salorge

SALORGE

(sa-lor-j') s. m.
Amas de sel.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Gabelles, et greniers à sel, salorges, prevostez.... [SULLY, Mém. t. X, p. 229]
    Salorge, magazzino di sale [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. sal, avec une désinence inexpliquée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SALORGE. - ÉTYM. Du lat. sal, sel, et orge, finale inexpliquée, dit le Dictionnaire. M. Bugge, Romania, n° 10, p. 157, explique cette finale : elle représente le lat. horreum, magasin, dépôt ; et en effet Oudin traduit salorge par magazzino di sale ; horreum s'est changé en orge, comme cereus en cierge. Il ajoute que horreum se retrouve dans l'italien Or san Michele, nom d'une église à Florence, autrefois une grange. Il n'y a rien à objecter à cette interprétation.

salorge

SALORGE. s. m. T. de Commerce. Amas de sel.