont les colonnes et les membres de l'entablement sont ornés de bossages vermiculés. Ce soubassement est d'un genre rustique. Le palais du Luxembourg, à Paris, offre un exemple de l'ordre rustique.

RUSTIQUE se dit, en termes d'Économie rurale, des Plantes, des Animaux qui ne craignent pas les intempéries, qui sont robustes et résistants.

Il signifie au figuré Qui est rude, mal dégrossi, qui a l'air de la campagne. Avoir l'air rustique, la physionomie rustique. Il a des manières rustiques. Il est rustique dans ses actions et dans ses discours. Langage rustique.

rustique

Quelque peu rustique, Subagrestis, Subrusticus.

Qui sent aucunement son rustique et lourdaut, Rusticulus.

Synonymes et Contraires

rustique

adjectif rustique
1.  Littéraire. Qui se rapporte à la campagne.
2.  Littéraire. Qui est fruste.
Traductions

rustique

plattelands, rou

rustique

cru

rustique

kampara, kruda, maldelikata

rustique

raaka

rustique

crudus, rusticus

rustique

rustikální

rustique

כפרי

rustique

소박한

rustique

rustik

rustique

[ʀystik] adj
[maison, mobilier] → rustic
[plante] → hardy