sale


Recherches associées à sale: salle

sale

adj. [ du frq. salo, trouble, terne ]
1. Qui est couvert de crasse, de poussière, de taches : Avoir les mains sales crasseux, poisseux ; net, propre crotté ils sont souillés ; immaculé
2. Qui est mal entretenu, insuffisamment nettoyé : Une rivière sale. Des trottoirs sales.
3. Se dit d'une personne qui néglige les soins de propreté élémentaires : Faute d'eau dans le camp, ils sont sales malpropre ; soigné
4. Qui manque de soin dans ce qu'il fait : Cet horloger est sale dans son travail soigneux
5. Qui est susceptible de salir : Faire un travail sale salissant
6. Se dit d'une couleur qui manque d'éclat : Un blanc sale terne ; franc
7. Qui blesse la pudeur : Des histoires sales inconvenant, obscène, ordurier
8. (Avant le n.) Fam. Qui cause du désagrément : Un sale temps détestable, mauvais embarrassant, ennuyeux, fâcheux
9. (Avant le n.) Fam. Qui est méprisable : Un sale type abject, ignoble, infâme ; brave méchant, vilain bas, vil
L'argent sale,
les revenus illicites provenant de la corruption, de trafics, de la prostitution.
n.m.
Au sale,
à l'endroit où l'on met le linge à laver : Mets ta chemise au sale.

SALE

(sa-l') adj.
Plein d'ordures, malpropre. Une chambre sale. Avoir les mains sales. Un homme sale. Une femme sale.
Quelques hommes et des femmes d'une figure dégoûtante et atroce se montrent tous armés sur ses murs [du Kremlin] ; ils exhalent une sale ivresse et d'horribles imprécations [SÉG., Hist. de Nap. VIII, 5]
Fig.
Nous ne manierons point les choses sacrées avec des mains sales, nous n'apporterons point nos défauts dans le plus haut état de perfection [BALZ., Lett. 11, liv. VI]
Bandes sales, lignes noires formant des courbes paraboliques ou ogivales qu'on aperçoit sur la glace des glaciers, et dont la convexité est tournée en aval. Substantivement. Fi, le sale !
Gris sale, gris terne qui n'a pas l'œil du gris ordinaire. Ces boiseries sont peintes en gris sale. On dit de même : vert sale, blanc sale.
Terme de peinture. Couleur sale, couleur désagréable à l'œil, composée de couleurs ennemies. Son pinceau est sale, se dit d'un peintre dont les teintes sont mal fondues. Se dit des estampes qui sortent mal nettes des presses.
Terme de marine. Vaisseau sale, vaisseau dont le fond extérieur est couvert de coquillages, d'herbes qui s'y sont attachées. Côte sale, côte le long de laquelle il y a des roches, des écueils cachés sous l'eau.
Fig. Qui blesse la pudeur, la modestie.
Mais le plus beau projet de notre académie.... C'est le retranchement de ces syllabes sales Qui dans les plus beaux mots produisent des scandales [MOL., Femm. sav. III, 2]
L'on n'y exaltera plus tant ces divinités fabuleuses, dont les noms portent avec eux les plus sensuelles idées, et expriment les plus grossières et les plus sales passions [BOURDAL., 6e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 40]
Mme Guyon avait épuré ses sentiments, du moins en apparence, de tout ce qui était reproché de sale et de honteux à cette doctrine [quiétisme] [SAINT-SIMON, 45, 12]
Fig. Contraire à l'honneur, à la délicatesse.
On sait que ce pied plat, digne qu'on le confonde, Par de sales emplois s'est poussé dans le monde [MOL., Mis. I, 1]
Le concile de Nicée, qui dépose les clercs qui rechercheront les sales gains de l'avarice, en prêtant à usure contre le précepte divin [BOSSUET, Usure, 3]
Tout ce qu'il y aura eu de plus lâche, de plus indigne, de plus malin, de plus sale, et de plus corrompu dans leurs sentiments [BOURDAL., 24e dim. apr. la Pentec. Dominic. t. IV, p. 449]
Une sale affaire, affaire où la probité, la loyauté sont violées. Son cas est sale, se dit d'un homme qui est justement menacé des poursuites de la justice.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Du mautemps ert [était] sa robe un peu pesant et sale [, Berte, XXVII]
  • XVIe s.
    Le doigt sale [COTGRAVE, ]
    Actions.... deshonnestes et sales [MONT., III, 244]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. sâle. Diez le tire de l'anc. hautallem. salo, pâle, trouble, terne ; angl. sallow ; Chevallet, du gaélique sal, ordure, salaich, salir. Il est difficile de se prononcer entre ces deux étymologies.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SALE. Ajoutez :
    Linge sale, linge qui a servi et que l'on met de côté pour l'envoyer à la lessive.
  • Mettre au sale, mettre parmi le linge sale.
  • Laver son linge sale en famille, voy. LINGE.
  • En parlant des personnes, qui manque à l'honneur, vil, méprisable.
    Fabius Persicus, homme si sale et si abominable que les plus sales et les plus abominables ne s'en approchaient qu'avec horreur [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne]

sale

SALE. adj. des deux genres. Qui est malpropre, qui n'est pas net. Il se dit des Personnes et des choses. Un homme crasseux et sale. Avoir les mains sales. Linge sale. Vaisselle sale. Une chambre sale. Ces rues sont très sales en hiver. Une eau sale et bourbeuse. Substantivement, Oh! le sale!

Fam., Sale comme un peigne se dit d'une Personne très sale.

Gris sale, Gris terne qui n'a pas la transparence du gris ordinaire. Ces boiseries sont peintes en gris sale.

Son pinceau est sale se dit en parlant d'un Peintre dont les teintes sont brouillées, confuses, mal fondues. On dit dans un sens analogue : La couleur de ce tableau est sale.

SALE signifie, au figuré, Qui est déshonnête, qui blesse la pudeur et la modestie, qui est vil. Des paroles sales. Des images sales. Cette affaire est bien sale. Il s'est laissé guider dans cette affaire par un sale intérêt. Il se dit aussi des Personnes. Un sale individu.

Il se dit familièrement d'une Chose très désagréable. Il m'arrive une sale affaire.

sale

Sale, et ord, Squalidus, Immundus.

sale

Une Sale, Aula, Atrium. Est amplum in aedibus cubiculum in quo cibus capitur, aulê.

sale

Ord et sale, Sordidus, Impurus, Spurcus.

sale


SALE, adj. SALEMENT, adv. SALETÉ, s. f. [2e e muet: dans le 2d, en a le son d'an:Saleman.] Sale, mal-propre, qui n'est pas propre. Il se dit des persones et des chôses. "Il est toujours sale et crasseux: Il a toujours les mains sales; du linge sale. "Cette chambre est bien sale. "Les rûes sont sales en hiver: il fait fort sale dans les rûes. = Figurément, déshonête, obscène. Des paroles sales, actions sales. = Sordide; un sale intérêt. = En st. proverbial. "son câs est sale: il a comis une action, qui mérite l'animadversion de la Justice.
   SALEMENT, ne se dit qu'au propre. D'une manière sale. "Il mange, il est couché salement.
   SALETÉ s'emploie au propre et au figuré. "La saleté de ses habits, de son linge, de ses meubles. La saleté des rûes. = Chôse sale. "Il y a de la saleté, des saletés dans cette chambre. = Obscénité: La saleté de ce discours, de cette chanson. = Parole obscène: "Ce que vous dites est une saleté: il dit toujours des saletés.
   REM. Sale, au figuré, aime à précéder le substantif. "Les sales voluptés. "C'est un noir atentat et une sale et odieûse entreprise que celle que le succês ne sauroit justifier. La Bruy. Mais on ne dirait pas bien de sales âmes. Il faut dire: des âmes sales. "Il y a des âmes sales, pétries de boûe et d'ordûres, éprises du gain et de l'intérêt. Id. La métaphôre est un peu forte: elle ne plaira pas aux esprits trop délicats.

Synonymes et Contraires

sale

adjectif sale
2.  Qui offense la pudeur.
3.  Familier. Qui est très désagréable.
Traductions

sale

schmutzig, unlauterdirty, filthy, nasty, soiled, unclean, messy, mucky, beastly, foul, grubby, rottenvies, smerig, vuil, gevlekt, morsig, onrein, vlekkig, gemeen, rot-, schunnig, rotזהום (ת), מזוהם (ת), מטונף (ת), מלוכלך (ת), סאוב (ת), זָהוּם, סָאוּב, מְלֻכְלָךְ, מְזֹהָםmalpurasuciokotorгрязныйβρόμικος, ακάθαρτος, βρομο-, παλιο-sujosporco, brutto, laido, lordo, luridoقَذِرšpinavýbeskidtlikainenprljav汚れた더러운skittenbrudnysmutsigสกปรกkirlibẩn肮脏的мръсен (sal)
adjectif
1. qui n'est pas propre avoir les mains sales
2. très désagréable jouer un sale tour à qqn

sale

[sal] adj
(= souillé) → dirty
(fig) (avant le nom) [affaire, coup] → nasty