sérancer

SÉRANCER

(sé-ran-sé. Le c prend une cédille devant a et o : sérançant, sérançons) v. a.
Diviser la filasse du chanvre et du lin avec le séran pour la rendre propre à être filée.
Leur peau [des hérissons], dont on ne fait maintenant aucun usage, servait autrefois de vergette et de frottoir pour sérancer le chanvre [BUFF., Quadrup. t. II, p. 314]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Carete qui maine lin, six deniers [de péage] ; et s'il est chierenchiés.... [TAILLAR, p. 18]
  • XVIe s.
    Finalement le chanvre est assorti, pour les divers ouvrages où l'on le destine ; et selon iceux, broié, serancé, peigné, filé, et converti en toiles et cordages [O. DE SERRES, 732]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, cheraincher ; du bas-allem schrantsen, déchirer, moyen haut-allem. schrenzen ; anc. haut-allem. schranz, déchirure. La formation régulière aurait dû être écrancer, dit Diez ; mais la prononciation romane réduisit le mot à srantzen, d'où, par adoucissement, serancer.

serancer

Serancer du lin, Pectere linum.

Traductions

sérancer

hecheln