sapine

sapine

n.f.
Grue de faible puissance utilisée sur les chantiers de travaux publics.

SAPINE

(sa-pi-n') s. f.
Planche de sapin. Solive de bois de sapin qu'on scelle de niveau sur des tasseaux quand on veut tendre des cordeaux pour ouvrir des terres et dresser des murs. Pièce de bois de sapin en grume, pour faire de grands échafauds.
Petit baquet à savonner, en bois de sapin.
Espèce de chèvre employée principalement pour soulever à de grandes hauteurs des fardeaux très lourds.
Toue sapine, ou, simplement sapine, toue en sapin.
Pour une grande toue sapine, chargée de fagots ou cotterets, [, Déclar. du 22 oct. 1715, tarif]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il fu de deux lances sapines Abatus et versés entre aus [eux] [PH. MOUSKES, ms. p. 591, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Sapin

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SAPINE. Ajoutez :
    Nom, dans le Jura, de baquets mis sur les voitures, dans lesquels on transporte la vendange, [, les Primes d'honneur, Paris, 1869, p. 284]

sapine

SAPINE. n. f. Solive ou planche de bois de sapin.

Il se dit encore, en termes d'Arts, d'un Appareil de levage, de très grande hauteur, utilisé dans les travaux publics.