saper

(Mot repris de sapions)

1. saper

v.t. [ de l'it. zappare, de zappa, pioche ]
1. Creuser une sape sous une construction pour provoquer son écroulement : Saper une tour.
2. En parlant des eaux, user à la base en causant des éboulements : La mer sape les falaises creuser, éroder
3. Détruire par une action progressive et secrète : L'échec des négociations de paix sape le moral de la population ébranler, miner

2. saper

v.t.
Fam. Habiller.

se saper

v.pr.
S'habiller ; se vêtir.

saper

(səsape)
verbe pronominal
se couvrir de vêtements Elle se sape n'importe comment.

saper

(sape)
verbe transitif
figuré attaquer, détruire progressivement Elle m'a sapé le moral avec ses histoires.

saper


Participe passé: sapé
Gérondif: sapant

Indicatif présent
je sape
tu sapes
il/elle sape
nous sapons
vous sapez
ils/elles sapent
Passé simple
je sapai
tu sapas
il/elle sapa
nous sapâmes
vous sapâtes
ils/elles sapèrent
Imparfait
je sapais
tu sapais
il/elle sapait
nous sapions
vous sapiez
ils/elles sapaient
Futur
je saperai
tu saperas
il/elle sapera
nous saperons
vous saperez
ils/elles saperont
Conditionnel présent
je saperais
tu saperais
il/elle saperait
nous saperions
vous saperiez
ils/elles saperaient
Subjonctif imparfait
je sapasse
tu sapasses
il/elle sapât
nous sapassions
vous sapassiez
ils/elles sapassent
Subjonctif présent
je sape
tu sapes
il/elle sape
nous sapions
vous sapiez
ils/elles sapent
Impératif
sape (tu)
sapons (nous)
sapez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais sapé
tu avais sapé
il/elle avait sapé
nous avions sapé
vous aviez sapé
ils/elles avaient sapé
Futur antérieur
j'aurai sapé
tu auras sapé
il/elle aura sapé
nous aurons sapé
vous aurez sapé
ils/elles auront sapé
Passé composé
j'ai sapé
tu as sapé
il/elle a sapé
nous avons sapé
vous avez sapé
ils/elles ont sapé
Conditionnel passé
j'aurais sapé
tu aurais sapé
il/elle aurait sapé
nous aurions sapé
vous auriez sapé
ils/elles auraient sapé
Passé antérieur
j'eus sapé
tu eus sapé
il/elle eut sapé
nous eûmes sapé
vous eûtes sapé
ils/elles eurent sapé
Subjonctif passé
j'aie sapé
tu aies sapé
il/elle ait sapé
nous ayons sapé
vous ayez sapé
ils/elles aient sapé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse sapé
tu eusses sapé
il/elle eût sapé
nous eussions sapé
vous eussiez sapé
ils/elles eussent sapé

SAPER

(sa-pé) v. a.
Terme rural. Abattre les céréales avec le fauchon ou la sape.
Travailler avec le pic et la pioche à détruire les fondements d'un édifice, d'un bastion, etc.
Puis, pour donner assaut, ils sapent ses murailles [MAIR., M. d'Asdrub. I, 3]
Par extension.
Sur l'ennemi commun [le lutrin] ils fondent en tumulte ; Ils sapent le pivot, qui se défend en vain [BOILEAU, Lutr. IV]
Semblable à ces terrains qui paraissent fermes et immobiles, mais que l'on sape peu à peu par dessous [FÉN., Tél. XX]
Fig.
Puissent tous ses voisins [de Rome], ensemble conjurés, Saper ses fondements encor mal assurés [CORN., Hor IV, 5]
Terme de maçonnerie. Abattre un mur par le pied. Se dit aussi des rochers qu'on veut faire ébouler et qu'on abat par sous-œuvre et par le pied.
Fig. Miner en attaquant les principes, comme on mine une muraille en attaquant les fondements.
Les sentiments [d'un livre de Buchanan] sont si excessifs, qu'il a été discuté par les plus habiles gens de la réforme ; mais aujourd'hui M. Jurieu en prend l'esprit ; et aussi ne lui restait-il que ce moyen-là de saper les fondements et de renverser le droit des monarchies [BOSSUET, 5e avert. 12]
On en a vu enfin [des maux] qui ont sapé par les fondements de grands empires [LA BRUY., X.]
Il est clair que leur système [des optimistes : tout est bien] sape la religion chrétienne par les fondements, et n'explique rien du tout [VOLT., Dict. phil. Bien, tout est bien.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'ay par si longtemps jeusné que les jeusnes m'ont sappé toute la chair [RAB., Pant. V, 1]
    ... à fin que tout seuls nous sappions Les haultes tours et murailles de Troie [AMYOT, Com. lire les poët. 31]
    Quand douteusement avecques crainte et peu à peu elle [la remontrance] vient à approcher et toucher le faillant, elle sappe et mine petit à petit son vice [ID., Comm. disc. le flatt. 55]
    S'ils [les médecins et leur régime] ne font aultre bien, ils font au moins cecy, qu'ils preparent de bonne heure les patients à la mort, leur sappant peu à peu et retranchant l'usage de la vie [MONT., IV, 263]

ÉTYMOLOGIE

  • Sape ; ital. zappare.

saper

SAPER. v. tr. Travailler avec le pic et la pioche à détruire les fondements d'un édifice, d'un bastion, etc. Saper une muraille, la saper par le pied, par le fondement.

Il se dit figurément en parlant de Religion, de morale, de politique. Saper les fondements d'un État, de la société, de la religion.

Synonymes et Contraires

saper


saper (se)

verbe pronominal saper (se)
Populaire. Mettre des vêtements.
Traductions

saper

חתר תחת (פ'), טרפד (פיעל), ערער (פיעל), טִרְפֵּד, חָתַר תַּחַת, עִרְעֵר

saper

fressen

saper

подкопават

saper

underminere

saper

heikentää

saper

undergräva

saper

บ่อนทำลาย

saper

[sape] vt → to undermine, to sap [sape] vpr/vi (= s'habiller) → to dress