séduit, uite

SÉDUIT, UITE

(sé-dui, dui-t') part. passé de séduire
Qu'on a fait tomber dans l'erreur. Les peuples séduits par cet hypocrite. Il s'est dit d'une méprise.
Rosidor, séduit d'un faux cartel [CORN., Clit. I, 5]