sacripant

(Mot repris de sacripants)

sacripant

n.m. [ de Sacripante, nom d'un fanfaron dans une œuvre italienne du xve siècle ]
Mauvais sujet capable de faire des mauvais coups, de se livrer à des violences chenapan, vaurien

SACRIPANT

(sa-kri-pan) s. m.
Rodomont, faux brave, tapageur (ce qui est le seul sens donné par le Dictionnaire de l'Académie).
Un querelleur, un mauvais sujet, un homme capable d'un mauvais coup (sens plus usité à présent que le précédent).
Le mari de la belle était un vieux sacripant [HAMILT., Gramm. 8]
Il a l'air d'un fier sacripant [CH. DE BERNARD, Un homme sérieux, § XVI]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. Sacripante, personnage emprunté par l'Arioste au Boïardo, qui dit dans son Orlando inamorato : Era fuor de' perigli un Sacripante, Ma ne' perigli avea cara la vita. C'est par ces vers que sacripant est entré dans le langage commun, où il a signifié d'abord, d'après le Boïardo, un faux brave.

sacripant

SACRIPANT. n. m. Mauvais garnement. Quel sacripant!
Synonymes et Contraires

sacripant

nom masculin sacripant
Familier. Mauvais sujet.
Traductions

sacripant

rogue

sacripant

sacripante