sacré

1. sacré, e

adj. [ de sacrer ]
1. Relatif au religieux, au divin (par opp. à profane) ; sacral : Les livres sacrés la Bible, pour les chrétiens liturgique
2. Qui mérite un respect absolu : Les valeurs sacrées de la démocratie intangible, vénérable
3. Fam. Renforce un terme injurieux ou admiratif : Quel sacré tricheur ! C'est une sacrée championne fameux, remarquable
Le Sacré Collège,
collège des cardinaux formant le conseil du pape.

sacré

n.m.
Ce qui a un caractère sacré (par opp. à profane).

2. sacré, e

adj. [ de sacrum ]
Relatif au sacrum : Les vertèbres sacrées.

sacre

SACRE. n. m. Grand oiseau de proie du genre des faucons. Lorsque le sacre fond sur sa proie... En termes de Fauconnerie, il ne se disait que de la Femelle. Voyez SACRET.

Fig., Un sacre s'est dit pour un Homme capable de toutes sortes de méfaits.

sacre

SACRE. n. m. Cérémonie au cours de laquelle un souverain est sacré. Les pairs assistaient au sacre du roi. La médaille du sacre de tel roi. Les fêtes du sacre.

Il se dit aussi de la Consécration d'un évêque. Assister au sacre d'un évêque.

sacré

SACRÉ, ÉE. adj. Qui concerne la religion, qui a pour objet le culte de Dieu; en ce sens, il s'oppose à Profane. Les choses sacrées. Les vases sacrés. Les lieux sacrés. Les auteurs sacrés et les auteurs profanes. L'éloquence sacrée. Substantivement, Le sacré et le profane.

Ordres sacrés, La prêtrise, le diaconat, le sous-diaconat, par opposition aux Ordres mineurs.

Le sacré collège, Le collège des cardinaux.

Le Sacré-Coeur se dit de JÉSUS-CHRIST considéré spécialement dans son amour pour les hommes et dans le désir qu'il a d'obtenir leur amour. Par extension, Le Sacré-Coeur de Marie. Saint Jean Eudes propagea la dévotion des Sacrés-Coeurs.

Le Sacré-Coeur est aussi le nom de Diverses congrégations.

Livres sacrés, L'ancien et le nouveau Testament. Il désigne aussi les Livres qui, chez divers peuples, contiennent les anciens monuments de leur religion. Les Védas sont les livres sacrés de l'Inde. Le Zend-Avesta est le livre sacré des sectateurs de Zoroastre.

SACRÉ se dit également des Choses qui concernaient la religion, le culte chez les païens. Le boeuf sacré des Égyptiens. Les oies sacrées du Capitole. Le feu sacré de Vesta.

Fig., Le feu sacré se dit de Certains sentiments nobles et passionnés qui se conservent et se communiquent chez les nations et les individus. Le feu sacré de la liberté. Nourrir, entretenir, rallumer le feu sacré des beaux-arts. On dit aussi Ce poète a le feu sacré, Il a foi dans son art. Cet écrivain manque du feu sacré, n'a pas le feu sacré. On dit encore familièrement Avoir le feu sacré pour Avoir de l'ardeur au travail, le goût de l'étude. Cet écolier n'a pas le feu sacré.

SACRÉ se dit encore des Choses auxquelles on doit une grande vénération, qu'on ne doit point violer, enfreindre ou qu'on ne doit point divulguer, auxquelles on ne doit point ou ne veut point toucher, etc. Un titre sacré. Les lois les plus sacrées. Un devoir sacré. Un droit sacré. Un secret confié par un ami est une chose sacrée. Il a toujours une somme d'argent à laquelle il ne touche pas, c'est une chose sacrée pour lui.

C'est un homme pour lequel il n'y a rien de sacré, qui n'épargnerait pas ce qu'il y a de plus sacré au monde se dit d'un Homme qui n'est retenu sur rien par aucun respect de religion ni de morale.

SACRÉ se dit aussi des Personnes que leur qualité rend inviolables. La personne du roi est inviolable et sacrée. La personne sacrée du roi. La personne d'un père doit être sacrée pour ses enfants.

Il est encore, dans le langage familier, une Sorte de juron, une épithète à des termes d'injure, pour leur donner plus de force. Sacré animal! Sacré coquin! Sacré menteur!

En termes d'Anatomie, il désigne Ce qui appartient ou ce qui a rapport au sacrum. Nerfs sacrés. Artères sacrées.

sacre

Sacre. m. penac. substantif. Tantost est une espece d'oiseau de proye laid de pennage, court empieté, plus grand que le Pelerin, de grande force et hardi à toutes manieres de volerie, de passage, si qu'on ne sçait où il aire ne où il fait ses petits, et parce qu'il fait annuellement son passage vers le Sud, et vers les Indes, et est prins és Isles de Levant, Candie, Cypre, et Rhodes, et autres de l'Archipelago, les maistres faulconniers tiennent qu'il vient des marches de Roussie, Tartarie, et de la mer Majour, et en font trois especes, La premiere appelée Seph, qui hante l'Egypte, et la contrée de Babylone, et prend lievres et biches. L'autre nommée Semi, qui prend petites gazeles. Et la tierce, Hynair, tous bien enduisans le gros past. Hierax, Auquel mot Grec le mot François rapporte, Sacer. Et par metaphore on dit c'est un terrible Sacre, de celuy qui se gouverne par sa folle teste à l'estourdie, et tantost se prend pour l'acte de la consecration et onction du Roy, qui se fait avec onction sacrée, et autres grandes cerimonies. Ainsi on dit, Le Roy a esté oinct et sacré à Rheims: Et le sacre du Roy a esté fait à Rheims, Regis consecratio, Inauguratio.

sacré

Sacré, m. acut. adject. Consecratus, Inunctus sacro oleo ac inauguratus. Ainsi on dit, Le Roy avoir esté sacré à Rheims, Regem consecratum Rhemis fuisse.

sacré

Sacré à Dieu, Sacer, Dicatus Deo.

sacre

Le sacre du Roy, Consecratio, Inauguratio.

sacre


SACRE, s. m. SACREMENT, s. m. SACRER, v. act. [Sakre, kreman, kré: 2e e muet aux 2 1ers, é fer. au 3e.] Sacrer, c'est conférer un caractère de sainteté par le moyen de certaines cérémonies de Religion. Il ne se dit, aussi bien que sacre, que des Rois et des Évêques. "Sacrer un Évêque; Louis XVI a été sacré à Rheims le 11 Juin mil sept cent soixante-quinze. "Le Sacre du Roi, d'un Évêque. = Le verbe a un emploi plus étendu au participe. "Les Vâses sacrés, les ordres sacrés; les livres sacrés, l'Histoire sacrée.
   Plus les noeuds sont sacrés, plus les crimes sont grands.      Volt.
Le Sacré Collège, le Collège des Cardinaux. = Respectable, inviolable. La sacrée persone des Rois. "Un dépôt, un secret sont des choses sacrées.
   Que la Nature au moins calme votre courroux;
   Songez que dans ces lieux tout est sacré pour vous.
       Créb.
  * La Patrie! Il profane un nom si révéré.
  En a-t'il une? O ciel! A-t'il rien de sacré?
      Jeanne de Naples.
"On ne dit pas, il n'a rien de sacré: on dit rien n'est sacré pour lui. JOURN. DE MONS. Rousseau a dit aussi, dans Le Flateur.
   Craignez tout d'un esprit, qui n'a rien de sacré
   Que son seul intérêt, dont il est ennivré.
= Voltaire a dit avec plus de malignité que de vérité, des cantiques sacrés de M. Le Franc.
   Sacrés ils sont; car persone n'y touche.
   REM. Sacré peut-il se dire des persones? J'ai peine à le croire. J'ôse ne pas aprouver ce vers de Racine.
   Dès Dieux les plus sacrés, j'atesterai le nom.
       Phèdre.
  SACREMENT, Signe visible d'une chôse invisible, institué de Dieu pour le sanctification des Hommes. "Les Sacremens de l'anciène Loi. "Les sept Sacremens de la Loi nouvelle. — S'aprocher des Sacremens, fréquenter les Sacremens, ne se disent que de la confession et de la comunion. = Il a eu, il a reçu, on lui a doné tous ses Sacremens, se disent d'un malade, qui s'est confessé et qui a reçu le Saint Viatique et l'Extrême-Onction. "Quand je vous écrivis, elle avoit reçu tous ses Sacremens. SÉV. = On dit, en st. famil. qu'un homme n'aime pas le Sacrement, pour dire qu'il n'a pas de goût pour le mariage.

Synonymes et Contraires

sacré

adjectif sacré
1.  Qui appartient au religieux.
2.  À qui l'on doit le respect.
3.  Familier. Indique un très haut degré.
Traductions

sacré


sacrée

heilig, sakralsacred, holyheilig, geheiligd, gewijd, sacraal, verdomd, taboeמקודש (ת), משוח (ת), קדוש (ת), קָדוֹשׁ, מָשׁוּחַsagrat, santsvatý, posvátnýάγιος, χριστός, ιερόςkonsekrita, sankta, sanktigitasagrado, santo, sacroheilagursacer, sacratus, sanctusświętysagrado, sacro, santoheligkutsalсвященный, святойsacro, bello, maledetto, sacrale, sacrosanto, santoمُقَدَّس, مُقَدَّسٌhelligpyhäsvet神聖な신성한helligเป็นที่เคารพบูชา, ซึ่งเป็นที่สักการะทางศาสนาlinh thiêng神圣的神聖 (sakʀe)
adjectif
1. que l'on doit respecter un lieu sacré
2. religieux la musique sacrée

sacré

[sakʀe] adj
[art] → sacred
(= maudit) → blasted (= fameux) un sacré ... → a heck > of a ...
sacré Pierre! → good old Pierre!
Ce sacré chat a encore mis des poils partout → That blasted cat has left its hairs everywhere again.
C'est un sacré guitariste! → He's a heck of a guitarist!
(ANATOMIE)sacral