salade


Recherches associées à salade: salade composée

1. salade

n.f. [ it. insalata, du prov. salada, mets salé ]
1. Plante potagère feuillue telle que la laitue, la chicorée ou le cresson : Repiquer des salades.
2. Plat composé de feuilles de ces plantes, crues et assaisonnées : Une salade de mâche. Préparer la sauce de salade.
3. Mets composé de légumes crus ou cuits, de viande ou de poisson, d'œufs, assaisonnés avec une vinaigrette : Des haricots verts en salade. Une salade composée.
4. Fam. Mélange confus, hétéroclite : Il a fait une de ces salades avec ses fichiers informatiques !
Salade de blé,
en Belgique, mâche.
Salade de fruits,
assortiment de fruits coupés, accommodés au sirop.
Salade russe,
macédoine de légumes assaisonnés de mayonnaise.
Vendre sa salade,
Fam. essayer de convaincre.

salades

n.f. pl.
Fam. Mensonges ; histoires : Raconter des salades

2. salade

n.f. [ de l'it. celata, pourvue d'une voûte ]
Casque en usage du xve au xviie siècle.

SALADE1

(sa-la-d') s. f.
Mets composé de certaines herbes ou de certains légumes assaisonnés avec du sel, du poivre, du vinaigre et de l'huile, etc. Retourner, fatiguer la salade. Salade de chicorée, de laitue, de pommes de terre (et non pas, comme on dit en quelques provinces, salade à la chicorée, à la laitue, aux pommes de terre).
Pour bien faire une salade, il faut être trois personnes : un sage pour y mettre du sel, un avare pour y mettre du vinaigre, et un prodigue pour y mettre de l'huile [RICHELET, ]
La salade survint [après une truite et une omelette au thon] ; j'en recommande l'usage à tous ceux qui ont confiance en moi ; la salade rafraîchit sans affaiblir, et conforte sans irriter [BRILLAT-SAVARIN, Physiologie du goût, l'Omelette du curé]
Fig. Retourner la salade avec les doigts, être encore jeune, en parlant d'une femme ; dans le siècle dernier les jeunes femmes retournaient la salade avec les doigts ; cette locution a disparu avec l'usage lui-même.
Il ne me reste que six mois à retourner la salade avec les doigts [J. J. ROUSS., Hél. VI, 2]
Fig. et populairement. Je vais te faire ta salade, je vais te dire ton fait, te rosser.
Venez promener vos belles pensées dans notre jardin, et nous vous régalerons d'une salade [DESTOUCHES, la fausse Agnès, II, 2]
La partie de toute herbe propre à être mise en salade, avant qu'elle soit assaisonnée Cueillir de la salade. Éplucher une salade. Secouer une salade.
Abusivement, dans le langage des jardiniers, la plante même qui fournit la salade. Semer des salades. Planter des salades.
Par extension. Mets composé de fruits, de viandes froides, ou de poisson salé, et assaisonné comme de la salade. Salade de câpres, d'anchois, de volaille.
Salade d'oranges, oranges coupées par tranches et assaisonnées avec du sucre, de l'eau et de l'eau-de-vie. Salade de cerises, se dit improprement d'une portion de cerises à l'eau-de-vie.
Mélange de pain et de vin qu'on donne aux chevaux pour leur faire faire une longue traite.
Salade de blé, ou salade de chanoine, mâche, valerianella olitoria.
Salade de Gascogne s'est dit pour le chanvre qui sert à faire les cordes pour pendre.
Bataillons de salade, s'est dit de bataillons formés d'hommes tirés de divers corps, par comparaison aux diverses herbes qui composent une salade.
Tout le reste de son infanterie était de nouvelles levées ou des bataillons de salade ramassés des garnisons [SAINT-SIMON, 40, 210]
Il [Boufflers] les aguerrit [les troupes], je dis les troupes de salade qui faisaient la plus nombreuse partie de la garnison [ID., 210, 76]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mais ne laissez pas la sallade ; Car c'est l'appetit d'un malade [, Rec. de farces, p. 331]
    La prophetie semble en vouloir à la Gascogne, plus curieuse à elever ce qu'on a nommé la salade de Gascogne qui a fait de mauvais tours à plusieurs du païs ; tel en a esté estranglé qui l'a gardée en sa jeunesse [D'AUB., Faen. III, 15]
    Salade bien lavée et salée, Peu de vinaigre et bien huilée [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 216]
    Qui vin ne boit après salade Est en danger d'estre malade [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Saler, avec la finale ade qui est de forme espagnole ; wallon, salâd.

SALADE2

(sa-la-d') s. f.
Casque que portaient les gens de guerre à cheval ; il n'est d'usage qu'en parlant des XVe, XVIe et XVIIe siècles.
Ces quatre puces célèbres que montrait un charlatan.... il leur avait mis à chacune une salade en tête, leur avait passé un corps de cuirasse [LA BRUY., XII]
Du mot italien celata qui signifie casque, armet, les soldats français firent en Italie le mot de salade, de sorte que, quand on disait, il a pris sa salade, on ne savait si celui dont on parlait avait pris son casque ou des laitues [VOLT., Dict. phil. Langues]
La salade avait son timbre arrondi, presque sphérique ; elle était pourvue d'un grand couvre-nuque, en queue ; la visière, très courte, généralement fixe, pouvait descendre un peu plus bas que le nez [, Catal. du Musée d'artill. par M. le colonel Penguilly l'Haridon, p. 265]
S'est dit d'un soldat coiffé d'une salade.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    À grant peine peusmes mettre audit duc sa cuyrasse sur luy et une sallade en la teste [COMM., II, 12]
    À Mery Baudet, plumasseur, demourant à Tours, pour avoir garni d'or clinquant XXVIII plumeaux pour mettre sur les salades des gens du duc [de Bretagne] [DE LABORDE, Ém. p. 411]
  • XVIe s.
    Joyeuse envoya pour secours le gouverneur de Pezenas avec 700 harquebusiers et 100 salades [D'AUB., Hist. I, 152]
    Celade [OUDIN, Dict.]
    Nos peres donnoient leur salade, leur lance et leurs gantelets à porter, et n'abandonnoient le reste de leur equipage tant que la courvée duroit [MONT., II, 93]

ÉTYMOLOGIE

  • Corruption de l'espagn. celada ou de l'it. celata, du lat. caelata, sous-entendu cassis, casque ciselé.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SALADE. Ajoutez :
    10° Fig. et populairement, faire une salade de, mettre en salade, mettre en confusion, en capilotade.
    11° Salade russe, salade fortement épicée, faite avec toute sorte de légumes, des homards, des crevettes.

salade

SALADE. n. f. Mets composé de certaines herbes potagères ou de certains légumes assaisonnés avec du sel, du poivre, de l'huile et du vinaigre. Salade de laitue, de chicorée, de concombres, de tomates. Salade confite. Assaisonner la salade. Retourner la salade.

Salade russe, Salade de légumes variés.

SALADE se dit aussi des Herbes potagères destinées à être ainsi assaisonnées. Planter, arroser les salades. Cueillir une salade. Éplucher une salade. Secouer une salade.

Il se dit encore de Plusieurs autres mets composés de viande froide ou de poisson, assaisonnés comme les salades d'herbes et de légumes. Salade de harengs. Salade de museau de boeuf. Du boeuf en salade.

Salade d'oranges, Oranges coupées par tranches et assaisonnées avec du sucre et de l'eau- de-vie.

SALADE se dit figurément et familièrement d'un Pot pourri, d'un mélange incohérent. Il règne dans cet ouvrage une grande confusion : c'est une salade des idées et des sujets les plus disparates. Tout cela fait dans sa tête une vraie salade.

salade

SALADE. n. f. Sorte de casque rond à visière courte, en usage du XVe au XVIIe siècle. La salade de Don Quichotte.

salade

Salade, f. penac. Est une espece d'armure de fer pour la teste, descendant et couvrant la teste et le col de l'homme de guerre, jusques sur les espaules comme dit le Capitaine Diego de Salazar au second livre Del Tratado de re militari, Las quales armas, dit-il, eran una celada que le cubria hasta los ombros Ce qu'il appelle Celada, en cet endroit là, Vegece la nomme ores Galea, et ores Cassis, et estoit armure ou habillement de teste de l'homme de pied. Le mot vient de Silus Latin, qui signifie celuy qui a le nez rebouché et retourné contremont, à la semblance dequoy estant forgée la salade, pour retenir le coup rué sur la teste du soldat qu'il ne luy devalle sur le visage, tel habillement de teste pour la guerre a esté appelé salade. Sex. Pompeius Festus le dit en ces mots: Silus appellatur naso sursum versus repando, vnde galeae quoque a similitudine silae dicebantur. Et par cela est cogneu que l'Espagnol et autres nations le devroient escrire par s. comme nous. Mais la prononciation vicieuse de ceux qui premiers le tirerent du Latin, a gaigné tant que pour conformer l'escriture à leur mode de prononcer, ils l'escrivent et prononcent par c. Salade signifie aussi cette meslange de bonnes herbes froides et chaudes, trempée d'huile d'olif, et de vinaigre, avec du sel, qu'on sert et mange és entrées de table toutes parts, qui est un gracieux et plaisant mets. A cause de laquelle meslange Antoine de la Sale, a intitulé Salade le livre par luy addressé à Messire Jean d'Anjou Duc de Calabre, et de Lorraine, fils du Roy de Sicile, pource (dit-il) qu'en la salade se mettent plusieurs bonnes herbes, et aussi en ce livret j'ay mis une partie des bonnes et plaisantes choses que j'ay veuës et leuës. Mais la salade des anciens qui n'estoit que de diverses herbes seulement, à degeneré en corruptele de friandise, gloutonnie, et comme dict l'Espagnol en golosine, vice procedant d'Italie, car on la meslange de trenches de citrons, de saulcissots, espices, de capres, de raisins de Corinthe, et autres telles choses, si qu'elle ne sert plus pour rafreschir, et en moderée quantité comme nos ancestres en usoient, ains au plaisir de la langue et du palais de la bouche sans plus, et au detriment du corps, estant servie à bassins combles pour s'engorger. On appelle Salade aussi ores qu'il n'y ait qu'une espece d'herbe, comme, Salade de chicorée. Le nom semble estre prins du sel, ores qu'il n'y en entre que peu. L'Italien dit Salata, par t. qui est muete dure, et nous par sa moyenne d. Selon la reigle deduicte autre part en ces Commentaires. Le Languedoc dit Ensalade, laquelle preposition de syllabe l'Espagnol luy donne aussi, disant Enxiam, Quae dicas Salata, vel sale condita, Acetaria, Acetarium concisum sale adspersum, oliuae oleo acetoque inroratum.

Mettre une salade en sa teste, Galeare.

salade


SALADE, s. f. SALADIER s. m. [3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Salade, est 1°. Sorte de casque. On ne le dit plus quÞen parlant des guerres et des siècles de la Chevalerie. = 2°. Mets composé d'herbes potagères assaisonées avec du sel, du vinaigre et de l'huile. = On le dit aussi des herbes, avant qu'elles soient assaisonées. "Cueuillir, éplucher, secouer une salade. = On emploie aussi ce mot, en parlant de viandes froides, d' anchois, de câpres, etc.
   SALADIER, plat ou jate, où~ l'on sert la salade.

Synonymes et Contraires

salade

nom féminin salade
Familier. Discours confus.
Traductions

salade

Salat, salad, Schallersalad, sallet, lettuce, medleysalade, slaatje, sla, warboelסלט (ז), סָלָטslaaiсалатаamanida, enciam, ensaladasalátsalatσαλάταsalatoensalada, celadasalátaseladainsalatasalatsałata, sałatkasaladasalatăsallad, sallatسَلاَطَةsalaattisalataサラダ샐러드салатสลัดsalataxa-lát色拉沙拉 (salad)
nom féminin
1. feuilles de plante que l'on mange crues de la salade verte
2. mélange d'aliments que l'on mange froids une salade de riz
3. mélange de morceaux de fruits

salade

[salad]
nf
(= plante) → lettuce
(CUISINE)salad
salade verte → green salad
une salade composée → a mixed salad
salade de concombres → cucumber salad
salade de fruits → fruit salad
salade niçoise → salade niçoise
salade russe → Russian salad
salade de tomates → tomato salad
haricots en salade → bean salad
(= mélange hétéroclite) → tangle, muddle salades
nfpl
raconter des salades → to tell tales >